mardi 20 décembre 2016

Meilleurs voeux pour l'année 2017

Quand j'ai lancé le Journal d'un petit Belge en décembre 2006 (quelques jours après le faux JT de la RTBF annonçant la fin de la Belgique),  je ne savais pas trop à quoi m'attendre. A l'époque, les blogs étaient à la mode et les réseaux sociaux n'avaient pas encore leur succès actuel. Dix ans plus tard, le bilan est plutôt positif avec 1.286 articles publiés !  Merci à tous pour votre fidélité, vos commentaires et votre intérêt pour la Belgique. J'ai eu la chance de rencontrer "en vrai" plusieurs d'entre vous, et ce fut un plaisir à chaque fois. Une pensée pour nos deux bloggeuses Cristina et Dominique L. qui sont malheureusement décédées depuis lors. Même si je mets moins d'articles qu'il y a quelques années, je suis bien décidé à poursuivre le Journal d'un petit Belge au-delà de son 10ème anniversaire.

Je profite de ce dernier article de 2016 pour vous souhaiter, ainsi qu'à vos proches, de joyeuses fêtes de fin d'année et une heureuse année 2017. Je vous retrouve en janvier et vous laisse entretemps ci-dessous de nombreux articles à (re)lire. Bonne lecture et à bientôt!

vendredi 16 décembre 2016

Rétro des 10 ans : retrouvez 10 articles de 2013 de mon blog !

2013, c'est l'année où le Journal d'un petit Belge a passé le cap du 1.000ème article et où j'ai commencé à mettre de temps en temps des illustrations (même si cela a toujours été secondaire pour moi).

L'artiste belge An Pierlé :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2013/03/lartiste-belge-pierle.html

Le livre "Good morning Belgium : réflexions pour un fédéralisme revigoré" :   http://journalpetitbelge.blogspot.be/2013/03/good-morning-belgium-reflexions-pour-un.html

Filip Depuydt, amoureux du Borinage et de Van Gogh :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2013/04/filip-depuydt-amoureux-du-borinage-et.html

Gimbergen, son abbaye et sa bière :   http://journalpetitbelge.blogspot.be/2013/04/grimbergen-son-abbaye-et-sa-biere.html

Le Mardasson à Bastogne :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2013/05/le-mardasson-bastogne.html

L'Espace Arthur Masson à Treignes :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2013/09/lespace-arthur-masson-treignes.html

La ville de Tournai :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2013/10/la-ville-de-tournai.html

La station balnéaire de Middelkerke :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2013/10/la-station-balneaire-de-middelkerke.html

David Dehenauw, le Monsieur Météo de RTL-TVI et VTM :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2013/11/le-monsieur-meteo-de-vtm-et-de-rtl-tvi.html

La ville de Durbuy : http://journalpetitbelge.blogspot.be/2013/12/la-ville-de-durbuy.html

mardi 29 novembre 2016

Rétro des 10 ans : retrouvez 10 articles de 2011 de mon blog

En 2011, le Journal d'un petit Belge a continué sa vitesse de croisière en passant le cap du 750ème article et en continuant à toujours être aussi fréquenté. Je vous propose de (re)découvrir 10 de mes articles de 2011 :

Quatre écrivains belges néerlandophones à lire :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2011/01/4-ecrivains-belges-neerlandophones.html

L'humoriste belge Virginie Hocq :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2011/05/lhumoriste-belge-virginie-hocq.html

"La Belgique et ses démons" (Luc Beyer de Ryke) :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2011/05/la-belgique-et-ses-demons-luc-beyer-de.html

L'abbaye de Tongerlo :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2011/08/labbaye-de-tongerlo.html

La province de Liège :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2011/08/la-province-de-liege.html

Les livres de notre amie Coumarine :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2011/10/les-livres-de-notre-amie-nicole.html

"La Belgique : le roman d'un pays" (Patrick Roegiers) :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2011/11/la-belgique-le-roman-dun-pays-patrick.html

La province de Flandre Orientale :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2011/11/la-province-de-flandre-orientale.html

La première guerre mondiale en Belgique :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2011/11/la-premiere-guerre-mondiale-en-belgique.html

La province du Brabant flamand :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2011/12/la-province-du-brabant-flamand.html

mardi 22 novembre 2016

Rétro des 10 ans : retrouvez 10 articles de 2010 de mon blog !

2010, c'est un peu l' "apogée" du Journal d'un petit Belge en terme de nombre d'articles (record avec 216 articles publiés), de fréquentation et de commentaires. L'année est marquée par les élections législatives et l'impossibilité de former un gouvernement fédéral. Etiez-vous déjà un fidèle de mon blog? La réponse avec cette liste de mes lecteurs de 2010 :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2010/07/pause-vacances.html  .Je retiendrai aussi le bel élan de solidarité lors du lancement du blog de notre amie Florence (rappelez-vous :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2010/06/merci-pour-florence.html).

Voici 10 articles à (re)découvrir sur des thèmes variés mais bien belges, évidemment :

L'artiste belge Jean-Michel Folon :   http://journalpetitbelge.blogspot.be/2010/08/lartiste-belge-jean-michel-folon-1934.html

La brigade Piron :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2010/09/la-brigade-piron.html

Moeder Siska :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2010/11/moeder-siska.html

La province du Hainaut :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2010/10/la-province-du-hainaut.html

La Route Napoléon de Beaumont à Waterloo :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2010/11/la-route-napoleon-de-beaumont-waterloo.html

Sculptures de glace à Bruges :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2010/11/sculptures-de-glace-bruges.html

François Pirette et Saint-Nicolas :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2010/12/francois-pirette-et-saint-nicolas.html

La ville de Furnes :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2010/12/la-ville-de-furnes.html

Des artistes belges à redécouvrir :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2010/12/des-artistes-belges-redecouvrir.html

mardi 15 novembre 2016

Rétro des 10 ans : retrouvez 10 articles de 2009 de mon blog !

2009, c'est l'année où j'ai créé mes deux autres plus petits blogs sur les auteurs belges et notre famille royale, afin de regrouper mes articles sur ces sujets pour les retrouver plus facilement. Cela ne m'a pas empêché de publier 200 articles sur le Journal d'un petit Belge en 2009. Je vous propose d'en (re)découvrir dix d'entre eux.

"Sur les pas des écrivains de la mer du Nord" (Yvan Dusausoit) :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2009/03/sur-les-pas-des-ecrivains-de-la-mer-du.html

Le manifeste de la Warande vu par l'asbl BPlus :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2009/05/le-manifeste-de-la-warande-vu-par-lasbl.html

Nos amis flamands (1ère partie) :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2009/06/nos-amis-flamands.html

Nos amis flamands (2ème partie) :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2009/06/nos-amis-flamands-2eme-partie.html

"50 dates-clés de l'histoire de Belgique" (Alain Destexhe) :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2009/08/50-dates-cles-de-lhistoire-de-belgique.html

La championne Kim Clijsters :   http://journalpetitbelge.blogspot.be/2009/09/un-grand-bravo-kim-clijsters.html

Le jardin japonais d'Hasselt :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2009/11/le-jardin-japonais-dhasselt.html

La ville de Tournai :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2009/12/la-ville-de-tournai.html

"Le labyrinthe belge" (Geert Van Istendael) :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2009/12/le-labyrinthe-belge-geert-van-istendael.html

Cela s'est passé en 2009 en Belgique... :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2009/12/cela-sest-passe-en-2009-en-belgique.html

mardi 8 novembre 2016

Rétro des 10 ans : retrouvez 10 articles de 2008 de mon blog !

On continue la rétrospective des 10 ans du Journal d'un petit Belge, et on s'attarde cette fois en 2008. C'est durant cette année-là que mon blog a vraiment pris son envol et trouvé son public. Et notamment mes deux plus fidèles et plus anciens lecteurs :   Edmée et Youri. Leurs premiers commentaires remontent aux premiers mois de 2008....et ils sont toujours bien présents huit ans plus tard. Merci à tous les deux pour leur fidélité!

Voici 10 articles de 2008 à (re)lire :

"La liberté de l'amour" (Colette Nys-Mazure) :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2008/02/la-libert-de-lamour-colette-nys-mazure.html

"Belges en France" (Jacques Mercier) :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2008/03/belges-en-france-jacques-mercier.html

Récompenses pour Jan Baetens et Nicole Verschoore :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2008/04/rcompenses-pour-jan-baetens-et-nicole.html

Justine Henin, une grande championne belge :   http://journalpetitbelge.blogspot.be/2008/05/une-grande-championne-belge-justine.html

Flamands et Wallons en Hainaut occidental :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2008/08/flamands-et-wallons-en-hainaut.html

La Belgique d'Edmée De Xhavée :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2008/09/la-belgique-dedme-de-xhave.html

Guido Fonteyn et les relations Wallonie/Flandre :   http://journalpetitbelge.blogspot.be/2008/10/guido-fonteyn-et-les-relations.html

Les 50 ans des Schtroumpfs :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2008/11/les-50-ans-des-schtroumpfs.html

Sauvons le Musée Emile Verhaeren à Roisin :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2008/12/sauvons-le-muse-emile-verhaeren-roisin.html

Qui est le coureur belge de l'année 2008? : http://journalpetitbelge.blogspot.be/2008/12/qui-est-le-coureur-belge-de-lanne-2008.html

vendredi 4 novembre 2016

Rétro des 10 ans : retrouvez 10 articles de 2007 de mon blog !

Chers amis lecteurs et bloggeurs,  le Journal d'un petit Belge fêtera son 10ème anniversaire en décembre. Comme les lecteurs de 2016 ne sont plus ceux de 2007, je vous propose de découvrir 10 articles que j'ai écrits pour ce blog au cours de l'année 2007. Bonne lecture!

L'artiste belge Marie-Ange Gerodez :   http://journalpetitbelge.blogspot.be/2007/03/une-artiste-belge-marie-ange-gerodez.html

"Ni d'Eve, ni d'Adam" (Amélie Nothomb) :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2007/12/ni-deve-ni-dadam-amlie-nothomb.html

Le domaine royal d'Argenteuil :   http://journalpetitbelge.blogspot.be/2007/01/le-domaine-royal-dargenteuil.html

Faut-il lire plus d'auteurs belges à l'école? :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2007/04/faut-il-lire-plus-dauteurs-belges-lcole.html

Des Flamands sous un autre œil :   http://journalpetitbelge.blogspot.be/2007/01/les-flamands-sous-un-autre-oeil.html

Les Belges et l'Antarctique :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2007/01/les-belges-et-lantarctique.html

La mode belge :   http://journalpetitbelge.blogspot.be/2007/01/la-mode-belge.html

Jacques Mercier : http://journalpetitbelge.blogspot.be/2007/01/jacques-mercier.html

Sœur Emmanuelle :   http://journalpetitbelge.blogspot.be/2007/01/soeur-emmanuelle.html

Le jeune auteur belge Rémi Bertrand :   http://journalpetitbelge.blogspot.be/2007/01/rmi-bertrand-un-jeune-auteur-belge.html

jeudi 27 octobre 2016

La 50ème opération 11.11.11

Du 3 au 13 novembre prochains, le Centre National de Coopération au Développement (C.N.C.D.) organisera la 50ème opération 11.11.11 dans toute la Belgique. Plus de 10.000 bénévoles de tous âges et horizons viendront à votre rencontre pour vendre du cacao (5 euros), le calendrier du monde (20 euros), un livre de cuisine (10 euros) et le jeu pour enfant des cart' à Kroll (10 euros). Le parrain de cette édition 2016 sera le chanteur et guitariste belge Daan.

A l'occasion de ses 50 ans, le C.N.C.D. a lié un partenariat avec le Mundaneum, le centre d'archives de Mons, à qui il a légué ses archives :  les photos et le matériel des campagnes de l'opération 11.11.11, des documents de travail, les procès-verbaux de réunions permettant de retracer l'évolution de l'opération.

Une exposition "50 ans de solidarité internationale made in Belgium" ponctue également ce 50ème anniversaire. Elle sera présentée à La Tentation à Bruxelles du 27 au 30 octobre, puis au Mundaneum à Mons du 14 novembre au 1er décembre. Un livre intitulé "La nouvelle géographie du développement" est également sorti à cette occasion.

lundi 24 octobre 2016

Les 130 ans de Devos Lemmens

Tout a commencé en 1886 à Anvers dans la boucherie d'Henri Devos et de son épouse Elisabeth Lemmens. Outre leurs viandes et charcuteries, ils se spécialisent dans la production d'épices et de sauces. La marque de sauces Devos-Lemmens est née!  L'usine de fabrication est aujourd'hui située à Puurs, emploie une centaine de personnes, et produit plusieurs milliers de tonnes de mayonnaise par an. Si le Belge reste le principal consommateur, les produits s'exportent bien aussi aux Pays-Bas, en Roumanie, en Bulgarie, en Corée du Sud ou aux Emirats Arabes Unis. L'entreprise Devos Lemmens a fusionné avec le groupe Continental Foods (DéliSoup', Royco, Liebig Bouillon, etc.) mais tout reste 100% belge. Et pour l'anecdote, ils sont également bien connus pour leurs publicités :  "A taaable!!! On est à taaable!!!" / "Dis Devos? Quoi Lemmens?").

Cliquez ci-dessous sur "Economie" pour découvrir d'autres entreprises belges dont je vous ai déjà parlé.

jeudi 20 octobre 2016

2ème Salon du Livre d'Histoire à Bruxelles

slide01

Après une première édition réussie l'an dernier au Coudenberg, le 2ème Salon du Livre d'Histoire est organisé à l'hôtel de ville de Bruxelles ces 19 et 20 novembre par Patrick Weber dont je vous ai déjà parlé (http://familleroyalebelge.blogspot.be/search/label/Weber%20Patrick). La marraine du salon est la princesse Esmeralda de Belgique qui m'a accordé récemment une interview par mail à l'occasion de ses 60 ans :  http://familleroyalebelge.blogspot.be/2016/09/esmeralda-de-belgique-linterview-de-ses.html . Au programme : conférences, séances de dédicaces, visites guidées de l'hôtel de ville, débats, etc.

Parmi les auteurs belges présents, je vous ai déjà parlé de plusieurs d'entre eux :

- Jean-Baptiste Baronian :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2016/04/dictionnaire-amoureux-de-la-belgique.html

- Olivier Defrance :  http://familleroyalebelge.blogspot.be/2016/07/lilian-et-le-roi-dolivier-defrance.html

- Patrick Roegiers :  http://familleroyalebelge.blogspot.be/2009/11/la-spectaculaire-histoire-des-rois-des.html

- Princesse Léa de Belgique :  http://familleroyalebelge.blogspot.be/2015/11/les-64-ans-de-la-princesse-lea-de.html

- Christophe Vachaudez :  http://familleroyalebelge.blogspot.be/2014/11/interview-de-christophe-vachaudez-sur.html

samedi 15 octobre 2016

Restauration de "L'Agneau Mystique" (Van Eyck)

Bonne nouvelle :  après quatre années de traitement délicat, la première phase de restauration du célèbre tableau "L'Agneau Mystique" des frères Van Eyck est terminée. Les quatre volets extérieurs du tableau sont donc revenus à la cathédrale Saint-Bavon de Gand (chef-lieu de la province de Flandre Orientale). La restauration s'est faite en public au Musée des Beaux-Arts de Gand, et une exposition au centre culturel provincial permet de mieux comprendre le travail effectué. Les responsables politiques et culturels ont annoncé une Année Van Eyck en 2020 :  d'une part, il y aura une grande exposition sur le peintre au Musée des Beaux-Arts de Gand, et d'autre part, on inaugurera un centre du visiteur dans la cathédrale Saint-Bavon autour du tableau "L'Agneau Mystique" qui devrait attirer 400.000 visiteurs par an.

Pour plus d'infos sur la ville de Gand, je vous renvoie à cet ancien article de mon blog :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2010/09/la-ville-de-gand.html . Bon week-end à tous!

vendredi 7 octobre 2016

Au sommaire de l'édition belge de Paris Match de cette semaine

                             

mercredi 5 octobre 2016

Cérémonies patriotiques de septembre 2016

Commémoration de la Libération à Péruwelz :   http://probelgica-hainaut.blogspot.be/2016/09/commemoration-de-la-liberation-peruwelz.html

Commémoration de la Libération à Ath :   http://probelgica-hainaut.blogspot.be/2016/09/commemoration-de-la-liberation-ath.html

Commémorations de la Libération à Mons :   http://probelgica-hainaut.blogspot.be/2016/09/commemorations-de-la-liberation-mons.html

Commémorations de la Libération à Tournai, Wodecq et Renaix :  http://probelgica-hainaut.blogspot.be/2016/09/les-lions-de-la-memoire-tournai-wodecq.html

Commémoration de la Libération à Lessines :   http://probelgica-hainaut.blogspot.be/2016/10/commemoration-de-la-liberation-lessines.html

Journée Internationale de la Résistance à Cuesmes :  http://probelgica-hainaut.blogspot.be/2016/09/journee-internationale-de-la-resistance.html

Journée de la section Chimay-Momignies des Vétérans du Roi Léopold III :   http://probelgica-hainaut.blogspot.be/2016/09/journee-provinciale-des-veterans-du-roi.html

Commémoration au fort de Breendonk :  http://probelgica-hainaut.blogspot.be/2016/09/pro-belgica-breendonk.html

Commémoration de la révolution belge de 1830 à la Colonne du Congrès :   http://probelgica-hainaut.blogspot.be/2016/09/journee-du-24-septembre-ceremonie-la.html

Commémoration de la révolution belge de 1830 à la place des Martyrs à Bruxelles :   http://probelgica-hainaut.blogspot.be/2016/09/journee-du-24-septembre-ceremonie-la_29.html

Hommage au roi Baudouin à Bruxelles :   http://probelgica-hainaut.blogspot.be/2016/09/journee-du-24-septembre-hommage-au-roi.html

Matinée du Souvenir à Maulde :  http://probelgica-hainaut.blogspot.be/2016/10/matinee-du-souvenir-maulde.html

Bravo et merci à toutes les personnes qui entretiennent le devoir de mémoire d'une manière ou d'une autre ! 

mercredi 28 septembre 2016

Les vidéos de Gui-Home

Nouvelle coqueluche des ados,  Gui-Home s'appelle en réalité Guillaume Wattecamps. Ce jeune Namurois de 24 ans a fait des études de communication. Il commence par réaliser des petits sketchs enregistrés dans sa chambre qu'il envoie à ses amis via son smartphone. Ceux-ci l'incitent ensuite à les diffuser sur YouTube et Facebook. Le succès est très vite au rendez-vous, et beaucoup de jeunes se retrouvent dans ses sketchs racontant la vie quotidienne d'un étudiant. Repéré par l'humoriste François Pirette,  Gui-Home présente actuellement un spectacle. Voici quelques-unes de ses vidéos :

https://www.youtube.com/watch?v=Ja4V-1h9FxQ



vendredi 23 septembre 2016

186ème anniversaire de la révolution belge

Ce samedi après-midi, la Ville de Bruxelles, l'asbl Pro Belgica et les Volontaires 1830 de Bruxelles co-organisent le 186ème anniversaire de la révolution belge (programme complet :  http://probelgica-hainaut.blogspot.be/2016/08/agenda-186eme-anniversaire-de-l-belge.html)

Petit rappel historique...

Suite au Congrès de Vienne de 1815, le Benelux actuel (Belgique, Pays-Bas et grand-duché de Luxembourg) est réuni pour former un seul pays :  le royaume des Pays-Bas sur lequel règne Guillaume d'Orange.

Le 25 août 1830, à l'occasion des 59 ans de Guillaume d'Orange, a lieu au théâtre de la Monnaie à Bruxelles la représentation de "La Muette de Portici", un opéra en cinq actes qui exalte les sentiments patriotiques en racontant la révolte du peuple de Naples contre la domination espagnole au 17ème siècle. L'enthousiasme monte dès le deuxième acte lors de cette chanson : "Amour sacré de la Patrie, rends-nous l'audace et la fierté. A mon pays, je dois la vie. Il me devra la liberté". Les spectateurs sortent du théâtre en criant "Aux armes" et "Au National". Une émeute éclate, la foule saccage l'imprimerie du "National", journal officieux du gouvernement, et les maisons de plusieurs agents ministériels.

Devant l'inaction des autorités, quelques hommes résolus organisent le lendemain une garde bourgeoise avec Emmanuel van der Linden d'Hoogvorst comme chef. Ils forment des compagnies de volontaires et prennent comme signe de ralliement les couleurs de la révolution brabançonne (le noir, le jaune et le rouge). Le 26 et le 27 août, l'émeute se déplace vers les faubourgs de Bruxelles et tourne à la révolte sociale. La destruction de machines et les vols décident les bourgeois à renforcer la garde bourgeoise qui ouvre le feu sur les pillards. Les premiers morts de la révolution de 1830 sont des Belges tués par d'autres Belges...

Pendant ce temps,  Guillaume d'Orange (informé seulement le 27 des événements!) envoie en Belgique une armée de 6.000 hommes commandés par ses deux fils, et reçoit à La Haye les catholiques Frédéric de Merode, François de Sécus et Emmanuel d'Hooghvorst, et les libéraux Alexandre Gendebien et Joseph Palmaert. Le 30 août, l'arrivée des Hollandais à Vilvorde énerve les Bruxellois qui prennent les armes et élèvent des barricades. Le fils aîné du Roi renonce à un coup de force et fait son entrée dans la ville le 1er septembre avec quelques officiers sous la protection de la garde bourgeoise. Après deux jours de négociations, il repart aux Pays-Bas pour montrer à son père le projet de séparation administrative suggéré par les notables bruxellois. Le prince fait reculer ses troupes des portes de Bruxelles à Anvers.

Mais des émeutes éclatent dans les villes. Des bandes de volontaires s'y organisent et se préparent à rejoindre les patriotes de la capitale (par exemple : un groupe de volontaires part le 4 septembre de Liège, menés par Rogier et accompagnés du célèbre Charlier à la jambe de bois). Le 3 septembre, le Roi signe la démission de son ministre impopulaire Van Maanen. Les députés belges sont convoqués à La Haye le 8 septembre.

Profitant du désarmement de la garde bourgeoise les 19 et 20 septembre, le roi Guillaume ordonne à son fils Frédéric de marcher sur Bruxelles pour rétablir l'ordre. Cette décision enflamme le patriotisme et galvanise la foule. Les renforts arrivent d'un peu partout. Les Hollandais pénètrent dans la ville le 23 septembre et se heurtent à des barricades, au feu nourri des volontaires et à la colère de la population. Le lendemain, les volontaires nomment Juan Van Halen, commandant en chef des patriotes.

Le 26 septembre, la commission administrative devient le gouvernement provisoire, composé d'Alexandre Gendebien, du général baron van der Linden d'Hoogvorst, du baron André Jolly, du comte Félix de Merode, de Charles Rogier et de Sylvain van de Weyer, rejoints deux jours plus tard par Louis De Potter. Le gouvernement provisoire s'attribue tous les pouvoirs jusqu'à la convocation d'une assemblée constituante. Après quatre jours de combat, les Hollandais quittent le parc de Bruxelles dans la nuit du 26 au 27 septembre. La victoire des insurgés provoque l'arrivée des patriotes dans la capitale. Revenu d'exil, Louis De Potter est accueilli en héros le 28 sur la grand-place de Bruxelles. Le 4 octobre, le gouvernement provisoire proclame l'indépendance des provinces belges.

Le 4 novembre, les représentants de l'Angleterre, l'Autriche, la France, la Prusse et la Russie réunis à Londres impose aux Hollandais et aux Belges l'évacuation mutuelle de leurs territoires. Le 10 novembre, le Congrès National vote trois décrets importants :  l'indépendance du peuple belge, la monarchie héréditaire et la déchéance de la famille d'Orange-Nassau. Il rédige ensuite la nouvelle constitution belge.

Le Congrès National propose la couronne de Belgique au duc de Nemours, fils du roi Louis-Philippe, mais son père refuse car il craint l'hostilité de l'Angleterre. Le Congrès National est donc contraint d'instaurer, en février 1831, une régence en la personne du baron Surlet de Chokier. Le 4 juin, ils proposent au prince Léopold de Saxe-Cobourg-Gotha, veuf de la princesse Charlotte d'Angleterre, de devenir le premier roi des Belges. Il accepte et prête serment le 21 juillet 1831 sur la place Royale à Bruxelles.

mercredi 21 septembre 2016

11 médailles belges aux Jeux Paralympiques

Les Jeux Olympiques et Paralympiques de Rio ont été bien meilleurs pour notre pays que ceux de Pékin en 2008 et de Londres en 2012 :  la Belgique a récolté six médailles aux Jeux Olympiques et onze médailles aux Jeux Paralympiques. Je voudrais adresser un gros coup de chapeau aux sportifs du Comité Paralympique Belge qui ne bénéficient malheureusement de l'intérêt des médias, des sponsors et du grand public...qu'une fois tous les quatre ans. Leurs salaires sont également beaucoup moindres. Pourtant, ils ont bien plus de mérite! Leur parcours de vie ne peut que susciter admiration et émotion. Aussi, un grand BRAVO à eux !!!

La Belgique a donc ramené cinq médailles d'or (deux pour Peter Genyn en athlétisme, les pongistes Laurens Devos et Florian Van Acker, l'amazone Michele George), trois médailles d'argent (le cycliste Kris Bosmans, l'athlète Marieke Vervoort et l'amazone Michele George), trois médailles de bronze (le joueur de tennis Joachim Gérard, l'athlète Marieke Vervoort, et le trio de handbike Jean-François Deberg/Christophe Hindricq/Jonas Van de Steene).  Saluons en particulier Marieke Vervoort qui a profité de ces jeux pour mettre un terme à sa carrière sportive. Sa dégénérescence musculaire la faisant de plus en plus souffrir, elle n'a pas caché qu'elle pensait à une procédure d'euthanasie "lorsqu'il y aura plus de mauvais jours que de bons" , pour reprendre ses propres mots.


vendredi 9 septembre 2016

A lire sur mes deux autres blogs...

Sur mon blog consacré aux écrivains belges :


- "Jolie libraire dans la lumière" (Frank Andriat) :  http://ecrivainsbelges.blogspot.be/2016/08/joli-libraire-dans-la-lumiere-frank.html


- Saison 2016/2017 de la Maison de la Poésie de Namur :   http://ecrivainsbelges.blogspot.be/2016/08/saison-20162017-de-la-maison-de-la.html


Sur mon blog consacré à la famille royale belge :




- Mathilde et les Objectifs de Développement Durable de l'ONU :  http://familleroyalebelge.blogspot.be/2016/08/mathilde-et-les-objectifs-de_22.html

lundi 5 septembre 2016

United Music of Brussels (10/09/2016)

C'est une première :  l'Orchestre National de Belgique, le Théâtre Royal de la Monnaie et le palais des Beaux-Arts ont annoncé l'ouverture conjointe de leurs saisons culturelles 2016-2017 par "United Music of Brussels" le samedi 10 septembre. Il s'agit d'une promenade musicale gratuite au cœur de Bruxelles entre 14h et 18h. Les musiciens et chanteurs issus des deux orchestres fédéraux bilingues, des chœurs de la Monnaie et de son académie sortiront de leurs murs à la rencontre du public. Leur parcours débutera à 14h à la place de la Bourse, s'arrêtera dans 16 lieux atypiques de notre capitale, et se clôturera par un concert de 30 minutes aux Halles Saint-Géry. Le répertoire alliera musique classique, tango, airs américains ("West Side Story", p.ex.), etc.

L'intendant de l'Orchestre National de Belgique Hans Waege, le directeur général du Théâtre Royal de la Monnaie Peter de Caluwe et le directeur du palais des Beaux-Arts Paul Dujardin ont expliqué vouloir célébrer Bruxelles avec une initiative positive pour dissiper l'atmosphère pesante lié aux attentats du 22 mars. Personnellement, je trouve que c'est une très bonne idée!  Plus d'infos :  www.unitedmusicofbrussels.be

vendredi 2 septembre 2016

Fermeture de l'entreprise Caterpillar à Gosselies

C'est un coup dur pour l'économie belge :  lors d'un conseil d'entreprise extraordinaire, le géant américain de génie civil Caterpillar a annoncé aujourd'hui la fermeture totale de son site de Gosselies (province de Hainaut) qui existait depuis 1965 et qui était pourtant bénéficitaire.  2.200 personnes y travaillaient actuellement.... Quelles en sont les raisons?  Le chiffre d'affaires global de Caterpillar à travers le monde est passé de 66 milliards en 2012 à 40 milliards ; aussi souhaitent-ils diminuer leurs effectifs et produire les mêmes équipements ailleurs à moindre coût et moindre investissement. En 2014,  1.400 personnes avaient déjà perdu leur travail sur le site de Gosselies. Aux 2.200 qui viennent s'ajouter aujourd'hui, il faudra aussi malheureusement compter les autres petites entreprises sous-traitantes qui travaillent uniquement ou largement pour Caterpillar. Certains économistes estimaient aujourd'hui qu'environ 6.000 travailleurs pourraient perdre leur emploi suite à la décision de Caterpillar dans une province ayant déjà un important taux de chômage. 

Ayons donc une pensée pour toutes ces personnes et leurs familles qui vont vivre des mois difficiles...

  

vendredi 26 août 2016

La ville d'Anvers

Deuxième port d'Europe après Rotterdam, Anvers (Antwerpen en néerlandais) est la commune la plus peuplée de Belgique avec près de 500.000 habitants. C'est aussi le chef-lieu de la province d'Anvers. Cette ville est aujourd'hui connue pour sa grand-place, ses diamantaires et son zoo (même si celui-ci ne fait plus le poids face au parc Pairi Daiza).

Plus d'infos et de photos sur la ville d'Anvers :   http://journalpetitbelge.blogspot.be/2011/03/la-ville-danvers.html

Plus d'infos et de photos sur le zoo d'Anvers :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2013/02/le-zoo-danvers.html

Plus d'infos sur le Musée Mayer Van den Bergh :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2011/01/le-musee-mayer-van-den-bergh-anvers.html

Plus d'infos sur le Musée Aan de Stroom :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2011/05/inauguration-du-museum-aan-de-stroom.html

lundi 22 août 2016

Décès du musicien belge Toots Thielemans

Né à Bruxelles en 1922, Toots (de son vrai prénom Jean-Baptiste) Thielemans grandit dans le quartier populaire des Marolles où ses parents tiennent un café. Il découvre l'harmonica en 1938 et se passionne pour le jazz durant la guerre. En 1952, il émigre aux Etats-Unis où il joue avec Charlie Parker. Le célèbre clarinettiste new-yorkais Benny Goodman lui propose de participer à sa tournée européenne. En 1962, Toots compose "Bluesette" qui lui vaut une renommée internationale. Devenu une référence dans le milieu du jazz, il a joué notamment avec Charlie Parker, Ella Fitzgerald, Quincy Jones, Frank Sinatra, Ray Charles, etc. Il sera titré baron par le roi Albert II. En 2014, il met un terme à sa carrière. Toots Thielemans est décédé ce lundi à l'âge de 94 ans.

Vous pouvez l'écouter sur youtube.com/user/tootsthielemans

dimanche 21 août 2016

Six médailles pour la Belgique aux JO de Rio

Notre pays a remporté six médailles (deux d'or, deux d'argent et deux de bronze) aux Jeux Olympiques de Rio. Cela ne nous était plus arrivé depuis 20 ans... (3 à Londres en 2012, 2 à Pékin en 2008, 3 à Athènes en 2004, 5 à Sydney en 2000 et 6 à Atlanta en 1996). Voici nos médaillés :

- Médaille d'or pour Greg Van Avermaet en cyclisme

- Médaille d'or pour Nafissatou Thiam en athlétisme (heptathlon)

- Médaille d'argent pour Pieter Timmers en natation

- Médaille d'argent pour notre équipe nationale masculine d'hockey sur gazon

- Médaille de bronze pour Dirk Van Tichelt en judo

- Médaille de bronze pour Jolien D'Hoore en cyclisme

Bravo à tous!

mercredi 17 août 2016

"Frédéric François, c'est mon histoire" (Brice Depasse)

"Brice Depasse, vous venez de publier la biographie officielle du chanteur Frédéric François. Comment est né ce projet?
- Avec Frédéric François, on se croise régulièrement depuis les années 90. C'est lors de l'une de ces rencontres qu'on a abordé l'idée d'écrire sa biographie. C'était un prolongement de mon boulot de journaliste : j'allais écrire la méga-giga story de sa vie, de façon populaire avec des dialogues. Un peu à la manière de Marc Lévy et Guillaume Musso. C'est sans doute ce côté vivant de la bio qui l'a séduit.

- Pendant plus de 200 pages, vous racontez comment Fransesco Barracato est devenu Frédéric François. Qu'est-ce qui vous a marqué le plus dans son histoire?
- En fait, je me suis rendu compte que j'ignorais beaucoup de choses sur lui. Mais ce qui m'a sans doute le plus marqué, c'est le récit de son intégration en Belgique. Frédéric en parle d'ailleurs très bien dans le livre. S'il était considéré comme un Italien en Belgique, et était donc un peu rejeté, il explique qu'il était perçu comme un Belge lorsqu'il retournait en Sicile. Pour un jeune qui se construit, çà peut être très compliqué à vivre. C'est là qu'on comprend que son enfance n'a pas toujours été une partie de plaisir. Et c'est sans doute aussi pour çà que sa famille a une grande importance pour lui.

- Vous écrivez que c'est sa famille qui a lancé sa carrière?
- C'est exact. Sa femme, par exemple, la beaucoup soutenu quand ils n'étaient encore que de jeunes mariés. Et puis, il y a aussi son père Giuseppe... Contrairement aux parents de Serge Gainsbourg, "Peppino" a encouragé Frédéric François à suivre sa voie. Concrètement, c'est lui qui a investi dans un micro pour que son fils puisse poser sa voix lorsqu'il chantait. C'est grâce à ce genre de coup de pouce que "Frédo" a appris à ne pas hurler en public pour se faire entendre. Et c'est ce qui lui a notamment permis de remporter des radiocrochets au début de sa carrière.

- Est-ce qu'on peut dire que la carrière de Frédéric François tient du miracle?
- Plus encore que de miracle, on peut parler d'acharnement. De la part de Frédéric François, son père et sa femme, mais aussi de la part de son producteur Constant Defourny qui ne l'a jamais abandonné, malgré le fait qu'ils se prenaient bide sur bide avec leurs premiers 45 tours.

- Qu'est-ce qui fait son succès finalement?
- Il a fait ce que la grande majorité des autres artistes n'a pas fait : il est toujours resté fidèle à son propre style musical, il a toujours suivi la même ligne de conduite en mêlant chanson italienne et variété française. Et ce, peu importe les étiquettes qu'on lui a collé au fil des années.

- Peut-on dire de lui que c'est un des phénomènes de la chanson française au même titre que Johnny Halliday par exemple?
- Sa popularité parle pour lui en tout cas. Excepté une courte période de cinq, six ans, de la fin des années 70 au début des années 80, où il a connu un creux, Frédéric François est toujours resté au top.

- Pensez-vous qu'il chantera encore longtemps?
- C'est son vœu en tout cas. Mais ce qu'il souhaite plus que tout, c'est continuer à chanter sur scène. Pour çà, il est un peu comme Paul McCartney : il ne va plus jamais redescendre de la scène. Donc, tant qu'on lui proposera de belles salles, on risque encore de le voir quelques années sur scène....".

"Frédéric François, c'est mon histoire" de Brice Depasse, éditions La Renaissance du Livre, 221p.

samedi 13 août 2016

"Jolie libraire dans la lumière" (Frank Andriat)

L'écrivain belge Frank Andriat a écrit un bel hommage à la littérature et aux liens puissants qui peuvent se créer entre les passionnés de livres (libraires, éditeurs, lecteurs, p.ex.). Tout commence dans une librairie où Maryline tombe sur une quatrième de couverture dont le récit ressemble à un épisode tragique de sa vie (le décès accidentel de son frère). Sa lecture l'amène à se poser de nombreuses questions dont seule une rencontre avec l'auteur pourra apporter des réponses....pleines de surprises. Et parallèlement, l'amour s'invite aussi dans la vie de cette jeune mère célibataire qui confiait "L'amour des livres me rend heureuse"...

Frank Andriat écrit au sujet d'un personnage du roman :   "Le soir, il retrouve, près de sa bibliothèque, un coin paisible éclairé par une lueur discrète et il s'y recroqueville avec un livre. Puisqu'il vit seul, il lit beaucoup et ses collègues le charrient souvent à ce propos. Ils ne peuvent pas comprendre. Il leur répond, avec un sourire, qu'il attend la fin du jour pour embarquer dans la lumière. Ceux qui ignorent la puissance des livres haussent les épaules. Un livre, ce n'est pas la vie et rien ne vaut un verre de bière accompagné d'une blague épaisse! On saisit le bonheur où l'on peut. Lui, l'employé des chemins de fer s'abstrait de son existence de gratte-papier avec les mots de ces gens qui inventent des mondes. Grâce aux livres, il déraille. Avec bonheur".

Sur le métier de libraire, l'auteur écrit :  "Elle est enchantée, car, souvent, elle connaît les clients qui se parlent et elle sait qu'hormis ce livre sur lequel ils viennent de poser leur dévolu, rien n'aurait jamais dû les rapprocher, les rendre curieux l'un de l'autre. Après leur achat, certains quittent la librairie ensemble, devisent comme s'ils se fréquentaient depuis longtemps. Elle rit alors à l'intérieur, là où çà crée comme une vague. Ces échanges justifient son métier. A elle aussi il est arrivé de s'intéresser à une oeuvre perdue dans la masse, un livre qui lui avait échappé et sur lequel la rencontre de deux clients a attiré son attention. Lorsque çà survient, le soleil descend derrière la vitre, s'incruste dans les rayonnages, même les soirs noir hiver ou ocre automne".

mercredi 10 août 2016

Expo "Bâtisseurs de ville" à Ath

Cet été, la Maison des Géants d'Ath (www.maisondesgeants.be) propose une exposition intitulée "Bâtisseurs de ville". L'histoire de la ville remonte au Moyen Age lorsque le comte Baudouin IV de Hainaut s'installe au confluent des deux Dendres, et décide de faire construire un puissant donjon : la Tour Burbant (que vous pouvez toujours voir actuellement). Par ce geste, Baudouin "le bâtisseur" pose la première pierre d'une nouvelle ville : Ath. 850 ans plus tard, la cité a bien changé. Des générations de bâtisseurs se sont succédés et ont modifié le visage de la ville. Cette exposition montre l'évolution de la ville médiévale jusqu'à la cité industrielle du 19ème siècle, ou encore la citadelle fortifiée par Vauban. Dans la seconde partie de l'exposition, une sélection des pièces les plus remarquables des collections publiques est présentée au public.

Profitez de votre visite de l'exposition pour découvrir en même temps la Maison des Géants consacrée aux géants de la traditionnelle ducasse d'Ath, organisée chaque année fin août et inscrite au patrimoine immatériel de l'Unesco.

dimanche 7 août 2016

Médaille d'or pour Greg Van Avermaet

L'été 2016 porte chance à notre compatriote Greg Van Avermaet (né en 1985 à Lokeren) :  il a porté le maillot jaune du Tour de France pendant quelques jours, avant de remporter hier une médaille d'or aux Jeux Olympiques de Rio en cyclisme sur route ! Bravo à lui! Il a ensuite rencontré la presse :

"Greg, comment expliquez-vous votre attitude au moment de remporter cette médaille d'or?
- Je suis resté calme, hein?  Mais ne vous inquiétez pas, je suis parfaitement conscient de ce qui m'arrive. Etre médaillé d'or aux Jeux Olympiques, c'est la plus belle récompense possible. Je n'aurais jamais osé en rêver mais c'est arrivé. J'ai bossé comme un fou pour cela. Et j'ai répondu aux critiques du passé en poussant sur les pédales. Cette médaille est aussi une compensation de toutes les épreuves que j'ai vécues, les victoires loupées de peu, entre autres.

- Vous avez réalisé un énorme numéro : il fallait quand même oser mettre la gomme à 70km de la fin de la course!
- Il le fallait pour réaliser la surprise de l'année. J'avais les jambes pour y aller car même avant la chute, je n'étais pas loin du top. Ce n'était pas un parcours taillé pour moi et tout devait donc se mettre en place pour que je réussisse. Tout a été parfait. Je savais que j'allais devoir attaquer de loin, jouer sur mes forces pour espérer survivre à cette côte. C'est pourquoi je n'ai pas hésité à partir à 70km du but. J'ai réussi à rester frais et c'est pourquoi j'ai réussi à bien grimper la dernière bosse. Je devais prendre la course en main et contrôler seul. Il faut aussi avoir la chance de voir deux hommes de tête tomber. Je peux comprendre qu'on donne tout et qu'on prenne des risques dans ce genre de course.

- Pour vous, c'est le point culminant de votre carrière? Est-ce comparable à un maillot jaune au Tour de France?
- Non, ce n'est pas pareil. Le Tour de France est la plus grande course dans le monde du cyclisme. Les Jeux Olympiques, c'est plus global. Cette médaille, c'est la plus belle récompense de ma carrière. Les Jeux Olympiques, tu y participes deux ou trois fois dans ta vie. Donc, les chances sont minimes d'y faire un résultat. Puis, être là sur le podium à Copacabana, c'est une expérience de fou".

mardi 2 août 2016

"Journal d'une Verviétoise des Boulevards" (Edmée De Xhavée)

                                                 

Déjà auteur de plusieurs romans et recueils de nouvelles, Edmée De Xhavée rend un très bel hommage à ses grands-parents paternels dans cet ouvrage très bien écrit et agréable à lire. Elle s'est aidée du journal intime tenu par sa grand-mère de 1908 à sa mort en 1943 :   "un témoignage parfois surprenant et touchant sur sa vie, une vie qui n'eût rien de vraiment extraordinaire et qui, justement, reflète ce que pouvait être le train-train sans histoire d'une jeune fille des Boulevards qui devient femme, mère et affronte, comme tout le monde, cette montagne russe qu'est la vie".

Née en 1893, l'enfance bourgeoise de Suzanne se partage entre Verviers, la maison de campagne à Nismes, le séjour annuel à la côte belge et des vacances dans les pays voisins. A 17 ans, elle part en pension à Bonn en Allemagne, puis quelques mois en Angleterre. Edmée conclut :  "La voici suffisamment cultivée et éduquée pour faire la fierté de tout époux normalement exigeant. Elle aura bon caractère, saura intervenir brillamment dans les conversations touchant à l'art de se divertir avec finesse, animera harmonieusement silences et réunions de son toucher allègre sur le piano et ne dira jamais à son mari qu'elle "s'ennuie" et qu'il devrait la distraire. Elle a ainsi le bagage pour une certaine autonomie intellectuelle et culturelle".  Mais son cœur bat déjà pour son voisin Albert.

L'année 1914 commence bien avec l'exposition des toiles de son oncle peintre Charles Houben. Suzanne est à la côte lorsque les Allemands envahissent la Belgique. Sa famille s'enfuit aux Pays-Bas. L'insouciance est terminée mais Albert et Suzanne se fiancent en secret en 1916 (leur famille ne sera au courant qu'un an plus tard). Leur mariage a lieu en 1919 et sera heureux. Un an plus tard, ils décident de partir en Uruguay où ils restent jusqu'en 1926. C'est là que naît leur fils unique Jack. Première voiture en 1937.

La deuxième guerre mondiale éclate. Pendant que Suzanne et son fils s'enfuient en France, Albert est rappelé à la caserne de Namur, puis prisonnier de guerre en Westphalie. Le journal intime de Suzanne et Albert, et les souvenirs de Jack permettent de restituer la vie quotidienne à Verviers sous l'Occupation. Libéré, Albert s'engage dans l'Armée Secrète de Belgique.

Suzanne décède d'un cancer en 1943. L'année suivante, Albert succombe d'une crise cardiaque, après avoir eu le bonheur de vivre la libération de notre pays. Ils reposent au cimetière de Heusy, rejoints récemment par leur fils Jack. Et leur souvenir est désormais bien vivant grâce à ce livre de leur petite-fille qui écrit :   "De l'argent de la famille, il ne reste que le souvenir, quelques babioles, beaucoup de photos et ces carnets. Mais surtout, surtout, il y a cette belle éducation qui continue de génétiquement se propager, l'amour des choses belles même si simples et sans coût, le plaisir de l'affection, le goût du juste. La joie du voyage, proche ou lointain, le retour aux lieux connus et aimés par plusieurs générations. L'argent passe, s'écoule, va aider ou empoisonner d'autres vies. Mais la faim de vie est imprimée en nous".

"Journal d'une Verviétoise des Boulevards", ce n'est pas uniquement des souvenirs familiaux et verviétois. C'est aussi un livre qui plaira aux amateurs d'Histoire et d'histoires, et qui intéressera les historiens et les sociologues sur la vie quotidienne durant les deux guerres mondiales, et sur la vie d'une famille bourgeoise de la première moitié du 20ème siècle.

samedi 30 juillet 2016

Nouvel album du chanteur belge Milow

Milow (35 ans), dont je vous ai déjà parlé, sort son septième album, intitulé "Modern Heart". Il a répondu aux questions du groupe Sud Presse :

"Milow, c'est quoi un "Modern Heart"?
- C'est la description de cet album. Les chansons parlent d'émotions, elles font sens mais elles sont aussi plus modernes. Ce n'est pas parce qu'un son est plus électro qu'on doit négliger l'émotionnel. Il y a un équilibre entre les morceaux plus tristes et les titres plus joyeux. Ceci dit, j'ai vraiment très envie d'écrire sur les attentats de Bruxelles. J'ai envie de dire aux gens de rester optimiste, positif, de garder l'envie de vivre. Mais tout cela est tellement proche de moi. Je dois encore laisser passer un peu de temps avant d'être inspiré.

- Pourquoi avez-vous enregistré cet album à Los Angeles?
- Parce que j'y passe la moitié de mon temps depuis 2012. Quand je suis à la maison en Belgique, j'ai rarement envie d'écrire. Je prends le temps de vivre, de lire, de voir des films, d'écouter de la musique. Je sors avec des groupes de copains qui ne sont pas musiciens. Des vrais gens. Quand j'en ai besoin, je voyage ensuite. J'ai prévu d'aller au Brésil. La culture, les rencontres m'inspirent. Tout ce qu'on vit loin de son chez soi, est souvent plus intense. J'ai besoin de cet équilibre. Je ne pourrais pas écrire sur la routine.

- Sur le titre "Lonely One", vous parlez des réseaux sociaux. Ils ont gâché vos relations amoureuses?
- Non, mais je suis assez intrigué par les nouvelles technologies. Les réseaux sociaux mettent clairement de la distance entre les gens. On est moins dans l'empathie. Les amitiés sur Facebook ne sont pas de vraies amitiés. C'est juste plus facile de communiquer par ce biais. Moi, je suis avec ma copine depuis longtemps, mais mon frère, par exemple, emploie les réseaux sociaux pour rencontrer des gens. Le rôle d'un artiste qui écrit des chansons, c'est d'observer. Je ne juge pas.

- La notoriété, c'est la partie du métier que vous aimez le moins?
- Je n'ai jamais été un grand timide mais ce qui a toujours été important, c'est la musique. Quand j'ai sorti "You don't know" en 2006, j'ai compris que je ne pouvais pas me cacher si je racontais mon histoire. Mais je n'aurais jamais pu passer un casting pour y arriver. Encore moins faire de la télévision comme X-Factor. Je déteste ce genre d'émission ; c'est tellement superficiel. On vous vend du "faux" rêve, ce n'est que du divertissement, de la télé. On fait semblant. On ne juge pas le talent de quelqu'un sur une première impression. C'est dommage parce que les candidats issus de ces programmes n'ont jamais, ou très rarement, de longues carrières".

mercredi 27 juillet 2016

Une pensée pour les victimes du terrorisme

Le Journal d'un petit Belge n'évoque pas souvent l'actualité, mais je voudrais avoir aujourd'hui une pensée pour toutes les victimes du terrorisme à Paris, Bruxelles, Orlando, Nice et ailleurs, ainsi que pour le prêtre égorgé hier et les chrétiens d'Orient persécutés pour leurs convictions religieuses. Nous devons continuer de défendre la démocratie, la liberté de penser et la tolérance.  Les hommages, c'est bien et nécessaire, mais on doit aussi passer à l'action. Avec l'assassinat hier d'un prêtre âgé dans une petite église de province, on se rend bien compte que quels que soient les moyens qui leur seront affectés, nos policiers et militaires ne sauront être partout pour surveiller toutes les cibles potentielles. Expulser du territoire tous les radicalisés connus, n'est sans doute pas la solution miracle, mais si cela permet d'éviter de nouveaux attentats, cela vaut la peine d'y réfléchir.



vendredi 22 juillet 2016

Nouvelle boîte de Delacre

                               13344808_10153479233552161_8289389473601654547_n
Qui ne connaît pas l'entreprise belge Delacre (www.delacre.be) ? Son fondateur Charles Delacre était pharmacien de formation à Bruxelles, où il vend ses premiers chocolats en 1870. Le succès est vite au rendez-vous. Il décide de produire lui-même ses chocolats, dépose la marque en 1873, et devient rapidement fournisseur breveté de la Cour. Delacre est aujourd'hui réputé pour ses marquisettes, ses cigarettes russes et ses boîtes de collection illustrées de sujets belges (notre famille royale, Tintin, Magritte, p.ex.). L'entreprise emploie actuellement 350 personnes dans les trois régions de notre pays : le siège social se trouve à Grand-Bigard en Flandre, l'usine de production à Lambermont/Verviers en province de Liège, et ils ont leur propre boutique depuis 2010 à Bruxelles. 76% de la production des biscuits Delacre sont destinés à l'exportation.

mardi 19 juillet 2016

Bonne fête nationale à tous !

A tous les Belges qui fréquentent ce blog, je vous souhaite une bonne fête nationale. Rappelons que le 21 juillet a été choisi comme jour de fête nationale pour rappeler la prestation de serment le 21 juillet 1831 de Léopold Ier, premier roi des Belges élu par le Congrès National de 1830-1831. C'est également cette date symbolique que le roi Albert II a choisi en 2013 pour son abdication et la prestation de serment de son fils notre actuel roi Philippe.

Profitons de cette fête nationale pour saluer tous les sportifs belges qui se sont illustrés ces derniers temps :

- les Diables Rouges (notre équipe nationale de football). Même s'ils ne nous ont pas offert du grand spectacle, bravo à eux d'avoir atteint les quarts de finale de l'Euro 2016 et d'avoir fait vibrer la Belgique. Saluons aussi le travail de l'entraîneur Marc Wilmots : il est, en effet, bon de rappeler que notre pays n'avait plus participé à aucune grosse compétition depuis 2000, et que c'est sous son "règne" que les Diables Rouges se sont qualifiés pour la Coupe du Monde 2014 et l'Euro 2016.

- le relais 4x400m (composé de Julien Watrin, Kevin Borlée, Jonathan Borlée et Dylan Borlée) a remporté la médaille d'or aux championnats d'Europe d'athlétisme à Amsterdam.

- le lanceur de disque Philip Milanov s'est emparé de la médaille d'argent aux championnats d'Europe d'athlétisme à Amsterdam.

- le coureur cycliste Greg Van Avermaet a porté le maillot jaune du Tour de France pendant trois jours.

- l'athlète Thomas Van der Plaetsen a remporté la médaille d'or en décathlon aux championnats d'Europe d'athlétisme à Amsterdam. C'est très émouvant car Thomas a été opéré d'un cancer des testicules il y a deux ans, et il est l'aîné d'une famille de sept enfants qui n'a pas été épargnée par les coups du sort (papa décédé d'un cancer en 2011, un enfant atteint d'une dégénérescence musculaire et un autre enfant autiste). Bravo Thomas!

- les coureurs cyclistes Thomas De Gendt et Serge Pauwels qui sont arrivés premier et deuxième de la 12ème étape du Tour de France, une étape de montagne au pied du Mont Ventoux.


mardi 28 juin 2016

Pause estivale...

Comme chaque année, je fais une petite pause estivale... Le temps pour moi de partir quelques jours en vacances et de vous préparer de nouveaux articles. Je vous retrouverai aux environs de notre fête nationale du 21 juillet. N'hésitez pas à consulter mes deux autres blogs :  http://ecrivainsbelges.blogspot.com et http://familleroyalebelge.blogspot.com . Merci pour votre fidélité, votre gentillesse, vos commentaires et votre intérêt pour la Belgique. Je vous souhaite un bel été...

samedi 25 juin 2016

Les boucheries Renmans

Régulièrement, je vous parle des réussites de nos entreprises belges. Henri Renmans est le fils d'un boucher indépendant. En 1978, avec son épouse Nicole, il ouvre plusieurs boucheries, dont une avec le magasin Aldi. Six ans plus tard, Henri Renmans s'associe avec la chaîne allemande de supermarchés. Une trentaine d'années plus tard, la société Renmans est toujours une entreprise familiale à 100%. Elle compte 395 boucheries, pratiquement toutes situées à proximité d'un Aldi. Cela représente  226 bouchers et 3.200 employés. Le dépôt principal de l'entreprise est situé à Londerzeel dans le Brabant flamand. Henri Renmans est toujours l'homme fort du groupe, secondé par son épouse Nicole et leurs deux fils Rik et Nico. La famille Renmans habite Saint-Symphorien, près de Mons dans la province du Hainaut. D'après le dernier classement des fortunes belges, ils occupent la 139ème place avec une fortune estimée à 116 millions d'euros.

Cliquez ci-dessous sur "Economie" pour retrouver mes autres articles sur les entreprises belges.

jeudi 23 juin 2016

La Belgique en 1/8ème de finale de l'Euro 2016

La Belgique vient de passer le cap des éliminatoires de l'Euro 2016 : victoires contre l'Irlande (3-0) et la Suède (0-1), défaite contre l'Italie (0-2). Classée deuxième du groupe E avec six points, notre pays se retrouve donc en huitième de finale contre la Hongrie. Le match aura lieu ce dimanche soir à 21h à Toulouse. Des écrans géants seront installés dans de nombreux endroits. Merci aux Diables Rouges de faire vibrer notre pays, et croisons les doigts...

samedi 18 juin 2016

Victoire de la Belgique à l'Euro 2016

Euro 2016 :  après notre défaite de lundi contre l'Italie et avant notre match décisif contre la Suède,   les Diables Rouges (notre équipe nationale de football) s'est imposée aujourd'hui face à l'Irlande. Bravo à eux, et croisons les doigts pour la suite...                             

                                   
                            

vendredi 10 juin 2016

Les Belges les plus fortunés (1.250ème article de ce blog)

Comme chaque année, le journaliste financier Ludwig Verduyn a établi la liste des 550 Belges les plus fortunés. Pour être dans les 500 premiers, il faut disposer d'au moins 25 millions d'euros.

Sans surprise, c'est le monde économique qui prend les premières places :
n°1 :   les familles actionnaires du groupe brassicole AB-Inbev (Jupiler) avec 52.807.152.000 euros (soit trois milliards de plus qu'en 2015).
n°2 :   l'homme d'affaires Albert Frère de Charleroi avec 6.205.140.576 euros
n°3 :   la famille Colruyt passe de la 4ème place à la 3ème place avec 3.702.036.000 euros
n°4 :   la famille Emsens (groupe SCR-Sibelco, produits de construction) avec 3.555.979.000 euros
n°5 :   la famille Lhoist-Berghmans (production de chaux à Liège) avec 2.789.342.500 euros
n°6 :   la famille De Nul (société de dragage) avec 2.635.252.000 euros
n°7 :   la famille Janssen (Solvay) avec 2.625.166.000 euros
n°8 :   Ackermans et van Haaren  avec 1.855.014.000 euros
n°9 :   la famille Collinet (Carmeuse) avec 1.470.600.000 euros
n°10 : la famille Van Rompuy (banque Argenta) avec 1.428.000.000 euros
n°11 : Marc Coucke (Omega Pharma) avec 1.348.000.000 euros
n°12 : Famille Van Thillo (Het Laatste Nieuws, VTM) avec 1.316.000.000 euros
n°13 : Famille Boël avec 1.316.000.000 euros
n°14 : Famille Balcaen (production de tapis) avec 1.305.811.000 euros
n°15 : Roland Duchâtelet (patron d'équipes de foot et entrepreneur) avec 1.296.335.000 euros
n°16 : Famille Cigrang (exploitation de terminaux portuaires) avec 1.233.335.000 euros
n°17 : Fernand et Karine Huts (fret KTN) avec 1.137.137.355 euros
n°18 : Famille d'Arenberg - de Spoelberch avec 982.418.000 euros
n°19 : Luc Tack (machines textiles) avec 870.616.000 euros

Plus loin, on trouve aussi d'autres entreprises belges :

n°47 : la famille Vandemoortele (huiles) avec 387.035.000 euros
n°48 : la famille Delhaize (magasins Louis Delhaize, Cora et Match) avec 378.553.000 euros
n°51 : la famille du Bois (Spa Monopole) avec 358.732.000 euros                                                 
n°60 : la famille Vanherpe (groupe La Lorraine-Bakery et les sandwicheries Panos) avec 291.382.000 euros
n°127 : la famille Mestdagh (69 magasins Carrefour Market en Wallonie) avec 127.602.000 euros
n°139 : la famille Renmans (336 boucheries Renmans, souvent accolées aux Aldi) avec 116.192.000 euros
n°266 : Eric Domb (fondateur et directeur du parc Pairi Daiza) avec 56.122.000 euros
n°272 : la famille Marchandise (75 magasins Trafic) avec 54.845.000 euros
n°405 : la famille Wanty (travaux publics) avec 35.014.000 euros
n°482 : Maurice Lippens (président de Fortis jusqu'en 1998) avec 27.733.000 euros

Nos Diables Rouges sont également présents dans le classement :
n°321 : Eden Hazard avec 45.810.000 euros
n°369 : Marouane Fellaini avec 38.415.833 euros
n°412 : Vincent Kompany avec 34.352.166 euros
n°476 : Kevin De Bruyne avec 28.027.166 euros
n°509 : Thomas Vermaelen avec 24.420.833 euros
n°530 : Romelu Lukaku avec 14.981.958 euros
n°531 : Thibaut Courtois avec 14.850.833 euros

Plusieurs chanteurs s'y retrouvent aussi :
n°533 : Stromae avec 8.356.000 euros
n°534 : Helmut Lotti avec 7.819.234 euros
n°536 : Koen Wauters (Clouseau) avec 7.716.872 euros
n°537 : Frank Michaël avec 7.181.000 euros
n°540 : Salvatore Adamo avec 5.625.192 euros
n°544 : Dani Klein (Vaya Con Dios) avec 3.975.000 euros

Enfin, pour info, je ne suis pas dans la liste...lol. Bon week-end à tous, et merci pour votre fidélité au Journal d'un petit Belge qui passe donc le cap du 1.250ème article depuis décembre 2006....

lundi 6 juin 2016

Commémorations du 8 mai dans le Hainaut

En ce 6 juin où on fête le 72ème anniversaire du Débarquement de Normandie,  voici un récapitulatif des commémorations du 8 mai dans la province du Hainaut (je n'ai pas trouvé de site ou blog aussi complet pour les autres provinces).  Il vous suffit d'aller sur le blog de l'asbl Pro Belgica Hainaut (http://probelgicahainaut.blogspot.com) et de cliquer à gauche sur la rubrique "Commémorations du 8 mai". Vous pouvez aussi retrouver les cérémonies patriotiques par commune.

Bravo à toutes les personnes qui entretiennent le devoir de mémoire dans leur commune !





jeudi 2 juin 2016

Naissance d'un bébé panda à Pairi Daiza

                     

C'est l'événement joyeux du jour en cette semaine froide et pluvieuse :  un bébé panda est né cette nuit au parc Pairi Daiza (voir photo ci-dessus). C'est un mâle qui pèse 171 grammes. En 2014, la Chine avait prêté deux pandas à notre pays. La Belgique est le 3ème pays européen à réussir la reproduction de pandas géants au cours des vingt dernières années après l'Autriche et l'Espagne.

Situé dans la province du Hainaut,  Pairi Daiza (ex-Paradisio) existe depuis 1994 et est considéré comme le plus beau parc du Benelux (Belgique/Pays-Bas/grand-duché de Luxembourg). Son dynamique directeur Eric Domb multiplie chaque année les nouveaux projets. Seul bemol : la circulation autour du parc complique la vie des habitants des villages environnants (12km de files lors du week-end ensoleillé de l'Ascension!).

Partons nous promener à Pairi Daiza grâce aux photos de nos amis PhilippeD et Mimi du Sud :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2014/01/les-20-ans-du-parc-pairi-daiza-ex.html



P.S. Par ailleurs, dans un tout autre domaine, saluons en tennis le parcours de David Goffin qui a atteint les quarts de finale du tournoi de Roland Garros, et se rapproche du Top 10 mondial.

mercredi 25 mai 2016

Le chanteur belge Getch Gaëtano

Lors de l'hommage aux victimes des attentats à Bruxelles qui a été organisé ce dimanche au palais royal,  j'ai découvert le chanteur belge Getch Gaëtano qui a interpreté "Le plat pays" en néerlandais et en français :   https://www.youtube.com/watch?v=Y1OFfFHahis


Il a déjà sorti deux albums : "Le combat ordinaire" en 2010 et "Chansons pour les clous" en 2014. Voici une de ses chansons (mais vous en trouverez d'autres sur Youtube) :  https://www.youtube.com/watch?v=anVKN9ybg6s . Getch Gaëtano sera en concert le 4 juin à Namur et le 9 juin à Lasne.

dimanche 22 mai 2016

Spectacle de Toone sur la révolution belge de 1830

                    


Plus d'infos sur la révolution belge de 1830 :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2012/09/182eme-anniversaire-de-la-revolution.html


Plus d'infos sur l'asbl BPlus :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/search/label/BPlus

jeudi 19 mai 2016

Nouveau film de Joachim Lafosse

Voici la bande-annonce du nouveau film du réalisateur belge Joachim Lafosse, "L'économie du couple" (sortie le 8 juin) : http://www.cinenews.be/fr/films/l-economie-du-couple/videos/bandes-annonces/56771/ . Il raconte l'histoire d'un couple qui ne s'aime plus et règle ses comptes (financiers) : qui rembourse le prêt de la maison? qui gagne plus que l'autre? qui va acheter les vêtements des enfants? Personne n'a raison et tout le monde a tort.


Joachim Lafosse a répondu aux questions des journaux du groupe Vers l'Avenir :


"Chronique d'une séparation, votre film a été écrit à quatre mains?
- Oui, on a travaillé en binôme :  Fanny Burdino et Mazarine Pingeot d'un côté, Thomas Van Zuylen et moi de l'autre. Elles ont écrit une première version, elle nous l'ont envoyée, on a réécrit : on se passait le bébé. Parfois, on défendait le mec et elles la fille, parfois c'était l'inverse. Au final, c'est une des qualités du film : tu comprends les deux points de vue, il n'y a pas de bon et de mauvais. Comme les enfants ne devraient pas choisir entre papa et maman, le spectateur doit être dans la même position.


- C'est votre film le moins tragique : personne ne meurt, personne ne manipule. On est loin d' "A perdre la raison" ou "Elève libre". Il y a un certain apaisement par rapport au passé?
- Oui. Probablement aussi parce qu'aujourd'hui, je vis avec quelqu'un qui arrive à me faire voir que le bonheur dans le couple, c'est possible. Avant, j'allais vers le tragique parce que je pensais que çà ne l'était pas, et çà a donné "Folie privée", "A perdre la raison", "Nue Propriété" ou "Elève libre"...parce que je viens de là. J'espère désormais aller de plus en plus vers des films comme celui-ci parce qu'ils sont plus proches de moi.


- Qu'est-ce que le film vous a appris sur vous-même?
- Excellente question. Tu peux l'écrire en grand et en gras : grâce à ce film et grâce à la femme qui m'a aidé à le faire, je peux enfin dire à quel point le couple est fondamental pour moi. Parce que je suis jumeau, parce que je suis un enfant du divorce : j'aime les duos, en fait. A deux, on est mieux que tout seul. Une bonne interview, çà se fait aussi à deux. J'espère que les gens iront voir le film en couple, et qu'il leur donnera envie de parler d'eux, et d'éviter du coup de vivre cette rupture qu'on raconte. On dit que les bons comptes font les bons amis, je pense que les bons comptes font aussi les grandes histoires d'amour".


Cliquez ci-dessous sur "Cinéma" pour retrouver mes autres articles consacrés au cinéma belge.



mardi 17 mai 2016

La Belgique 10ème à l'Eurovision

Ce week-end, le traditionnel Concours Eurovision de la Chanson se tenait en Suède. Pour rappel, la Belgique ne l'a remporté qu'une seule fois en 1986 grâce à Sandra Kim :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2009/05/la-belgique-et-leurovision.html


Nous étions représentés cette année par la jeune Laura Tesoro (19 ans) qui, après avoir passé le cap des demi-finales, a terminé 10ème de la finale. Née à Anvers, elle est d'origine italienne par son père Michele Tesoro et belge par sa mère Hilde Weber. Tous deux travaillent dans le domaine musical. En 2008, Laura interprète le rôle d'Annie dans la comédie musicale "Annie". Elle termine deuxième du "The Voice" néerlandophone sur la VRT. Le 17 janvier dernier, elle est sélectionnée pour représenter la Belgique au Concours Eurovision de la Chanson. C'est la chanteuse Selah Sue qui lui a écrit "What's the pressure" que vous pouvez écouter sur Youtube :    https://www.youtube.com/watch?v=gOvIsDrgD8Y

jeudi 12 mai 2016

La nouvelle application 100% Diables Rouges

Avis aux fans de football et aux supporters de nos Diables Rouges :  l'Union Belge de Football vient de lancer une nouvelle application mobile gratuite dédiée uniquement aux Belgian Red Devils. Elle est disponible pour iOS (iPhone, iPad) et Android et peut être téléchargée via http://app.belgianreddevils.be . Cette nouvelle application permettra aux fans de notre équipe nationale un nouvel accès exclusif aux coulisses de leur sélection préférée. Les dernières nouvelles des Diables Rouges seront ainsi dévoilées, tout comme les informations pratiques sur les entraînements et les matchs de l'équipe belge, les dernières vidéos des coulisses, mais aussi les Devil Snaps.


Que sont ces Devil Snaps? A l'image de Snapchat, les joueurs et le staff des Diables Rouges dévoileront les coulisses de l'Euro 2016 et de sa préparation via ces Devil Snaps qui ne pourront être vus que durant quelques minutes ou quelques heures. Il faudra donc bien être attentif à son application pour ne rien manquer de la vie des Diables en France.


L'application, qui bénéficie de notifications pour vous rappeler les événements importants autour des Diables, permettra également de suivre les rencontres de préparation de l'équipe belge, ainsi que les matchs de l'Euro 2016 via l'onglet "Match Center". Il vous sera également possible d'élire l'homme du match sur l'onglet "Devil of the Match". Et si vous êtes sur place, vous pouvez même connaître tous les détails pratiques pour profiter de la rencontre grâce au "1895 Fan Guide" qui vous indiquera les consignes de sécurité, les boissons prévues sur place ou encore les transports en commun les plus proches.

dimanche 8 mai 2016

Ouverture d'une salle "Antarctica" au Musée Royal de l'Armée

Au début de ce blog, je vous avais déjà parlé des liens entre les Belges et l'Antarctique  :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2007/01/les-belges-et-lantarctique.html


Désormais, tout cela est expliqué et mis en valeur dans la nouvelle salle "Antarctica" du Musée Royal de l'Armée et d'Histoire Militaire situé sur le site du Cinquantenaire à Bruxelles (photos de cette salle :  http://probelgicahainaut.blogspot.be/2016/05/ouverture-dune-salle-antarctica-au.html). Par l'intermédiaire d'une scénographie moderne, le public traversera le temps et (re)découvrira le périple de la Belgica en 1897-1898, la Base Roi Baudouin dans les années 1957-1960, et enfin l'actuelle Station Polaire Princesse Elisabeth.

vendredi 6 mai 2016

Le Concours Musical International Reine Elisabeth

Autre tradition du mois de mai :   le Concours Musical International Reine Elisabeth, créé par la troisième reine des Belges, passionnée par la musique (la présidence d'honneur fut ensuite reprise par la reine Fabiola de 1966 à 2014, et par la reine Mathilde depuis 2014). Il a débuté ce lundi et est consacré cette année au piano.


Sur les 318 candidats ayant envoyé un DVD pour être sélectionnés,  82 ont été retenus mais seuls 76 se sont présentés au tirage au sort pour les éliminatoires. Parmi ces 76 candidats, on compte 23 femmes pour 53 hommes, et 23 nationalités représentées (dont une majorité de musiciens coréens, américains et japonais). On retrouve deux Belges, tous deux nés en 1990 (Florian Noack de Bruxelles et Yannick Van de Velde d'Anvers) à qui on souhaite beaucoup de succès.


Depuis lundi, les éliminatoires ont lieu au studio 4 de Flagey. Chaque candidat interprète un prélude et fugue du Clavier de Bach, et le premier mouvement d'une sonate de Haydn, Mozart, Beethoven ou Schubert. Ce samedi 7 mai au soir, les noms des 24 demi-finalistes seront dévoilés. Les demi-finales auront lieu à Flagey du 9 au 14 mai :  chaque candidat se produira dans un concerto de Mozart avec l'Orchestre de Chambre de Wallonie, et dans une œuvre inédite imposée, "Tears of lights" écrite par Fabian Fiorini.


Les 12 finalistes seront connus le 14 mai en fin de soirée. Les finales auront lieu du 23 au 28 mai dans la salle Henry Le Bœuf du palais des Beaux-Arts de Bruxelles, en présence chaque soir d'un membre de la famille royale. Les finalistes seront accompagnés de l'Orchestre National de Belgique, et vous pourrez les voir en direct sur la RTBF et la VRT. On connaîtra le nom du vainqueur le 28 mai en fin de soirée.


Quelques jours plus tard, la remise officielle du prix par la reine Mathilde aura lieu à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth à Waterloo, et un concert de gala (réunissant les trois premiers lauréats) clôturera l'édition 2016 du Concours Musical International Reine Elisabeth.

lundi 2 mai 2016

Bon mois de mai

J'ai envie de vous faire partager cet éditorial des journaux du groupe Vers l'Avenir (2 mai 2016) :


"Depuis ce dimanche, j'ai le sourire de celui qui voit enfin la lumière, le soleil, les arbres en fleurs, l'herbe verte, le ciel bleu. Ce mois de mai doit donc coïncider avec un optimisme qui, parfois, semble céder la place, qu'on le veuille ou non, au pessimisme ambiant, aidé en cela par des décisions politiques qui se font au mépris du citoyen, damné payeur de taxes et autres prébendes. Arrêtons là le procès d'intention : nos gouvernants ne nous veulent que du bien. C'est évident à voir l'état de nos routes, de nos finances et celles de nos institutions, sans parler du mouvement en cours de nos gardiens de prisons.


Arrêtons là le procès d'intention : le mois de mai m'incite à croire que la vie mérite d'être vécue, qu'elle est toujours aussi belle, qu'elle peut bien se passer de la politique politicienne, des bisbrouilles communautaires, des déclarations matamoresques de ceux qui pensent qu'ils sont incontournables. Tiens, si nous mettions tous à profit ce mois de mai pour enfin nous prendre en mains, pour enfin nous dire que notre vie ne doit pas être polluée par ces mauvais décideurs? Si nous mettions à profit ce mois de mai pour réfléchir à ce que doit être notre monde, notre planète, petit nid de vie en danger dans l'immensité infinie de nos galaxies? Si nous mettions à profit ce mois de mai pour continuer notre quête du beau, du savoir, du vivre ensemble, du respect de la nature, du bien-être pour tous? Si nous mettions à profit ce joli mois de mai pour arrêter de juger l'autre, pour aller vers lui, pour quitter ce rôle d'assisté, de râleur devant les absurdités d'un monde mercantile et tourné vers le profit?".


Bon mois de mai à tous! N'oubliez pas de consulter mes deux autres blogs http://ecrivainsbelges.blogspot.com et http://familleroyalebelge.blogspot.com .

samedi 30 avril 2016

Projets culturels au-delà de la frontière linguistique

1° Créé il y a un an, le site Daardaar (http://daardaar.be) continue son bout de chemin. Son concept est simple :  proposer un site Internet en français sur l'actualité de la Flandre.


2° L'asbl BPlus (www.bplus.be) a remis son Prix du Courage Politique 2015 à Jan Goossens (directeur artistique du Koninklijke Vlaamse Schouwburg) et Jean-Louis Colinet (directeur du Théâtre National) qui ont établi, pour la première fois, un programme commun pour leurs deux institutions (l'une francophone, l'autre néerlandophone) pour la saison 2015-2016.


3° Le concept de Poète National a été lancé il y a deux ans. C'est Charles Ducal qui a été le premier en 2014-2015 :  http://ecrivainsbelges.blogspot.be/2015/10/bilan-de-charles-ducal-poete-national.html . Et c'est Laurence Vielle qui lui a succédé pour 2016-2017 :  http://ecrivainsbelges.blogspot.be/2016/01/laurence-vielle-poetesse-nationale-2016.html .


Fidèles à notre devise nationale (L'union fait la force),   bravo à toutes ces personnes qui créent des ponts et des projets culturels au-delà de la frontière linguistique! 

dimanche 24 avril 2016

"Dictionnaire amoureux de la Belgique" (Jean-Baptiste Baronian)

                                                       baronian,jean-baptiste,dictionnaire amoureux de la belgique,culture


Né en 1942 à Anvers, l'écrivain belge Jean-Baptiste Baronian est l'auteur d'une septantaine d'ouvrages. Il est également membre de l'Académie Royale de Langue et de Littérature françaises de Belgique. Son dernier livre traite de la Belgique et des Belges, via la collection "Dictionnaire amoureux".




Notre amie bloggeuse Tania en a effectué plusieurs comptes-rendus intéressants que je vous propose de découvrir :




De A à C :http://textespretextes.blogs.lalibre.be/archive/2016/01/05/belgique-abc-1148772.html




De C à F : http://textespretextes.blogs.lalibre.be/archive/2016/01/13/belgique-cdef-1148918.html
De G à K :  http://textespretextes.blogs.lalibre.be/archive/2016/01/24/belgique-ghijk-1149114.html
De L à O :  http://textespretextes.blogs.lalibre.be/archive/2016/02/10/belgique-lmno-1149436.html
De P à Z :  http://textespretextes.blogs.lalibre.be/archive/2016/02/19/belgique-de-p-a-z-1149648.html


Bonne lecture!  Et vous, qu'auriez-vous mis dans VOTRE "Dictionnaire amoureux de la Belgique" ?



vendredi 15 avril 2016

Les serres royales de Laeken

C'est aujourd'hui que débute l'ouverture des splendides serres royales de Laeken au public pour quelques semaines comme chaque printemps (plus d'infos pratiques et de photos :  http://probelgicahainaut.blogspot.be/2016/04/les-serres-royales-de-laeken.html).


                           ???????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????


Petit rappel historique :




A la fin du 18ème siècle, notre pays fait partie des Pays-Bas autrichiens. La gouvernante Marie-Christine d'Autriche et son époux Albert de Saxe-Teschen, décident de faire construire une résidence d'été au nord de Bruxelles :  le château de Laeken. Ensuite, Napoléon achète le château abandonné et l'offre à sa première épouse, Joséphine de Beauharnais. De 1815 à 1830, le château fait partie de la dotation de Guillaume Ier, roi des Pays-Bas, qui y fait construire un théâtre et une orangerie.


A partir de 1831, le palais royal de Bruxelles et le château de Laeken appartiennent au nouvel Etat belge indépendant, et sont mis à la disposition de la nouvelle dynastie fondée par Léopold Ier et Louise-Marie, premiers roi et reine des Belges. Comme toutes les résidences royales, Laeken a été marqué par l'empreinte de  Léopold II, le "roi bâtisseur", qui y entreprend d'importants travaux. Il souhaite même en faire un "Palais de la Nation" destiné aux congrès et réceptions publiques, et envisage la construction d'une ligne de chemin de fer qui aurait débouché près de l'escalier d'honneur de la Grande Galerie du château, mais le projet est abandonné.


Son œuvre la plus marquante à Laeken reste les serres royales. Léopold II confie ce projet à l'architecte Alphonse Balat à partir de 1874. Niché dans un paysage vallonné, ce palais de verre et d'acier constitue alors le plus vaste complexe jardinier privé du monde. Sur la photo ci-dessus, on peut voir la grande rotonde du Jardin d'Hiver, surmontée d'une couronne royale.


Les serres rassemblent une étonnante collection de plantes tropicales et subtropicales, géraniums, azalées, fuchsias, orangers, palmiers, orchidées, etc. Dans l'orangerie, hivernent des camélias du Japon et des orangers cultivés en caisse, dont certains sont bicentenaires.


Le roi Léopold II décède en décembre 1909 dans le Pavillon des Palmiers qui jouxte les serres royales de Laeken qu'il lègue à la Donation Royale. Celles-ci sont désormais ouvertes chaque année au public quelques semaines au printemps. Quant au château, il est habité depuis 1999 par le roi Philippe, la reine Mathilde et leurs quatre enfants.


Par ailleurs, profitons-en pour rappeler qu'en ce 15 avril, notre roi Philippe fête ses 56 ans. Bon anniversaire Sire!

samedi 9 avril 2016

Jacques Clemens, nouveau doyen du Benelux

Nouveau record pour le prêtre belge Jacques Clemens (105 ans) :  il est devenu le nouveau doyen du Benelux (Belgique/Pays-Bas/Grand-duché de Luxembourg) suite au décès du Hollandais Wim Hendricks. Né le 11 juillet 1909 à La Haye, Jacques Clemens est devenu prêtre en 1936. Depuis 1958, il est curé de la paroisse de Nalinnes-Bultia (province du Hainaut). L'an dernier, notre compatriote est devenu le nouveau doyen de Belgique et le prêtre le plus vieux du monde. Le voici donc désormais aussi nouveau doyen du Benelux. Toujours bon pied, bon œil, Jacques Clemens continue de célébrer la messe chaque dimanche !


En ce qui concerne les dames, le top 4 n'a pas changé par rapport à 2015 :
- Alicia Corveleyn, née le 8 janvier 1905 à Ostende, actuelle doyenne de Belgique.
- Eva Philippet, née le 18 octobre 1905 à Mons et vivant actuellement à Grandglise près de Beloeil. C'est la doyenne de Wallonie.
- Fernande De Raeve, née le 3 décembre 1906 à Ledeberg près de Gand et vivant aujourd'hui à Sint-Amandsberg près de Gand.
- Madeline Dullier, née le 30 avril 1907 à Mellet et vivant désormais à Courcelles.

mercredi 6 avril 2016

La ville d'Audenarde

Grâce aux photos de notre ami Jacques (blog "Vues du Nord"),  je vous emmène en balade à Audenarde (Oudenaarde en néerlandais), une ville de la province de Flandre Orientale. Surnommée "la perle des Ardennes flamandes", elle compte environ 28.000 habitants. Elle est surtout connue pour son hôtel de ville gothique du 16ème siècle et son Musée du Tour de Flandre (qui a fêté sa 100ème édition le week-end dernier) :   http://vuesdunord.skynetblogs.be/b-oudenaarde


Cliquez ci-dessous sur "Flandre orientale" pour découvrir d'autres endroits de cette province.

mardi 29 mars 2016

Le comédien belge Bernard Yerlès

Je vous ai déjà parlé du comédien belge Bernard Yerlès (55 ans) sur mon blog  en 2009 (http://journalpetitbelge.blogspot.com/2009/10/lacteur-belge-bernard-yerles.html) et 2010 (http://journalpetitbelge.blogspot.com/2010/08/actualite-de-lacteur-belge-bernard.html).


Il vient de répondre aux questions des quotidiens du groupe Sud Presse :


"Vous terminez bientôt le tournage de "La vengeance aux yeux clairs", un thriller de TF1. Quatre mois à Nice à jouer un méchant!
- Oui, et c'est la première fois que çà m'arrive. On ne me proposait pas jusqu'ici de rôles de méchant. Je ne sais pas si je le dois aux rides qui viennent tout doucement. Dans cette nouvelle série, je joue un truand, mais avec quelques valeurs tout de même, même s'il se place clairement en dehors des lois. C'est curieux car récemment, dans un autre tournage pour la télévision suisse ("Station Horizon"), j'endossais un rôle très sombre également. Les temps changent :  avant, je campais des hommes solaires, un peu séducteurs et souvent positifs.


- On annonce "La vengeance aux yeux clairs" comme la grande saga de l'été : les séries vous portent chance?
- Cette série-ci, oui. Car elle réunit des comédiens que je connais et que j'aime bien, comme Aurélien Wiik et Claire Borotra, sans oublier Laetitia Milot qui tient le rôle principal. Elle vient venger sa famille qui a été assassinée. Les séries me portent chance, c'est vrai. On va bientôt entamer la cinquième saison de "Mes amis, mes amours, mes emmerdes". Je me réjouis de figurer ainsi à 20h50 en prime time et surtout de pouvoir divertir les gens. Mais je ne me limite pas à ces projets-là.


- Etes-vous toujours un comédien en perpétuel aller-retour entre Bruxelles et Paris?
- Absolument. Je suis toujours domicilié à Auderghem, et je travaille en Belgique. La saison dernière, j'ai joué "Don Juan" au Théâtre Royal du Parc à Bruxelles. J'ai mis en scène "Confidences trop intimes", d'après Patrice Leconte, avec Alain Leempoel. Je viens aussi de présenter mon premier court-métrage, "Le chevalier blanc", au Festival du Film d'Amour de Mons, sur un couple en crise après vingt ans de vie commune. Pour moi, c'est l'expression d'une même passion pour mon métier, avec les mêmes exigences. J'ai toujours aimé faire ce grand écart entre des séries populaires et des spectacles plus confidentiels. J'essaie ainsi de conserver mon autonomie de création.


- Subsiste-t-il une chance de voir un jour la suite de "A tort ou à raison", la série belge de la RTBF?
- Hélàs, non, je ne crois pas. La RTBF a tiré un trait après quatorze épisodes. C'est dommage car cette série est de qualité. Mais je me console en pensant au rôle que j'ai toujours eu envie de jouer sur une scène bruxelloise et qui semble se rapprocher :  Cyrano de Bergerac! Tout se retrouve dans ce héros, à commencer par l'amour et le désir".