lundi 3 août 2009

La Belgique au 19ème siècle

Voici un autre paragraphe extrait de l'introduction du livre "Les 50 dates-clés de l'histoire de la Belgique" écrit par Alain Destexhe et paru en 2009 aux éditions Luc Pire :

"La Belgique a également une longue histoire, hélàs, oubliée ou occultée qui a fait d'elle une nation enviée : une Constitution des plus modernes en 1831, le premier chemin de fer du continent puis le réseau le plus dense, la première liaison ferroviaire internationale, la construction du métro de Paris, du premier chemin de fer chinois, ainsi que de tramways à travers le monde. Dotée de capitalistes audacieux et d'une industrialisation précoce, elle est au XIXème siècle l'un des pays les plus prospères au monde, la seconde puissance industrielle en 1880 après la Grande-Bretagne. Avec le Congo, elle dispose ensuite d'un empire colonial dont l'héritage lui offre aujourd'hui encore un rôle diplomatique sur la scène internationale. Au XIXème siècle, notre pays disposait d'un réseau étendu de consulats et d'ambassades à travers le monde. Ses ressortissants étaient conseillers à la Cour du Siam, fonctionnaires en Perse ou explorateurs de l'Antarctique. C'est ce passé prestigieux que je souhaite aussi contribuer à réhabiliter sans sombrer dans les pièges de l'anachronisme ou de l'apologie". (p. 13)

7 commentaires:

Mimi Jolie a dit…

Avec la grisaille sur toulon,et mon mal au dents,
je passe quand même faire un petit coucou à mes
amis blogueurs qui pensent à moi et à mon blog
bon lundi à toi ,Petit Belge
Bisous de Mimi Jolie du Sud

Edmée De Xhavée a dit…

C'est vrai qu'on était une grande nation audacieuse! Et un label de qualité aussi...

Youri a dit…

En effet, la Belgique à l'époque était prestigieuse.

Petit Belge (via Destexhe) s'est gardé cependant de rappeler que la richesse du pays était due en très grande partie aux habitants du sud du pays.
La Wallonie, via son axe industriel, procurait le travail et les richesses à tout le pays. C'est la Wallonie qui a ainsi permis l'essor du port d'Antwerpen, qui a permis la création du canal Albert......
Et à l'époque, jamais ô grand jamais ne s'est élevée une voix francophone pour clamer que plus un franc n'irait de Wallonie en Flandre.

Autres temps.
Autres moeurs.
Autres conceptions de la solidarité (solidariteit).

Sans doute fin d'un concept éculé: le belgium.

Mimi Jolie a dit…

Un petit passage vite fait,car j'arrive du dentiste,et il faut que je me repose,deux piqures
d'antibios et calmant,plus brulure de ma gencive
lol !! mais je voulais te souhaiter une bonne et agréable aprem,
bisous toi,moi je vais aller dans les bras de Morphée....:-)
Mimi jolie du Sud.

Daive a dit…

@youri

Si je puis me permettre, le mouvement wallon naît en 1870 (suite aux premières lois linguistiques reconnaissant le néerlandais), Destré a envoyé sa fameuse lettre au Roi en 1912. Je ne me souviens plus de la date du premier congrès du MW mais je pense que ça doit tourner autour de 1900

Vous parlez un peu vite ...

Youri a dit…

@ Daive

Je ne vois pas en quoi mon intervention était rapide.

Le fait qu'il y ait 2 cultures composant le Belgium n'empêche pas le fait de solidarité.
Je répète donc que malgré l'émergence du mouvement flamand dans les décennies immédiates qui ont suivi 1830 et par réaction celle du mouvement wallon, on n'entendait pas ces derniers refuser "certains" transferts du sud vers le nord. Alors que le contraire est journalier depuis que la richesse a changé de camp et que la solidarité (solidariteit) s'est inversée.

Soit dit en passant que vous faites bien de rappeler que les dissentions entre communautés remontent à quasi la création du pays.
On peut donc objectiver que les bases sur lequel s'est créé le Belgium étaient foireuses et se demander une chose: pourquoi avoir conservé contre vents et marées ce brol contre-nature aussi longtemps jusqu'à l'impasse dans laquelle nous nous trouvons ????

Mimi Jolie a dit…

Kikou,Petit Belge

Je viens cette aprés-midi,avec le sourire,j'ai presque plus mal à ma dent de sagesse,touchons du bois.
Dure de rire avec un mal de dents :-)
Bonne aprem à toi,sous le soleil
sur ma Provence.
Bisous de Mimi Jolie du Sud.