lundi 4 décembre 2023

Un 16ème site belge sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco

Lors de sa réunion annuelle, le Comité du patrimoine mondial de l'Unesco a décidé d'inscrire 139 sites funéraires et mémoriels de la première guerre mondiale sur sa liste. Parmi ces lieux de mémoire, 96 sont situés en France, 27 en Flandre et 16 en Wallonie. L'objectif est de mieux préserver, pour les générations futures, le patrimoine dont la valeur est unique et universelle pour l'humanité. 

Parmi les sites funéraires et mémoriels belges de la première guerre mondiale, citons la Tour de l'Yser à Dixmude, le cimetière militaire britannique Tyne Cot à Zonnebeke, la porte de Menin à Ypres, l'Ireland Peace Tower à Messines, le cimetière militaire du Commonwealth à Saint-Symphorien, le Ploegsteert Memorial, l'Enclos des Fusillés à Tamines, les carrés militaires du cimetière de Robermont à Liège, le fort de Loncin, etc. 

Depuis 1998, la Belgique compte donc désormais 16 sites reconnus au patrimoine mondial de l'Unesco en Belgique :

1. Les 13 béguinages flamands

2. La grand-place de Bruxelles

3. Les 4 ascenseurs à bateaux du canal du Centre à La Louvière et Le Roeulx

4. Les 56 beffrois de Belgique et France

5. Le centre historique de Bruges

6. La cathédrale Notre-Dame de Tournai

7. Les 4 habitations Art Nouveau de l'architecte Victor Horta à Bruxelles

8. Les mines de silex néolithiques de Spiennes

9. L'imprimerie et le musée Plantin-Moretus à Anvers

10. Trois parcelles de hêtres anciens de la réserve forestière de la forêt de Soignes

11. Le palais Stoclet Art Déco de Bruxelles

12. Les 4 grands sites d'extraction de charbon en Wallonie (Grand-Hornu, Bois-du-Luc, Bois du Cazier et Blégny-Mine)

13. La Maison Guiette de l'architecte Le Corbusier à Anvers

14. Spa parmi 10 grandes villes d'eaux d'Europe

15. La colonie agricole de Wortel parmi les colonies de bienfaisance d'Europe

16. Les sites funéraires et mémoriels de la première guerre mondiale 

jeudi 28 septembre 2023

Les draisines de la vallée de la Molignée

                                


La Molignée est une petite rivière de Belgique, affluent de la Meuse en rive gauche coulant en province de Namur. La Molignée est formée par la confluence à Ermeton-sur-Biert du ruisseau de Biesmerée et du ruisseau de Behoûde.

La Molignée a donné son nom à une charmante vallée boisée qui compte de nombreuses curiosités liées au riche patrimoine de la région et autres attractions touristiques, comme le château de Montaigle, le château-ferme de Falaën, les abbayes de Maredsous et Maredret, l'ancien château d'Ermeton-sur-Biert reconverti en couvent ou encore les draisines de la Molignée (3 parcours aller/retour, 60.000 visiteurs par an) que vous pouvez voir sur la photo. 

Cliquez ci-dessous sur "Namur" pour retrouver mes autres articles consacrés à la province de Namur.

jeudi 14 septembre 2023

La double digue végétalisée de Westende

                         


La station balnéaire familiale de Westende fait partie de la commune de Middelkerke. Exemple unique à la côte belge :  on vient d'y inaugurer une nouvelle double digue végétalisée sur une longueur d'1, 5 kilomètre. Les travaux ont coûté 15 millions d'euros. Cette double digue a d'abord un côté pratique afin de protéger la station des inondations. Ensuite, un aspect environnemental avec toute une bande végétalisée séparant les deux digues. C'est visuellement très joli, et cela permet de se promener tranquillement sur la deuxième digue, à l'abri des cuistax qui restent sur la première digue. 

Après Westende, la commune prévoit de continuer cette double digue végétalisée sur la station balnéaire voisine de Middelkerke. Par contre, je suis moins convaincu par le projet du nouveau casino sur la digue de Middelkerke. 

jeudi 7 septembre 2023

Le Musée du Scoutisme International à Bonnert

Philippe Maldague (68 ans) habite Bonnert près d'Arlon en province du Luxembourg. Il s'est confié à "Plus Magazine" sur son musée :

"Après avoir rejoint le mouvement scout à 8 ans, j'ai entamé une collection d'insignes. Au fil du temps, j'ai réuni tellement d'objets variés que j'ai ouvert le Musée du Scoutisme International. Cinquante thématiques, illustrées par des objets du monde entier, ponctuent le parcours de ce musée privée qui fête ses 20 ans. La visite guidée s'étend d'une vitrine consacrée au tout premier camp scout, organisé par le militaire Baden-Powell, en 1907 en Angleterre, à la reconstitution réaliste d'un camp scout dans le grenier. 

On peut découvrir des timbres de tous horizons, des cartes postales, des anciennes affiches publicitaires, etc. Il y a aussi des mannequins d'époque, des statuettes exceptionnelles, une salle dédiée aux auteurs de BD comme Hergé, Peyo, Joubert avec des dessins scouts réalisés pour les calendriers de la fédération, une salle consacrée aux jamborees mondiaux avec des insignes très rares de ces rassemblements. Je présente des photos de Jacques Brel en louveteau, totémisé "Phoque hilarant", ou encore des clichés inédits du prince Baudouin visitant des camps scouts. 

Ayant de bons contacts avec des musées étrangers, je participe aux rencontres internationales de collectionneurs. Par ailleurs, j'ai exposé mes collections internationales à trois reprises et j'ai publié le livre "100 ans de scoutisme mondial". En 2012, la distinction de Commandeur de l'Ordre Scout du Mérite m'a été décernée pour l'aspect pédagogique du musée, un des rares au monde à être reconnu par le Bureau Mondial du Scoutisme !

Après la visite, les jeunes ont des étoiles dans les yeux et les moins jeunes me remercient d'avoir créé ce lieu de mémoire en ravivant les souvenirs de leurs plus belles années. J'apprécie les valeurs véhiculées par le scoutisme :  la débrouillardise, la vie en équipe et l'esprit de service. Scout un jour, scout toujours !".

Plus d'infos :   www.museescout.be

jeudi 31 août 2023

Le rocher Bayard à Dinant

                                               


Au sud de Dinant, en direction d'Anseremme, se dresse un rocher pointu :  le célèbre rocher Bayard, qui est au centre de plusieurs légendes. Selon l'une d'elles, c'est à cet endroit que les quatre Fils Aymon ont été encerclés par les soldats de Charlemagne. Le rocher était encore rattaché à la paroi et le cheval, portant les quatre frères, courut jusqu'à la pointe de la crête rocheuse (le sommet de l'actuel rocher Bayard). Au moment où les soldats de Charlemagne voulurent en finir avec les quatre Fils Aymon, le cheval donna un coup de sabot si puissant sur la crête qu'il atterrit avec les quatre hommes sur l'autre rive de la Meuse. La vérité est cependant bien différente :  l'étroit passage entre le rocher et la paroi est dû aux troupes françaises qui utilisèrent tout simplement des explosifs...

Cliquez ci-dessous sur "Namur" pour retrouver d'autres articles consacrés à la province de Namur.

jeudi 17 août 2023

La Warche

 Avec ses 35 kilomètres, la Warche est le principal affluent de l'Amblève. Elle naît à une altitude d'environ 650 mètres de plusieurs sources disséminées dans les forêts. De là, elle dessine des centaines de petits méandres vers le nord-ouest à travers des prairies, puis par la localité plus importante de Büllingen. 

La Warche se heurte à un premier barrage près de la petite ville de Bütgenbach, elle forme un lac relativement grand qui s'étend jusque Büllingen. Au-delà du barrage, les méandres gagnent de l'ampleur, la Warche accueille quelques affluents, passe par les villages de Weywerts et Champagne avant de rencontrer un second barrage :  Robertville. Mais le lac de retenue est nettement plus petit que celui de Bütgenbach. 

Continuant sa route vers le sud-ouest, elle prend alors la direction de Malmedy, où elle reçoit les eaux de la Warchenne (petite Warche). Et elle se jette dans l'Amblève à l'est de Stavelot, près de l'autoroute E42. Le confluent se situe à une altitude de 300m. 

Il y a plein de belles promenades bien balisées à faire le long de la Warche, ou autour des lacs de Bütchenbach et Robertville (province de Liège). 

A lire aussi sur ce blog :

- l'omelette géante de Malmedy :   http://journalpetitbelge.blogspot.com/2022/09/les-25-ans-de-lomelette-geante-de.html

- la cascade de Coo :   https://journalpetitbelge.blogspot.com/2020/07/la-cascade-de-coo.html?showComment=1597834871618

- le Grand Curtius à Liège :    https://journalpetitbelge.blogspot.com/2017/02/le-grand-curtius-liege.html

lundi 7 août 2023

A la côte belge...

En cette période de congés, j'en profite pour vous proposer de (re)lire quelques anciens articles consacrés aux 60 km de notre côte belge :  

- La boucherie Dierendonck à Saint-Idesbald :   http://journalpetitbelge.blogspot.com/2018/10/cote-belge-le-boucher-hendrik.html 

- Les pêcheurs à crevettes d'Ostduinkerke :   http://journalpetitbelge.blogspot.com/2010/06/les-pecheurs-de-crevettes-cheval.html

- La double digue végétalisée de Westende :   https://journalpetitbelge.blogspot.com/2023/09/la-double-digue-vegetalisee-de-westende.html

- Le domaine provincial de Raversijde :   http://journalpetitbelge.blogspot.com/2014/07/cote-belge-4-le-domaine-provincial-de.html

- Le Mercator à Ostende :   http://journalpetitbelge.blogspot.com/2014/10/cote-belge-7-le-mercator-ostende.html

- L'arrêt de tram du Coq (De Haan) :   http://journalpetitbelge.blogspot.com/2014/07/cote-belge-6-larret-de-tram-du-coq-de.html

- Le Zwin à Knokke-Heist :   http://journalpetitbelge.blogspot.com/2011/06/le-zwin-knokke-heist.html

- "Moeder Siska" à Knokke-Heist :   http://journalpetitbelge.blogspot.com/2011/06/le-zwin-knokke-heist.html

- Sur les pas des écrivains de la mer du Nord :   http://journalpetitbelge.blogspot.com/2009/03/sur-les-pas-des-ecrivains-de-la-mer-du.html

mardi 1 août 2023

Luc Terlinden, nouveau chef de l'Eglise belge progressiste

                                          

Comme l'exige le code de droit canon, le cardinal Jozef De Kesel avait remis sa démission l'an dernier car il avait atteint la limite d'âge de 75 ans. Jozef De Kesel a été à la tête de l'Eglise de Belgique de 2015 à 2023, et ces huit années furent marquées par ses problèmes de santé et la pandémie du coronavirus. Mais il a cependant ramené la sérénité au sein de l'Eglise de Belgique après les polémiques autour de son prédécesseur controversé André-Joseph Léonard, et son mandat a été marqué par une ouverture à l'égard de la communauté homosexuelle. 

Après un an de réflexion, le Vatican a décidé de soutenir cette ligne progressiste de l'Eglise de Belgique en choisissant Luc Terlinden (54 ans), le bras droit de Jozef De Kesel qui l'apprécie beaucoup. Il a appris sa nomination alors qu'il célébrait la messe dans le quartier populaire des Marolles à Bruxelles. 

Le chanoine Luc Terlinden n'est pas évêque, mais il était depuis 2021 vicaire général de l'archidiocèse de Malines-Bruxelles. Né à Etterbeek dans une famille noble catholique en 1968, Luc Terlinden a d'abord effectué son service militaire en Allemagne et des études de sciences économiques. Il est ordonné diacre en 1998 et prêtre en 1999. Son parcours est varié :  il est nommé vicaire à la paroisse Saint-François de Louvain-la-Neuve de 2003 à 2010, responsable du Service diocésain des vocations de 2005 à 2014, président du séminaire de Namur en 2017, curé de l'Unité pastorale Sainte-Croix à partir de 2010 (avec la mission de lancer le Pôle Jeunes à Flagey à Ixelles) ; il défend une thèse de doctorat en théologie morale en 2005....avant de devenir vicaire général de l'archidiocèse de Malines-Bruxelles aux côtés de Jozef De Kesel. 

Bien que peu habitué des médias, Luc Terlinden se montre très à l'aise lors de ses premières interviews en tant que nouveau chef de l'Eglise belge. Sa nomination ne suscite aucune réaction négative. Il choisit comme devise épiscopale "Fratelli tutti" parce qu'il attache de l'importance à la fraternité, et dit s'inspirer du pape François et de saint Charles de Foucauld. Luc Terlinden a souhaité donner plus de responsabilités aux femmes au sein de l'Eglise belge. Compromis à la belge, on ne le classe ni dans le camp des conservateurs, ni dans le camp des progressistes, ce qui lui permettra sans doute de faire l'unité autour de sa personne. 

Le 29 juin au Vatican, Luc Terlinden a reçu le pallium, une petite écharpe de laine brodée de croix noires et qui se porte sur les épaules lors des célébrations liturgiques. Elle symbolise le pouvoir pontifical et la fidélité au Saint-Siège. Sa prise de possession officielle du siège archiépiscopale aura lieu le dimanche 3 septembre 2023 en la cathédrale Saint-Rombaut de Malines.