dimanche 1 mars 2015

Les 20 ans de la province du Brabant wallon

Après vous avoir parlé il y a peu des 20 ans du Brabant flamand, place maintenant à la province du Brabant wallon qui existe, elle aussi, depuis le 1er janvier 1995. Elle se trouve au centre du pays et est une province très prospère, connaissant un des taux de chômage le plus bas de Belgique. Son chef-lieu est Wavre. En 2015, la province du Brabant wallon verra arriver de nombreux touristes à l'occasion du bicentenaire de la bataille de Waterloo ; on aura l'occasion d'en reparler.


Je vous propose de (re)découvrir mon article sur cette province :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2012/05/on-termine-notre-tour-des-10-provinces.html

mardi 24 février 2015

Notre amie Marcelle dans le journal




Je vous propose aussi de (re)lire l'article que j'avais consacré à cette fidèle du Journal d'un petit Belge, et que j'ai déjà eu la joie de rencontrer deux fois en séance de dédicaces :   http://ecrivainsbelges.blogspot.be/2014/01/premier-recueil-de-poesie-de-marcelle.html

samedi 21 février 2015

Exposition "Le ciel vu de Belgique" à Sint-Amands

Le Musée Provincial Emile Verhaeren de Sint-Amands (www.emileverhaeren.be) propose l'exposition "Le ciel vu de Belgique" du 7 mars au 31 mai 2015 les week-ends, jours fériés ou sur réservation. Notre amie Tania nous avait déjà parlé de ce musée :  http://textespretextes.blogs.lalibre.be/archive/2012/07/31/balade-a-saint-amand.html


Présentation de l'exposition :  Le ciel et les nuages sont des sources d'inspiration inépuisables pour les écrivains, les poètes, les artistes, les philosophes, les chasseurs de nuages et les rêveurs. Parmi eux, François de Coninck et Guy Jungblut. Pendant six ans, ils ont traversé la Belgique à la recherche de ces endroits qui constituent la spécificité de notre pays. Ne vous attendez pas à une énumération des classiques de la Belgique touristique, mais bien des images du ciel, présentées en couple : le ciel vu de Belgique. C'est un ensemble fascinant, réalisé avec pas mal d'humour, mais le sujet peut aussi inciter à une réflexion plus approfondie. Le volet poétique de l'exposition est assuré par Emile Verhaeren, Charles Baudelaire, William Wordsworth, Percy Bysshe Shelley, Martinus Nijhoff, Peter Holvoet-Hanssen, etc.

jeudi 19 février 2015

Décès du coureur cycliste belge Claudy Criquelion

Né en 1957, Claudy Criquelion était originaire du village de Deux-Acren, près de Lessines (province de Hainaut). Il a été coureur cycliste professionnel de 1979 à 1991, au cours desquelles il a remporté 60 victoires, dont le Tour des Flandres, la Flèche Wallonne, la Classica San Sébastian, la Flèche Brabançonne, le championnat de Belgique sur route. En 1984, il devient champion du monde sur route, ce qui lui vaut d'être élu Sportif Belge de l'Année 1984. Lors du championnat du monde de 1988, alors qu'il allait remporter un second titre mondial, il est victime d'un coup de coude de Steve Bauer et chute. Steve Bauer est déclassé, mais le titre lui échappe. C'était le plus grand regret de sa carrière sportive.


Claudy Criquelion devient ensuite directeur sportif chez Lotto et Landbouwkrediet-Colnago. Puis, il se lance en politique au sein de sa commune de Lessines dont il était échevin depuis 2006. Victime d'un accident cardio-vasculaire il y a quelques jours, il est décédé à l'hôpital d'Alost à l'âge de 58 ans.

samedi 14 février 2015

Bon Carnaval 2015 à tous!

        





(pour ceux qui n'ont pas compris :  les bintje sont une variété de pommes de terre)


Plus d'infos et de photos sur les carnavals belges :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2012/02/nos-carnavals-belges.html

lundi 9 février 2015

Les 20 ans de la province du Brabant flamand

Pendant plus d'un siècle et demi, la Belgique comptait neuf provinces, mais lors de la réforme de l'Etat de 1993, il est décidé que la province du Brabant se scinderait, le 1er janvier 1995, en un Brabant flamand et un Brabant wallon.  La province du Brabant flamand fête donc ses 20 ans en ce début d'année 2015. Elle est située au centre de la Belgique, entourant notre capitale Bruxelles (qui n'appartient à aucune province). Le Brabant flamand compte environ un million d'habitants, et son chef-lieu est la ville de Louvain.


A l'occasion de ses 20 ans, voici quelques articles que j'ai déjà consacrés au Brabant flamand :


La ville d'Aarschot :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2011/06/la-ville-daarschot.html


Le château de Gaasbeek :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2012/08/le-chateau-de-gaasbeek.html


Le jardin des roses de Leeuw-Saint-Pierre :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2012/07/le-jardin-des-roses-leeuw-saint-pierre.html


Le château de Beersel :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2010/07/le-chateau-de-beersel-brabant-flamand.html


Le jardin botanique de Louvain :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2011/05/le-jardin-botanique-de-louvainleuven.html


L'abbaye et la bière de Grimbergen :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2013/04/grimbergen-son-abbaye-et-sa-biere.html


La basilique Notre-Dame de Montaigu :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2013/05/la-basilique-notre-dame-de-montaigu.html


La Société Royale des Echassiers de Merchtem :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2013/07/la-societe-royale-des-echassiers-de.html


Le jardin botanique de Meise :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2015/02/le-jardin-botanique-de-meise.html


Voilà, y en a pour tous les goûts! Alors, quels sont vos coups de cœur en Brabant flamand?

lundi 2 février 2015

Le jardin botanique de Meise

Passionnés de botanique, vous allez être comblés par ces six très beaux reportages de notre ami PhilippeD sur le jardin botanique de Meise, situé dans la province du Brabant flamand à une dizaine de kilomètres de Bruxelles. Il 'est installé depuis une cinquantaine d'années dans le domaine de 92 hectares du château de Bouchout (où, pour l'anecdote, vécut très longtemps l'ex-impératrice Charlotte du Mexique, née princesse de Belgique, après l'exécution de son époux et l'instauration de la République au Mexique).


http://philippedester.canalblog.com/archives/2015/01/12/index.html
http://philippedester.canalblog.com/archives/2015/01/15/index.html
http://philippedester.canalblog.com/archives/2015/01/18/index.html
http://philippedester.canalblog.com/archives/2015/01/21/index.html
http://philippedester.canalblog.com/archives/2015/01/24/index.html
http://philippedester.canalblog.com/archives/2015/01/27/index.html

vendredi 30 janvier 2015

La pièce "Faites l'amour avec un Belge"

   FAITES L'AMOUR AVEC UN BELGE Cela fait plus de cinq ans que Michaël Dufour se produit avec sa
  pièce "Faites l'amour avec un Belge". Cette comédie joue sur les clichés au sein du couple d'une part, et sur les clichés entre Belges et Français d'autre part. Il se produira le 14 février au centre culturel d'Auderghem (www.cc-auderghem.be), et a répondu aux questions des quotidiens du groupe Sud Presse :


"Michaël, combien de fois avez-vous joué "Faites l'amour avec un Belge"?
- J'en suis à près de 1.000. Mais la pièce a été reprise par d'autres comédiens dans différents cafés-théâtres, ce qui fait que fin juillet, on en sera à 1.500 représentations. Pas mal, hein? Mais bon, en France, il y a des pièces populaires qui se donnent parfois 15,20,voire 30 ans d'affilée comme "Le clan des divorcés". Je ne m'en lasse pas et je vais refaire le festival d'Avignon. Comme je la maîtrise à 100%, je sens immédiatement la salle et je réagis en fonction d'elle, un peu comme on le fait en ligue d'impro, en retombant toujours sur ses pattes. Avec France Renard qui la joue depuis aussi longtemps que moi, on est comme deux joueurs de tennis : on monte sur le terrain sans avoir peur de l'adversaire.


- La pièce joue sur les différences entre Belges et Français. Est-elle plus facile à jouer en France ou en Belgique?
- Ce n'est pas si différent car les réactions sont comparables. Je ne joue jamais sur l'humour méchant, c'est de la taquinerie. Le public belge : pas de problèmes, il adore qu'on se moque de lui! Le public français aussi, mais çà passe mieux parce que mon personnage est sympathique.


- Pourrait-on comparer votre pièce à un match de foot Belgique-France?
- Je ne suis pas très foot, mais c'est un peu un combat de coqs : le coq wallon contre le coq français. Elle défend son pays par chauvinisme. Moi, plutôt pour remettre les Français à leur place. Elle avance que "la France est un grand pays", je rétorque que "le Belge est plus rare". Elle cite les grands acteurs français. Moi, je réponds par "Il y a le Belge Depardieu". En fait, je me prends pour un ambassadeur belge en France. Et je gomme les clichés instaurés par Coluche du Belge un peu bête, voire assez con.


- Les Français connaissent-ils la Belgique?
- Beaucoup moins que le Belge connaît la France, en tout cas. Certains pensent que le roi Baudouin est encore là, que nous n'avons toujours pas de gouvernement. Ou que c'est la guerre et qu'on érige un mur entre les Flamands et les Wallons. Ils connaissent bien nos acteurs François Damiens et Benoît Poelvoorde. Mais je n'ai aucune peine à leur faire croire qu'on peut manger des frites au chocolat au petit-déjeuner ou que nous avons un horoscope différent du leur!


- Chez nous, c'est le jour de la Saint-Valentin que vous venez jouer le spectacle au centre culturel d'Auderghem?
- Non, c'est le jour de mon anniversaire! Je suis un enfant de l'amour et je fêterai mes 43 ans ce soir-là. Il y aura des surprises mais si je les dis...".

mardi 27 janvier 2015

Côte Belge (8) : exposition sur la mer et Jan Hoet à Ostende

Jan Hoet était un responsable culturel très réputé au nord du pays, notamment lorsqu'il a créé le S.M.A.K. (le musée d'art contemporain de Gand). Proche de la reine Paola, il a aussi fait partie du comité artistique chargé d'intégrer l'art contemporain belge au sein du palais royal de Bruxelles (plus d'infos à ce sujet : http://familleroyalebelge.blogspot.be/2010/07/la-reine-paola-et-lart-contemporain.html).


La mer le fascinait. Il voulait lui dédier une dernière ode et avait imaginé une grande exposition sur ce thème à Ostende, ainsi qu'un parcours dans toute la ville. Il avait défini lui-même les grandes lignes de l'exposition, en étroite collaboration avec Philip Van den Bossche, le directeur du Mu.ZEE d'Ostende. Suite à son décès, l'exposition est dès lors passée du statut d'ode à la mer à celui d'hommage à Jan Hoet :   "La mer, salut d'honneur à Jan Hoet" (jusqu'au 19 avril 2015).


Cette exposition en dialogue avec Ostende est un périple à travers plusieurs lieux de la ville au départ du Mu.ZEE. Elle présente une traversée de l'histoire de l'art occidental du XIXème siècle à nos jours. Entre art moderne et contemporain, de James Ensor à Jan Fabre, de Picasso à Turner, de Gustave Courbet à Patrick Corillon, elle réunit les œuvres de plus de 150 artistes qui ont puisé leur inspiration dans les eaux marines et qui dépeignent la violence brute et le calme, la légèreté et le charme intemporel de la mer. En dehors du musée, on retrouve des œuvre sur la plage, sur la digue, à l'église des pêcheurs, etc. Bref, suivre le parcours permet aussi de (re)découvrir Ostende. A noter que cette exposition a également été réalisée en partenariat avec Mons, capitale culturelle européenne en 2015. Infos pratiques en français :  www.muzee.be/fr/muzee/t204250/la-mer-salut-d-honneur-jan-hoet

dimanche 25 janvier 2015

Annie Cordy dans le film "Les Souvenirs"

Annie Cordy est actuellement à l'affiche de "Les Souvenirs", le dernier film de Jean-Paul Rouve. Elle a confié à la presse :    "Je connais Jean-Paul Rouve depuis longtemps ; il a toujours gardé son grand cœur. J'ai beaucoup aimé le scénario, même si l'on m'a dit "Mais pourquoi joues-tu les grands-mères?". Je trouve cela très bien! Il n'y a pas de vilains rôles quand on les aime et quand on a envie de les faire. Le film est comme la vie, avec des moments de franche rigolade et d'autres où les souvenirs qui remontent laissent mélancolique, même si je ne le suis pas du tout. Je ne suis pas une femme qui regarde derrière elle ; je suis d'aujourd'hui et de demain. J'y retrouve Michel Blanc qui joue mon fils pour la seconde fois après "Madame Edouard" de Nadine Monfils. Mathieu Spinosi, mon petit-fils dans le film, est aussi fantastique. On se téléphone toujours. Je garde un souvenir très tendre des plans que nous avons tournés ensemble. J'étais aussi ravie des scènes à Etretat, un endroit fabuleux. L'idée de m'y enfuir et d'y retrouver mon petit-fils me plaisait beaucoup".


Voici la bande-annonce du film :   www.youtube.com/watch?v=82uoOdMHTac