mercredi 5 août 2009

50 dates-clés selon Alain Destexhe

Voici les 50 dates-clés de l'histoire de Belgique proposées par Alain Destexhe dans son livre qui est très agréable à lire (j'en ferai un compte-rendu général lorsque je l'aurai fini) :

60.000 avant J-C : Ossements humains retrouvés à Spy
57 avant J-C : Campagne de Jules César contre les Belges
481 : Clovis est proclamé roi des Francs à Tournai
800 : Charlemagne devient empereur
1066 : Charte de Huy
1302 : Bataille des Eperons d'Or (11 juillet)
1425 : Fondation de l'Université de Louvain
1500 : Naissance de Charles-Quint à Gand
1579 : Scission des XVII provinces
1695 : Bombardement de Bruxelles par les troupes de Louis XIV
1713 : Traité d'Utrecht ; début du règne des Habsbourg d'Autriche
1789 : Révolution brabançonne et liégeoise
1815 : Bataille de Waterloo
1817 : Fondation des universités de Liège et de Gand
1830 : Les Hollandais quittent Bruxelles (27 septembre)
1830 : Déclaration d'indépendance de la Belgique (4 octobre)
1831 : Prestation de serment de Léopold Ier (21 juillet)
1835 : Première ligne de chemin de fer du continent
1846 : Fondation du parti libéral
1867 : Charles de Coster publie "Les Aventures d'Ulenspiegel"
1885 : Fondation du parti ouvrier belge
1898 : Le néerlandais devient langue officielle
1905 : Inauguration des arcades du Cinquantenaire
1908 : Le Congo de Léopold II devient une colonie belge
1914-1918 : Première guerre mondiale
1919 : Traité de Versailles : la Belgique acquiert Eupen et Malmédy
1919 : Suffrage universel pur et simple pour les hommes
1927 : Théorie du Big Bang de Georges Lemaître
1929 : "La trahison des images" de René Magritte
1929 : Début de la crise économique mondiale
1932 : Etablissement de la frontière linguistique
1936 : Percée de Rex et du VNV aux élections
1940-1945 : Deuxième guerre mondiale
1942 : Instauration du travail obligatoire par les nazis
1942 : Rafles anti-juives à Anvers
1944 : Création de la sécurité sociale
1951 : Abdication de Léopold III
1957 : Traité de Rome
1958 : Pacte scolaire
1958 : Exposition Universelle de Bruxelles
1960 : Indépendance du Congo
1960-1961 : Grandes grèves
1968 : Scission de l'université de Louvain
1973 : Premier choc pétrolier
1980 : Fin de la Belgique unitaire
1985 : Drame du Heysel
1993 : Décès du roi Baudouin
1994 : Génocide des Tutsis au Rwanda
1996 : Découverte des corps de Julie et Mélissa ; affaire Dutroux
2007-2008 : Crise politique

9 commentaires:

Youri a dit…

Un peu longue mais tellement vrai, l'analyse suivante tirée du site:

http://www.vigile.net/La-crise-belge-comme-une

Ce climat de ’non voir’, cette volonté de ne rien entendre, cette obsession à ignorer les problèmes, nous a menés dans une situation des plus dangereuse.
A Bruxelles, la crise belge se porte comme une difformité. Nous tentons de la dissimuler en vain.
Le monde politique et l’Etat nous ont appris comment faire : nous inventons mots et vocables divers (communautarisation, régionalisme ...) pour masquer cette balafre.
Nous avons aussi beaucoup usé de l’auto-dérision afin de faire passer aux yeux des autres (et aux nôtres) cette interminable souffrance pour une chose bénigne.
Ce climat de ’non voir’, cette volonté de ne rien entendre, cette obsession à ignorer les problèmes, nous a menés dans une situation des plus dangereuse.
Si l’existence de la Belgique est menacée, ce n’est plus un mystère, nous ouvrons les yeux sur nos souffrances, mais le tableau qui s’offre à notre vue n’est pas seulement celui d’un Royaume brisé.
Nous voici devant le retour du monstre, de l’hydre de nos pires cauchemars d’Européens se voulant démocrates, celui-là même que nous pensions avoir renvoyé il y a 60 ans dans les abysses du passé !
J’ai nommé l’extrême-droite nationaliste pure et dure !
Car oui, c’est de cela qu’il s’agit, une sorte de coup d’état de l’intérieur, qui profitant de l’aveuglement Belgo-Belge, de l’auto-censure de fait, a insidieusement usé de populisme outrancier pour induire une marche vers, non pas l’indépendance, mais la prise de pouvoir !
En position de force, clamant le ’boulet Wallon’ à qui veut l’entendre et surtout aux Wallons eux-mêmes, la Flandre a envahi artificiellement le paysage Belge et surtout sa capitale.
Imposant le bilinguisme, elle écarte les francophones des postes décisionnels, appauvrissant ainsi les francophones de Bruxelles.
La Flandre prétend ’préserver son caractère flamand et sa culture’.
En fait, elle stigmatise une population fragilisée, focalise la cause de tous les maux sur ’l’improductivité Wallone’, le bouc émissaire désigné.
En fait elle organise la débâcle financière de la Wallonie, pour ensuite dire : ’voilà on vous l’avait dit, ce sont des bons à rien ...’
Flamandiser Bruxelles, détourner à son seul profit les revenus de cette région et employer de la main d’oeuvre francophone soumise (et à bas prix).
En fait faire des francophones de Belgique une sous-nationalité ne disposant pas des privilèges accordés aux flamands de souche (oui, de souche, car il ne suffit pas d’être bilingue, vous y aviez cru ?).
Par ex : un chauffagiste francophone ne peut servir un client en flandre, il doit avoir passé un examen de neerlandais, ce n’est pas le cas dans l’autre sens.
Un médecin Flamand peut utiliser les Taxis bruxellois gratuitement pour effectuer des visites, pas les francophones ....
Démagogie ?
Non, l’extrême-droite n’existe plus en Flandre, la Flandre EST DEVENUE l’extrême-droite...
La Belgique flamande est sur les traces de l’Autriche de G. Haider, mais en mieux, plus raffiné et bien plus efficace.
Quand nous avons un premier ministre qui dit ’ ... les francophones ne sont pas en état intellectuel de comprendre ...’ , moi j’ai compris !
Nous filons droit dans le mur, et vite !
Je souhaite à la Flandre de trouver sa voie, car pour l’instant, l’intolérance, la délation, le détournement, la propagande, la terreur (oui, nous avons des milices flamandes qui viennent semer la terreur dans les quartiers francophones ...) le déni de démocratie et le populisme y sont érigés en art de vivre !
L’impossibilité du vivre ensemble est consommé ?
Nous n’en sortirons pas par le haut, plus maintenant , le vin est tiré, il nous faut le boire.

Alain Bernard

Mimi Jolie a dit…

Bonjour Petit Belge

Alors tu me dis que 2009 sera un bon cru chez vous,et bien j'en suis
bien contente,pour toi et les touristes,car je crois que 2008 n'a pas été ça...
Bonne journée à toi,sous le soleil
et le ciel bien bleu de ma Provence.
Bisous de Mimi Jolie du Sud.

Mimi Jolie a dit…

Kikou,Petit Belge

Je viens te souhaiter un bon début d'aprem,
ici le soleil cogne bien fort lol !! direction la
piscine pour cette aprem,
bisous à toi,
Mimi jolie du Sud

Daive a dit…

@Youri

Ce texte est un condensé de ce quest le populisme en Belgique.

-Simplisme (climat de "non voir", "La Flandre")
-Victimisation (stigmatisations des francophones, ...
-Poujadisme ("Le monde politique", ...)
-Liaisons dangereuses (L'extrême-droite pure et dure - Flandre, ...
-Exagérations absurdes (nos souffrances ...)
-Moqueries de ceux qui ne pensent pas pareil (Les "Belgo-belges", les Bruxellois, ...

Sans oublier que certains "exemples" qu'ils utilisent (l'histoire du chauffagiste et du medecin) sont liés au Fédéralisme. Produit de la Flandre ET de la Wallonie ET de Bruxelles, etc ... Rien de raciste là-dedans. Juste de la bêtise.

On croirait lire le Vlaams Belang ou certains FDF

Dommage car il écrit certaines vérité (sur la montée du nationalisme par exemple). Mais sont texte perd toute crédibilité.

Youri a dit…

@ daive

Si vous faites cette analyse, cela doit être certainement vrai.
j'aimerais signaler que cette synthèse de la situation belge a été réalisée par des Québécois.
De là évidemment considérer ces réflexions comme nulles ....

Au royaume des aveugles, les borgnes sont roys.....

Amaury d'Udekem d'Acoz - ARCHITECTE a dit…

Hello Petit Belge!

Alain Destexhe devrait rajouter :
*1865 : Léopold II, 2ième Roi des Belges
*1909 : Albert I dit "le Roi Chevalier", neveu de Léopold II devient le 3ième Roi des Belges

*11 novembre 1918 : fin de la grande guerre ou de la 1ère guerre mondiale,

*1934 : Mort tragique d'Albert et accession de Léopold III au trône.

*Les Britanniques libèrent Bruxelles le 3 septembre 1944,

*1950 : Léopold III abdique au prifit de Baudouin Ier âgé de 21 ans.
*1993 : Mort de Baudouin et Albert II, son frère monte sur le trône

Bob a dit…

Je trouve le commentaire de Youri tellement forcé qu'il en perd toute crédibilité.

Pour rappel: en Suède ( pays réputé pour sa démocrztie ), il est impossible pour un étranger, quel qu'il soit, de s'intégrer et de profiter du système social s'il ne s'engage pas à apprendre le suédois, cours et preuves à l'appui.

Mais bon, tout ce qui est exagéré est insignifiant.

Youri a dit…

2009 : Achat d'un nouveau yacht par le couple royal.

République de Wallonie a dit…

2009 : Philippe oublie de se raser (août)