mardi 29 mars 2016

Le comédien belge Bernard Yerlès

Je vous ai déjà parlé du comédien belge Bernard Yerlès (55 ans) sur mon blog  en 2009 (http://journalpetitbelge.blogspot.com/2009/10/lacteur-belge-bernard-yerles.html) et 2010 (http://journalpetitbelge.blogspot.com/2010/08/actualite-de-lacteur-belge-bernard.html).


Il vient de répondre aux questions des quotidiens du groupe Sud Presse :


"Vous terminez bientôt le tournage de "La vengeance aux yeux clairs", un thriller de TF1. Quatre mois à Nice à jouer un méchant!
- Oui, et c'est la première fois que çà m'arrive. On ne me proposait pas jusqu'ici de rôles de méchant. Je ne sais pas si je le dois aux rides qui viennent tout doucement. Dans cette nouvelle série, je joue un truand, mais avec quelques valeurs tout de même, même s'il se place clairement en dehors des lois. C'est curieux car récemment, dans un autre tournage pour la télévision suisse ("Station Horizon"), j'endossais un rôle très sombre également. Les temps changent :  avant, je campais des hommes solaires, un peu séducteurs et souvent positifs.


- On annonce "La vengeance aux yeux clairs" comme la grande saga de l'été : les séries vous portent chance?
- Cette série-ci, oui. Car elle réunit des comédiens que je connais et que j'aime bien, comme Aurélien Wiik et Claire Borotra, sans oublier Laetitia Milot qui tient le rôle principal. Elle vient venger sa famille qui a été assassinée. Les séries me portent chance, c'est vrai. On va bientôt entamer la cinquième saison de "Mes amis, mes amours, mes emmerdes". Je me réjouis de figurer ainsi à 20h50 en prime time et surtout de pouvoir divertir les gens. Mais je ne me limite pas à ces projets-là.


- Etes-vous toujours un comédien en perpétuel aller-retour entre Bruxelles et Paris?
- Absolument. Je suis toujours domicilié à Auderghem, et je travaille en Belgique. La saison dernière, j'ai joué "Don Juan" au Théâtre Royal du Parc à Bruxelles. J'ai mis en scène "Confidences trop intimes", d'après Patrice Leconte, avec Alain Leempoel. Je viens aussi de présenter mon premier court-métrage, "Le chevalier blanc", au Festival du Film d'Amour de Mons, sur un couple en crise après vingt ans de vie commune. Pour moi, c'est l'expression d'une même passion pour mon métier, avec les mêmes exigences. J'ai toujours aimé faire ce grand écart entre des séries populaires et des spectacles plus confidentiels. J'essaie ainsi de conserver mon autonomie de création.


- Subsiste-t-il une chance de voir un jour la suite de "A tort ou à raison", la série belge de la RTBF?
- Hélàs, non, je ne crois pas. La RTBF a tiré un trait après quatorze épisodes. C'est dommage car cette série est de qualité. Mais je me console en pensant au rôle que j'ai toujours eu envie de jouer sur une scène bruxelloise et qui semble se rapprocher :  Cyrano de Bergerac! Tout se retrouve dans ce héros, à commencer par l'amour et le désir".                           

2 commentaires:

Célestine ☆ a dit…

J'adore cet acteur, je le trouve...craquant ! Pardon: très, extrêmement craquant...
Bises petit Belge.
Bonne semaine
¸¸.•*¨*• ☆

edmeedexhavee a dit…

Et moi qui ne le connais pas... il est vrai que je regarde peu de télé, déteste les séries, et ai perdu des années de cinéma belge ou français...

Joyeux avril cher Petit Belge, et ne te découvres pas d'un fil!