mercredi 25 mai 2016

Le chanteur belge Getch Gaëtano

Lors de l'hommage aux victimes des attentats à Bruxelles qui a été organisé ce dimanche au palais royal,  j'ai découvert le chanteur belge Getch Gaëtano qui a interpreté "Le plat pays" en néerlandais et en français :   https://www.youtube.com/watch?v=Y1OFfFHahis


Il a déjà sorti deux albums : "Le combat ordinaire" en 2010 et "Chansons pour les clous" en 2014. Voici une de ses chansons (mais vous en trouverez d'autres sur Youtube) :  https://www.youtube.com/watch?v=anVKN9ybg6s . Getch Gaëtano sera en concert le 4 juin à Namur et le 9 juin à Lasne.

dimanche 22 mai 2016

Spectacle de Toone sur la révolution belge de 1830

                    


Plus d'infos sur la révolution belge de 1830 :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2012/09/182eme-anniversaire-de-la-revolution.html


Plus d'infos sur l'asbl BPlus :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/search/label/BPlus

jeudi 19 mai 2016

Nouveau film de Joachim Lafosse

Voici la bande-annonce du nouveau film du réalisateur belge Joachim Lafosse, "L'économie du couple" (sortie le 8 juin) : http://www.cinenews.be/fr/films/l-economie-du-couple/videos/bandes-annonces/56771/ . Il raconte l'histoire d'un couple qui ne s'aime plus et règle ses comptes (financiers) : qui rembourse le prêt de la maison? qui gagne plus que l'autre? qui va acheter les vêtements des enfants? Personne n'a raison et tout le monde a tort.


Joachim Lafosse a répondu aux questions des journaux du groupe Vers l'Avenir :


"Chronique d'une séparation, votre film a été écrit à quatre mains?
- Oui, on a travaillé en binôme :  Fanny Burdino et Mazarine Pingeot d'un côté, Thomas Van Zuylen et moi de l'autre. Elles ont écrit une première version, elle nous l'ont envoyée, on a réécrit : on se passait le bébé. Parfois, on défendait le mec et elles la fille, parfois c'était l'inverse. Au final, c'est une des qualités du film : tu comprends les deux points de vue, il n'y a pas de bon et de mauvais. Comme les enfants ne devraient pas choisir entre papa et maman, le spectateur doit être dans la même position.


- C'est votre film le moins tragique : personne ne meurt, personne ne manipule. On est loin d' "A perdre la raison" ou "Elève libre". Il y a un certain apaisement par rapport au passé?
- Oui. Probablement aussi parce qu'aujourd'hui, je vis avec quelqu'un qui arrive à me faire voir que le bonheur dans le couple, c'est possible. Avant, j'allais vers le tragique parce que je pensais que çà ne l'était pas, et çà a donné "Folie privée", "A perdre la raison", "Nue Propriété" ou "Elève libre"...parce que je viens de là. J'espère désormais aller de plus en plus vers des films comme celui-ci parce qu'ils sont plus proches de moi.


- Qu'est-ce que le film vous a appris sur vous-même?
- Excellente question. Tu peux l'écrire en grand et en gras : grâce à ce film et grâce à la femme qui m'a aidé à le faire, je peux enfin dire à quel point le couple est fondamental pour moi. Parce que je suis jumeau, parce que je suis un enfant du divorce : j'aime les duos, en fait. A deux, on est mieux que tout seul. Une bonne interview, çà se fait aussi à deux. J'espère que les gens iront voir le film en couple, et qu'il leur donnera envie de parler d'eux, et d'éviter du coup de vivre cette rupture qu'on raconte. On dit que les bons comptes font les bons amis, je pense que les bons comptes font aussi les grandes histoires d'amour".


Cliquez ci-dessous sur "Cinéma" pour retrouver mes autres articles consacrés au cinéma belge.



mardi 17 mai 2016

La Belgique 10ème à l'Eurovision

Ce week-end, le traditionnel Concours Eurovision de la Chanson se tenait en Suède. Pour rappel, la Belgique ne l'a remporté qu'une seule fois en 1986 grâce à Sandra Kim :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2009/05/la-belgique-et-leurovision.html


Nous étions représentés cette année par la jeune Laura Tesoro (19 ans) qui, après avoir passé le cap des demi-finales, a terminé 10ème de la finale. Née à Anvers, elle est d'origine italienne par son père Michele Tesoro et belge par sa mère Hilde Weber. Tous deux travaillent dans le domaine musical. En 2008, Laura interprète le rôle d'Annie dans la comédie musicale "Annie". Elle termine deuxième du "The Voice" néerlandophone sur la VRT. Le 17 janvier dernier, elle est sélectionnée pour représenter la Belgique au Concours Eurovision de la Chanson. C'est la chanteuse Selah Sue qui lui a écrit "What's the pressure" que vous pouvez écouter sur Youtube :    https://www.youtube.com/watch?v=gOvIsDrgD8Y

jeudi 12 mai 2016

La nouvelle application 100% Diables Rouges

Avis aux fans de football et aux supporters de nos Diables Rouges :  l'Union Belge de Football vient de lancer une nouvelle application mobile gratuite dédiée uniquement aux Belgian Red Devils. Elle est disponible pour iOS (iPhone, iPad) et Android et peut être téléchargée via http://app.belgianreddevils.be . Cette nouvelle application permettra aux fans de notre équipe nationale un nouvel accès exclusif aux coulisses de leur sélection préférée. Les dernières nouvelles des Diables Rouges seront ainsi dévoilées, tout comme les informations pratiques sur les entraînements et les matchs de l'équipe belge, les dernières vidéos des coulisses, mais aussi les Devil Snaps.


Que sont ces Devil Snaps? A l'image de Snapchat, les joueurs et le staff des Diables Rouges dévoileront les coulisses de l'Euro 2016 et de sa préparation via ces Devil Snaps qui ne pourront être vus que durant quelques minutes ou quelques heures. Il faudra donc bien être attentif à son application pour ne rien manquer de la vie des Diables en France.


L'application, qui bénéficie de notifications pour vous rappeler les événements importants autour des Diables, permettra également de suivre les rencontres de préparation de l'équipe belge, ainsi que les matchs de l'Euro 2016 via l'onglet "Match Center". Il vous sera également possible d'élire l'homme du match sur l'onglet "Devil of the Match". Et si vous êtes sur place, vous pouvez même connaître tous les détails pratiques pour profiter de la rencontre grâce au "1895 Fan Guide" qui vous indiquera les consignes de sécurité, les boissons prévues sur place ou encore les transports en commun les plus proches.

dimanche 8 mai 2016

Ouverture d'une salle "Antarctica" au Musée Royal de l'Armée

Au début de ce blog, je vous avais déjà parlé des liens entre les Belges et l'Antarctique  :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2007/01/les-belges-et-lantarctique.html


Désormais, tout cela est expliqué et mis en valeur dans la nouvelle salle "Antarctica" du Musée Royal de l'Armée et d'Histoire Militaire situé sur le site du Cinquantenaire à Bruxelles (photos de cette salle :  http://probelgicahainaut.blogspot.be/2016/05/ouverture-dune-salle-antarctica-au.html). Par l'intermédiaire d'une scénographie moderne, le public traversera le temps et (re)découvrira le périple de la Belgica en 1897-1898, la Base Roi Baudouin dans les années 1957-1960, et enfin l'actuelle Station Polaire Princesse Elisabeth.

vendredi 6 mai 2016

Le Concours Musical International Reine Elisabeth

Autre tradition du mois de mai :   le Concours Musical International Reine Elisabeth, créé par la troisième reine des Belges, passionnée par la musique (la présidence d'honneur fut ensuite reprise par la reine Fabiola de 1966 à 2014, et par la reine Mathilde depuis 2014). Il a débuté ce lundi et est consacré cette année au piano.


Sur les 318 candidats ayant envoyé un DVD pour être sélectionnés,  82 ont été retenus mais seuls 76 se sont présentés au tirage au sort pour les éliminatoires. Parmi ces 76 candidats, on compte 23 femmes pour 53 hommes, et 23 nationalités représentées (dont une majorité de musiciens coréens, américains et japonais). On retrouve deux Belges, tous deux nés en 1990 (Florian Noack de Bruxelles et Yannick Van de Velde d'Anvers) à qui on souhaite beaucoup de succès.


Depuis lundi, les éliminatoires ont lieu au studio 4 de Flagey. Chaque candidat interprète un prélude et fugue du Clavier de Bach, et le premier mouvement d'une sonate de Haydn, Mozart, Beethoven ou Schubert. Ce samedi 7 mai au soir, les noms des 24 demi-finalistes seront dévoilés. Les demi-finales auront lieu à Flagey du 9 au 14 mai :  chaque candidat se produira dans un concerto de Mozart avec l'Orchestre de Chambre de Wallonie, et dans une œuvre inédite imposée, "Tears of lights" écrite par Fabian Fiorini.


Les 12 finalistes seront connus le 14 mai en fin de soirée. Les finales auront lieu du 23 au 28 mai dans la salle Henry Le Bœuf du palais des Beaux-Arts de Bruxelles, en présence chaque soir d'un membre de la famille royale. Les finalistes seront accompagnés de l'Orchestre National de Belgique, et vous pourrez les voir en direct sur la RTBF et la VRT. On connaîtra le nom du vainqueur le 28 mai en fin de soirée.


Quelques jours plus tard, la remise officielle du prix par la reine Mathilde aura lieu à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth à Waterloo, et un concert de gala (réunissant les trois premiers lauréats) clôturera l'édition 2016 du Concours Musical International Reine Elisabeth.

lundi 2 mai 2016

Bon mois de mai

J'ai envie de vous faire partager cet éditorial des journaux du groupe Vers l'Avenir (2 mai 2016) :


"Depuis ce dimanche, j'ai le sourire de celui qui voit enfin la lumière, le soleil, les arbres en fleurs, l'herbe verte, le ciel bleu. Ce mois de mai doit donc coïncider avec un optimisme qui, parfois, semble céder la place, qu'on le veuille ou non, au pessimisme ambiant, aidé en cela par des décisions politiques qui se font au mépris du citoyen, damné payeur de taxes et autres prébendes. Arrêtons là le procès d'intention : nos gouvernants ne nous veulent que du bien. C'est évident à voir l'état de nos routes, de nos finances et celles de nos institutions, sans parler du mouvement en cours de nos gardiens de prisons.


Arrêtons là le procès d'intention : le mois de mai m'incite à croire que la vie mérite d'être vécue, qu'elle est toujours aussi belle, qu'elle peut bien se passer de la politique politicienne, des bisbrouilles communautaires, des déclarations matamoresques de ceux qui pensent qu'ils sont incontournables. Tiens, si nous mettions tous à profit ce mois de mai pour enfin nous prendre en mains, pour enfin nous dire que notre vie ne doit pas être polluée par ces mauvais décideurs? Si nous mettions à profit ce mois de mai pour réfléchir à ce que doit être notre monde, notre planète, petit nid de vie en danger dans l'immensité infinie de nos galaxies? Si nous mettions à profit ce mois de mai pour continuer notre quête du beau, du savoir, du vivre ensemble, du respect de la nature, du bien-être pour tous? Si nous mettions à profit ce joli mois de mai pour arrêter de juger l'autre, pour aller vers lui, pour quitter ce rôle d'assisté, de râleur devant les absurdités d'un monde mercantile et tourné vers le profit?".


Bon mois de mai à tous! N'oubliez pas de consulter mes deux autres blogs http://ecrivainsbelges.blogspot.com et http://familleroyalebelge.blogspot.com .

samedi 30 avril 2016

Projets culturels au-delà de la frontière linguistique

1° Créé il y a un an, le site Daardaar (http://daardaar.be) continue son bout de chemin. Son concept est simple :  proposer un site Internet en français sur l'actualité de la Flandre.


2° L'asbl BPlus (www.bplus.be) a remis son Prix du Courage Politique 2015 à Jan Goossens (directeur artistique du Koninklijke Vlaamse Schouwburg) et Jean-Louis Colinet (directeur du Théâtre National) qui ont établi, pour la première fois, un programme commun pour leurs deux institutions (l'une francophone, l'autre néerlandophone) pour la saison 2015-2016.


3° Le concept de Poète National a été lancé il y a deux ans. C'est Charles Ducal qui a été le premier en 2014-2015 :  http://ecrivainsbelges.blogspot.be/2015/10/bilan-de-charles-ducal-poete-national.html . Et c'est Laurence Vielle qui lui a succédé pour 2016-2017 :  http://ecrivainsbelges.blogspot.be/2016/01/laurence-vielle-poetesse-nationale-2016.html .


Fidèles à notre devise nationale (L'union fait la force),   bravo à toutes ces personnes qui créent des ponts et des projets culturels au-delà de la frontière linguistique! 

dimanche 24 avril 2016

"Dictionnaire amoureux de la Belgique" (Jean-Baptiste Baronian)

                                                       baronian,jean-baptiste,dictionnaire amoureux de la belgique,culture


Né en 1942 à Anvers, l'écrivain belge Jean-Baptiste Baronian est l'auteur d'une septantaine d'ouvrages. Il est également membre de l'Académie Royale de Langue et de Littérature françaises de Belgique. Son dernier livre traite de la Belgique et des Belges, via la collection "Dictionnaire amoureux".




Notre amie bloggeuse Tania en a effectué plusieurs comptes-rendus intéressants que je vous propose de découvrir :




De A à C :http://textespretextes.blogs.lalibre.be/archive/2016/01/05/belgique-abc-1148772.html




De C à F : http://textespretextes.blogs.lalibre.be/archive/2016/01/13/belgique-cdef-1148918.html
De G à K :  http://textespretextes.blogs.lalibre.be/archive/2016/01/24/belgique-ghijk-1149114.html
De L à O :  http://textespretextes.blogs.lalibre.be/archive/2016/02/10/belgique-lmno-1149436.html
De P à Z :  http://textespretextes.blogs.lalibre.be/archive/2016/02/19/belgique-de-p-a-z-1149648.html


Bonne lecture!  Et vous, qu'auriez-vous mis dans VOTRE "Dictionnaire amoureux de la Belgique" ?