mardi 30 juin 2009

Pause vacances...

Je pars prochainement en vacances en amoureux et sans ordinateur. Je serai de retour quelques jours avant la fête nationale belge qui, rappelons-le, commémore la prestation de serment de Léopold Ier, le premier roi des Belges, le 21 juillet 1831 à Bruxelles. Profitez de mon absence pour découvrir ou redécouvrir mes deux autres blogs (http://ecrivainsbelges.blogspot.com et http://familleroyalebelge.blogspot.com), mais aussi ceux des fidèles du Journal d'un Petit Belge. Parmi cette "petite famille virtuelle", on trouve notamment :

1° David, étudiant en sciences politiques à l'ULB, membre du BUB, fils de l'artiste Jacques Charlier, est le plus ancien. Son premier commentaire date d'avril 2007. A côté de son blog http://belgium4ever.overblog.com), il est également le webmaster du site bilingue reprenant toutes les tendances du mouvement pro-belge : http://sites.google.com/site/movbelbew/Home

2° C'est en juin 2007 que Bob Boutique a découvert mon blog via celui de Cathy Bonte. Ce libraire est l'auteur de onze contes "bizarres" publiés par les éditions Chloé des Lys. Membre de la Bande des Nez Rouges, il n'a pas de blog mais un site présentant son travail et des activités culturelles en tous genres (www.bandbsa.be).

3° L'animateur et écrivain Jacques Mercier m'a déjà fait le grand honneur, depuis février 2008, de laisser plusieurs commentaires sur mon blog, notamment lorsque je lui consacre un article. Il est très accessible sur son blog http://jacquesmercier.skyrock.com et démontre que notoriété peut aussi rimer avec simplicité.

4° Via le blog de Cathy Bonte, j'ai découvert en janvier 2008 celui d'Edmée De Xhavée, une Verviétoise émigrée au New Jersey. J'y ai laissé un commentaire et elle est devenue la plus grande fidèle de mes blogs. J'ai un coup de coeur pour elle, tant pour sa personnalité que pour ce qu'elle écrit, et j'ai été très heureux de pouvoir lui parler au téléphone il y a peu. Allez lire ses beaux textes sur http://edmee.de.xhavee.over-blog.com

5° Autre fidèle de mon blog, même si nous ne partageons pas les mêmes opinions : Youri, dont j'ai retrouvé le premier commentaire en février 2008. Je ne sais rien de lui (peut-être peut-il nous éclairer?), il n'a apparemment pas de blog mais...c'est un grand fan de ce blog dédié à la Belgique (c'est pour rire, Youri!).

6° Alain Fauconnier, je l'ai connu en 2008 à l'époque où il tenait son blog Belge250. Chauffeur de camion dans la province de Liège, membre du PTB+, époux, papa et grand-père comblé, il tient deux blogs : http://universel.skynetblogs.be (dédié à l'amitié) et http://electronlibre.skynetblogs.be (blog politique).

7° Louis Delville, retraité très actif (contes, impro, etc.) de la région de Charleroi, époux de l'écrivain Micheline Boland et tous deux membres de la Bande des Nez Rouges, fréquente mon blog depuis l'été 2008. Voici le sien : http://louis-quenpensez-vous.blogspot.com

8° Ami d'Alain Fauconnier, Michel Joris, un citoyen engagé d'Auderghem, tient un blog politique (http://jorismichel.skynetblogs.be) et laisse ses commentaires sur le mien depuis septembre 2008.

9° A l'automne 2008, Pierre Lantin est venu pour la première fois sur ce blog dont il est désormais un fidèle. Originaire de la province de Namur, membre du BUB, il tient un blog en français (http://belgeetfierdeletre.skyrock.com) et un blog en néerlandais (http://belgentrots.skyrock.com) .

10° La blogosphère étant une "grande famille", j'ai découvert en avril 2009 Mimi du Sud sur les blogs de Michel et Alain. Son blog nous apporte le soleil de Provence : http://mimidusud.skynetblogs.be . Et à mon tour, je suis ravi de lui avoir fait découvrir les blogs des auteurs belges Edmée De Xhavée et Philippe Desterbecq.

11° Enfin, derniers nouveaux venus parmi les fidèles de ce blog : l'architecte bruxellois Amaury d'Udekem d'Acoz (http://amaurydudekemdacoz.blogspot.com) et son épouse Delphine (http://delphine-encoreetencore.blogspot.com) dont j'ai fait la connaissance sur un blog rattachiste où nous défendions l'unité de la Belgique.

Et je pourrais ajouter à cette liste d'autres personnes qui ont déjà laissé des commentaires mais qui ne sont plus intervenues sur ce blog depuis un certain temps : Jean Botquin, Marc Legrand, Jean-François Rémy, Royauté-News, Dominique Leruth, Marc Tiefenthal, Angélita, Nicolas Ancion, etc. J'espère les revoir très bientôt.

Je vous remercie à nouveau pour votre fidélité, votre gentillesse et vos commentaires, et je vous souhaite à tous un bel été ensoleillé... A bientôt!

dimanche 28 juin 2009

Le palais Stoclet à Woluwé-Saint-Pierre

Les bonnes nouvelles se multiplient en 2009 pour la Belgique sur le plan culturel : le palais Stoclet vient d'être inscrit par l'Unesco sur la liste du patrimoine mondial de l'humanité. Situé au 279/281 de l'avenue de Tervueren à Woluwé-Saint-Pierre, il a été construit de 1905 à 1911 sur les plans de l'architecte autrichien Josef Hoffmann pour devenir l'hôtel particulier de l'homme d'affaires belges Adolphe Stoclet, directeur de la Société Générale. La décoration intérieure a été réalisée notamment par Gustav Klimt et Fernand Khnopff. Vous pouvez en voir des photos sur le blog Quai des Belges (http://royale-belgique.skynetblogs.be). Personnellement, même si je suis heureux de cette reconnaissance, je n'aime pas trop le style de ce palais Stoclet, mais chacun ses goûts. Peut-être notre ami Amaury, qui est architecte, pourrait-il nous donner son avis professionnel?

samedi 27 juin 2009

Sommaire de BFlash - Eté 2009

"B Flash" est la revue trimestrielle que l'asbl BPlus (www.bplus.be) envoie à ses 4.000 membres. Au sommaire du numéro de l'été 2009 :

- un hommage à Ludo Dierickx, fondateur de l'asbl BPlus en 1998, qui vient de décéder. Lorsqu'on lui demandait pourquoi il combattait les plans des confédéralistes et séparatistes, voilà ce qu'il répondait : "Ces plans sont répréhensibles parce qu'ils réduisent l'influence de la Belgique. Ces plans ne sont pas réalisables parce que l'Union Européenne n'acceptera jamais la scission d'un Etat membre, suivie par la création de deux ou trois nouveaux Etats membres, avec droit de vote et droit de veto. Ces plans ne sont pas nécessaires parce que les différences entre Wallons et Flamands ne sont pas si importantes que prétendent les séparatistes".

- un compte-rendu de l'excursion cycliste organisée par le comité de BPlus-Flandre orientale le 17 mai 2009 le long de l'Escaut au départ de Tournai et Gand. Les deux groupes se retrouvaient à Audenaerde pour le repas en présence d'une centaine de personnes. BPlus annonce que cette activité sera ré-éditée l'an prochain.

- une carte blanche de Richard Harris, un Belgo-Américain nouveau membre de l'asbl BPlus

- la présentation du dossier "Le confédéralisme masqué" dont je vous ai déjà parlé il y a quelques semaines.

- un coup de gueule contre le FDF d'Olivier Maingain : "BPlus tient également à rappeler qu'il est en faveur de la nomination des bourgmestres qui ont été démocratiquement élus, à condition qu'ils s'engagent à respecter les règles de l'autorité flamande (...) Le FDF ne cherche plus à défendre les francophones, mais juste à attiser les rancoeurs communautaires à des fins électoralistes". Cette prise de position rejoint ce que j'ai écrit cette semaine à l'égard de l'attitude scandaleuse d'Antoinette Spaak (FDF).

- une présentation du Festival d'Humour Belge (Bert Kruismans, Gili, Wim Helsen et Richard Ruben) qui aura lieu en français le samedi 11 juillet 2009 à partir de 15h à l'Acinapolis de Jambes (E411 - sortie 15). Réservation : info@bplus.be (10 euros d'entrée).

- une présentation des festivités de la fête nationale belge organisées les 20 et 21 juillet 2009 dans le parc d'Avroy à Liège par l'asbl BPlus, le Mad Café et le Creahm (Créativité et Handicap Mental). Bravo à Nicolas Parent, vice-président de BPlus, qui avait lancé l'idée l'an dernier sur Facebook! Rappelons aussi que l'asbl BPlus et l'asbl Pro Belgica tiendront un stand le 21 juillet dans la rue de la Régence à Bruxelles.

vendredi 26 juin 2009

Le cinéma belge à l'honneur

La princesse Mathilde a présidé aujourd'hui une table ronde sur le paysage cinématographique en Belgique et leur exportation à l'étranger, puis a visité la Cinémathèque Royale de Bruxelles. Avec son époux, elle avait assisté, il y a quelques mois, à une conférence des réalisateurs Dardenne.

Cette année 2009 a bien débuté pour le cinéma belge avec notamment le succès du thriller "Loft" d'Erik Van Looy du côté flamand (plus d'un million de spectateurs) et le César remporté par Yolande Moreau du côté francophone (plus d'infos dans les archives de ce blog). Au cours de ce mois de juin, le 23ème Festival du Film de Cabourg a récompensé deux de nos compatriotes : le Prix du meilleur acteur a été remis à Benoît Poelvoorde pour son rôle dans "Coco avant Chanel" et le Prix de la meilleure actrice a été attribuée à Emilie Dequenne pour son rôle dans "La fille du RER".

Petit sondage : quels sont vos films, réalisateurs, acteurs et actrices belges préférés?

mercredi 24 juin 2009

Mme Spaak, Bruxelles-Capitale est bilingue!

Durant la campagne électorale, je vous avais fait part de mon coup de gueule contre la décision d'Olivier Maingain (FDF) de faire imprimer des convocations électorales en français par sa commune de Woluwé-Saint-Lambert pour d'autres communes de la périphérie bruxelloise, et ainsi de se faire un coup de pub électoral avec l'argent des contribuables de Woluwé-Saint-Lambert. Via le blog de Belgium4ever, je découvre aujourd'hui une nouvelle attitude scandaleuse hier du FDF : en tant que doyenne de l'assemblée, Antoinette Spaak a présidé la prestation de serment des nouveaux députés régionaux bruxellois. Le hic, c'est qu'elle a prononcé son discours inaugural en français...alors que la région de Bruxelles-Capitale est officiellement bilingue. Ce n'est qu'après une interruption de séance, les reproches justifiés des élus néerlandophones et la pression du MR, qu'Antoinette Spaak a daigné prononcé quelques phrases en néerlandais... Cette attitude est scandaleuse et indigne d'une Ministre d'Etat.

Fidèle à l'esprit positif de ce blog, je voudrais, par contre, féliciter les députés régionaux bruxellois (tant francophones que néerlandophones) qui ont prêté serment dans la langue de leur groupe linguistique, puis dans l'autre langue nationale : Bruno De Lille (Groen), Annemie Maes (Groen), Elke Roex (SPA), Sophie Brouhon (SPA), Pascal Smet (SPA), Guy Vanhengel (VLD), Olivier de Clippele (MR), Bea Diallo (PS), Charles Picqué (PS), Freddy Thielemans (PS), Eric Thomas (PS), Christos Doulkeridis (Ecolo), Arnaud Pinxteren (Ecolo), Evelyne Huytebroeck (Ecolo), Julie de Groote (CDH) et Céline Fremault (CDH) (source : journal "La Libre Belgique").

lundi 22 juin 2009

Histoire de la Belgique de 1830 à nos jours

Le début du règne de Léopold Ier est mouvementé : le roi Guillaume des Pays-Bas refuse d'adhérer au traité des XVIII articles qui est plutôt favorable aux Belges. Le 2 août 1831, une armée hollandaise franchit la frontière, s'empare de Turnhout et Diest, et marche sur Bruxelles. A la demande de Léopold Ier, une armée française entre en Belgique, ce qui provoque le retrait des Hollandais. La Conférence de Londres en octobre 1831 règle définitivement notre sort : le Luxembourg oriental, Maastricht et le Limbourg oriental sont cédés par les Belges, la dette est partagée en deux et un droit de péage est rétabli sur l'entrée des bateaux à destination d'Anvers.

La nouvelle monarchie parlementaire belge s'organise sous les règnes de Léopold Ier et Léopold II. Abandonnant l'unionisme, les deux tendances (libérale et catholique) se constituent en partis, mais le suffrage censitaire consacre la supériorité de la bourgeoisie. La Belgique s'enrichit grâce à l'essor de ses activités commerciales. Les mines et la métallurgie font de la Wallonie une des régions les plus prospères d'Europe. Le Parti Ouvrier Belge fait son apparition et réclame le suffrage universel et plus de justice sociale. Grâce à son statut de neutralité, la Belgique reste en dehors des conflits internationaux tout au long du XIXème siècle.

Fortement industrialisé, notre pays manque de débouchés et de matières premières. Aussi Léopold II soutient les expéditions de Stanley autour du fleuve Congo en Afrique centrale. Le Congrès de Berlin de 1885 le reconnaît comme souverain de l'Etat Indépendant du Congo. Cela permet au "roi bâtisseur" d'entreprendre de grands travaux à Bruxelles (arcades du Cinquantenaire, palais de justice, création de grandes avenues et de parcs publics, etc.) et à Ostende. Le Congo devient une colonie belge de 1908 à son indépendance en 1960.

En 1914, Albert Ier et le gouvernement belge refusent la demande allemande de passer par notre pays - qui est neutre - pour attaquer la France. L'Allemagne envahit la Belgique le 4 août. Notre armée résiste pendant quatre ans aux assauts de l'ennemi sur le dernier lambeau de territoire libre à la côte grâce à l'ouverture des écluses de Nieuport. On estime à 41.000 le nombre de Belges morts lors de la première guerre mondiale. D'importantes réformes sont réalisées après la guerre : l'introduction du suffrage universel pour les hommes de plus de 21 ans, l'égalité effective des deux langues nationales, la flamandisation de l'Université de Gand, l'instauration de la journée de 8h et de la semaine de 48h, etc.

Les années 30 sont marquées en Belgique par l'inauguration du Canal Albert (entre Liège et Anvers), le décès du roi Albert Ier et de la reine Astrid, l'instabilité du régime parlementaire, la montée de l'extrême-droite et la dépression économique.

Le 10 mai 1940, les Allemands envahissent à nouveau notre pays et Léopold III prend le commandement de l'armée belge, qui n'est pas assez nombreuse et préparée pour résister à nos ennemis. La Question Royale naît à cette époque : le gouvernement demande au Roi de partir avec lui à l'étranger auprès des Alliés, mais Léopold refuse et veut rester avec son armée. Le 28 mai, il annonce la capitulation de la Belgique, ce qui lui vaut la colère de la France. En juin 1944, la famille royale belge est déportée à la forteresse d'Hirschtein, puis en Autriche où ils sont libérés un an plus tard. Le comportement du Roi durant la guerre divise le monde politique ; aussi Léopold III s'installe en Suisse de 1945 à 1950, et son frère Charles est régent du royaume jusqu'à la majorité du roi Baudouin.

L'Exposition Universelle de Bruxelles en 1958 est une réussite et montre le prestige de la Belgique sur la scène internationale. Deux ans plus tard, le Congo devient indépendant.

A partir des années 60, plusieurs réformes transforment la Belgique en un Etat fédéral composé de 3 communautés culturelles (flamande, française et germanophone) et 3 régions économiques (Bruxelles, la Flandre et la Wallonie). La province du Brabant est scindée en deux en 1995. Parallèlement à ces changements, Bruxelles devient le siège de la Commission Européenne et du Parlement Européen. L'euro remplace le franc belge.

dimanche 21 juin 2009

En bref...

1° Sur mon blog http://ecrivainsbelges.blogspot.com , j'ai placé dernièrement une chronique de Michel Lambert parue dans la revue "Le Carnet et les Instants" et un compte-rendu du roman "La Mandarine Blanche" du jeune écrivain belge Rémi Bertrand.

2° Sur mon blog http://familleroyalebelge.blogspot.com , vous pouvez trouver les articles que j'ai consacrés au prince Amadeo de Belgique et à l'Oeuvre Royale des Berceaux Princesse Paola.

3° Après l'ouverture du Musée Magritte à Bruxelles et du Musée Hergé à Louvain-la-Neuve dont je vous ai déjà parlé, le Roi a inauguré cette semaine le Musée Marc Sleen, qui se situe à la rue des Sables à Bruxelles en face du Centre Belge de la Bande Dessinée qui fête cette année son 20ème anniversaire. Né à Gand en 1922, Marc Sleen est un dessinateur et auteur de bande dessinée belge, connu en particulier pour "Néron" (plus d'infos sur www.actuabd.com) . Cette inauguration s'inscrit dans le cadre de l'Année de la Bande Dessinée que je vous avais présentée il y a quelques mois. Cette année 2009 est décidément très riche sur le plan culturel pour la Belgique car ce n'est pas courant d'inaugurer trois musées en deux mois!

4° Dans le domaine sportif, félicitons notre compatriote Dick Norman qui, associé à Weslay Moodie, a remporté hier la finale double du tournoi de Rosmalen face à la paire Brunstrom-Rojer. Dick Norman et Weslay Moodie avaient déjà été finalistes à Roland Garros.

Bon dimanche à tous!

jeudi 18 juin 2009

Nos amis flamands (2ème partie)

Voici un petit aperçu alphabétique des Flamands que je vous ai présentés sur mon blog au cours de l'année 2008 (plus d'infos dans les archives) :

AERNOUDT Rudy : En 2006, il avait écrit un livre, "Vlaanderen/Wallonië : je t'aime, moi non plus" qui n'était pas passé inaperçu. Secrétaire général dans l'administration flamande, ancien chef de cabinet de plusieurs ministres de l'Economie, il dénonce les clichés véhiculés par les extrémistes du nord du pays et cite une série d'arguments économiques contre le séparatisme. Il a reçu le Prix du Courage Politique 2007 décerné par l'asbl BPlus. En 2008, Rudy Aernoudt a créé le groupe de pression bilingue "België Anders/La Belgique Autrement" et devient membre du conseil d'administration de l'asbl BPlus.

BAETENS Jan : Professeur à la Katholieke Universiteit van Leuven, l'écrivain flamand Jan Baetens a choisi d'écrire ses livres en français. En 2008, il s'est prononcé en faveur de la désignation de Mons comme capitale culturelle européenne en 2015 et a reçu le Prix triennal de poésie 2008 décerné par la communauté française.

BROOS Peter et COLLE Kevin : jeunes responsables de la section de Flandre orientale de l'asbl Pro Belgica.

DE CLERCQ Mathias (Open VLD) : Petit-fils du ministre d'Etat Willy De Clercq, échevin à Gand, il a reçu le Prix du Courage Politique 2008 de l'asbl BPlus pour avoir prêté serment de député fédéral dans les deux langues nationales (rien ne l'y obligeait) en décembre 2007, ignorant les huées des nationalistes et extrémistes flamingants.

DEVOLDER Stijn : La saison 2008 a été celle de la confirmation. Encore revêtu du maillot tricolore, il a réalisé un exploit sur les routes du Tour des Flandres en résistant au peloton uni dans sa poursuite. Egalement vainqueur du Tour d'Algarve et du Tour de Belgique.

EMMERY Rien : Né à Bruges en 1983, il a étudié l'histoire à l'Universiteit van Gent et a consacré son mémoire de licence au rôle du prince Charles durant la Question Royale. Après des travaux d'études, il a publié une biographie complète du prince-régent (en français chez Racine et en néerlandais chez Manteau). Et l'ayant rencontré à la Foire du Livre de Bruxelles, il est très sympa!

FABRE Jan : Né à Anvers en 1958, Jan Fabre est à la fois dessinateur, sculpteur, chorégraphe et metteur en scène de théâtre. Il a étudié à l'Ecole des Arts Décoratifs et à l'Académie Royale des Beaux-Arts d'Anvers. Ses oeuvres sont souvent inspirées par la nature, une passion qu'il doit à son grand-père entomologiste. L'oeuvre la plus connue est le revêtement du plafond de la salle des Glaces du palais royal de Bruxelles à la demande de la reine Paola. En 2008, une exposition "Jan Fabre, l'Ange de la Métamorphose" a été organisée au prestigieux Musée du Louvre à Paris. Il a fait également partie du comité de soutien à la pétition bilingue en faveur du maintien de la solidarité entre les régions les plus riches et les plus pauvres.

GODEFROID Sébastien : Né à Anvers en 1971, connu pour ses boucles blondes et son visage buriné par les embruns salés, le skipper Sébastien Godefroid a remporté la médaille d'argent en Finn aux J.O. d'Atlanta en 1996 et la médaille d'argent aux championnats du monde de 2007. Il a été choisi comme porte-drapeau de l'équipe nationale belge aux J.O. de Pékin en 2008.

HELLEBAUT Tia : Tia Hellebaut a annoncé fin 2008 sa grossesse et la fin de sa carrière sportive. Née en 1978 à Anvers, elle a été championne d'Europe de saut en hauteur à Göteborg en 2006 et à Birmingham en 2007, championne du monde de pentathlon en salle à Valence en 2008, et a obtenu la médaille d'or du saut en hauteur (2,05m) aux Jeux Olympiques de Pékin 2008.

KRUISMANS Bert : Cet humoriste flamand a présenté son spectacle bilingue "La Flandre pour débutants" en juillet 2008 à la citadelle de Dinant.

MARY Tony : Ancien patron de la VRT, il a créé en 2008 le groupe de pression bilingue "België Anders/La Belgique Autrement" avec Rudy Aernoudt, et est devenu le nouveau président du conseil d'administration de l'asbl BPlus.

ROOVERS Kim : Née en 1983, elle est la responsable de la section anversoise de l'asbl BPlus et a créé son blog http://kim-roovers.skynetblogs.be/

STEEGMANS Gert : Le Limbourgeois a ajouté neuf victoires en 2008 à son palmarès, dont une étape à Majorque, une à Dunkerque, deux à Paris-Nice avant de remporter le plus beau triomphe pour un sprinter au Tour de France : l'arrivée sur l'avenue des Champs-Elysées.

UDO : jeune chanteur flamand qui est le petit-cousin d'Annie Cordy!

VAN DEN WIJNGAERT Mark (historien), LEYTS Barend et BALFOORT Brigitte (journalistes à VTM) : auteurs du livre "Philippe, prince héritier" qui, sans prendre parti pour ou contre le prince, dresse un portrait intéressant, équilibré et humain du prince héritier.

VAN NIEUWENHUYSE Annabelle : Cette journaliste présente l'émission culturelle bilingue "Puls" produite conjointement par No Télé (Hainaut occidental), C9 (nord de la France) et West Vlaamse Televisie (Flandre occidentale). Les trois chaînes diffusent l'émission, sous-titrée dans sa langue.

VAN TICHELT Dirk : médaille d'or aux championnats d'Europe de moins de 73kg à Lisbonne en 2008 (judo).

lundi 15 juin 2009

Nos amis flamands

Les Belges souhaitant l'unité de la Belgique doivent faire l'effort de s'intéresser à ce qui se passe au-dessus de la frontière linguistique, loin des stupides clichés. C'est ce que j'essaie de faire, à ma petite échelle, depuis 2006 à travers ce blog qui parle de tous les Belges, qu'ils viennent de Flandre, de Wallonie ou de Bruxelles. Voici un petit aperçu des Flamands que je vous ai présentés depuis janvier 2009 (plus d'infos dans les archives du blog) :

ALBERT Niels (23 ans) : champion du monde de cyclocross 2009.

BERINGS Eline (22 ans) : Originaire de Gand, elle est devenue en mars 2009 la nouvelle championne d'Europe du 60m haies et incarne l'avenir de l'athlétisme belge depuis les retraites de Kim Gevaert et Tia Hellebaut.

CLAES Virginie : Miss Belgique 2006, elle présente, depuis avril 2009, une rubrique sur la Flandre dans l'émission hebdomadaire "I Comme" (RTL-TVI).

CLIJSTERS Kim : Fille du footballeur Lei Clijsters, Kim (26 ans) devient, à 11 ans, championne de Belgique chez les minimes. Elle suit ensuite l'option tennis-études organisée par la VTV, et fait ses débuts sur le circuit WTA à Anvers. Elle obtient 34 titres durant sa carrière et la première place du classsement mondial de la WTA en 2003. Après la naissance de son enfant et le décès de son père Lei, Kim annonce en 2009 son retour à la compétition.

COTTENJE Ruben : Président-fondateur depuis 2008 du parti Belgische Alliancie/Alliance Belge qui milite pour l'unité de la Belgique fédérale (donc pas un retour à la Belgique unitaire) et a obtenu 10.000 voix en Flandre aux élections régionales du 7 juin dernier.

CONINX Stijn : réalisateur de "Daens" et de "Soeur Sourire" (où il a donné le rôle principal à l'actrice francophone Cécile de France).

DECLEIR Jan : Acteur principal du film "Daens" de Stijn Coninx, il fait partie du comité de soutien de la pétition bilingue lancée fin 2007 en faveur du maintien de la solidarité entre les régions les plus riches et les plus pauvres.

DE CROO Herman : Ancien ministre, ancien président de la Chambre et du VLD, Herman De Croo est actuellement député-bourgmestre de Brakel et a écrit, fin 2008, un ouvrage bilingue intitulé "Que la Belgique crève? Questions aux séparatistes".

DEVOLDER Stijn : coureur cycliste, 2ème au Tour des Flandres 2009.

DE WINNE Frank : Notre astronaute national s'est envolé pour une mission de six mois dans l'espace. C'est la première fois qu'un Européen prend le commandement de la station spatiale.

NEVE Jef : jazzman belge né en 1977 et ayant participé au concert Belga-Vox au pied de l'Atomium (http://www.jefneve.be/).

RYCKAERT Luc : Licencié en droit de l'Université de Gand, secrétaire politique de l'asbl BPlus, il est l'un des auteurs du dossier "Le manifeste de la Warande pesé, évalué et trouvé trop léger" (publié fin 2006) et du dossier "Le confédéralisme démasqué" (publié en 2009).

TIEFENTHAL Marc : Traducteur de "Nous sommes tous des Playmobiles" de l'écrivain liégeois Nicolas Ancion en néerlandais, Marc a déjà eu la gentillesse de laisser plusieurs commentaires sur ce blog (http://profonde-lalangue.blogspot.com/).

TROCH Fien : réalisatrice du film "Unspoken" (http://www.unspoken.be/) qui est le fruit d'une collaboration entre des studios liégeois et une production flamande.

VAN COPPENOLLE Luc : Notaire honoraire, ancien président du CVP d'Audenaerde et ancien membre du conseil d'administration de la BRT, il est aujourd'hui membre du CD&V et responsable de BPlus-Flandre Orientale. Il est l'un des auteurs du dossier "Le manifeste de la Warande pesé, évalué et trouvé trop léger" (publié fin 2006) et du dossier "Le confédéralisme démasqué" (publié en 2009).

VAN DER PERREN Kevin : médaille de bronze aux championnats d'Europe de patinage artistique à Helsinki en 2009.

VAN DE CALSEYDE Tony (30 ans) : Licencié en droit de l'Université d'Anvers, membre du comité de direction de l'asbl BPlus, il est l'un des auteurs du dossier "Le manifeste de la Warande pesé, évalué et trouvé trop léger" (publié fin 2006).

VAN DE COUTER Hans : Président-fondateur depuis 2002 du parti Belgische Unie-Union Belge (BUB) qui souhaite le retour à la Belgique unitaire et la suppression des régions et communautés.

VAN HOEF Dirk : Membre de l'asbl Pro Belgica, il a créé un site bilingue sur l'histoire de la Belgique : http://www.ars-moriendi.be/

VAN LOOY Eric : réalisateur du thriller "Loft" (http://www.loftdefilm.be/) qui est devenu, en 2008-2009, le film belge ayant eu le plus grand nombre d'entrées (plus d'un million de spectateurs).

WICKMAYER Yanina : Née à Lierre, Yanina est aujourd'hui la joueuse belge de tennis la mieux classée et a remporté en 2009 son premier tournoi WTA à Estoril.

jeudi 11 juin 2009

Le 300ème article de ce blog

Et voilà déjà le 300ème article de ce blog lancé en décembre 2006 pour relayer toutes les initiatives en faveur de l'unité de la Belgique d'une part, et mettre à l'honneur nos compatriotes qui se distinguent dans tous les domaines d'autre part. L'augmentation du nombre de visiteurs et de commentaires me motive à mettre de plus en plus d'articles (et les sujets ne manquent pas!). Grâce à la magie d'Internet, je trouve toujours fascinant qu'on les lise jusqu'en Provence (Mimi du Sud) et au New Jersey (Edmée). Vous pouvez aussi retrouver mes textes sur http://familleroyalebelge.blogspot.com , http://ecrivainsbelges.blogspot.com et www.medium4you.be . Je suis plus que jamais décidé à poursuivre cette belle aventure qui m'apporte beaucoup de satisfactions, et je suis ravi lorsqu'on m'écrit qu'on vient retrouver sa belgitude sur mon blog.

Merci à ma fidèle bande de lecteurs (Edmée, Pierre, David, Bob, Youri, Alain, Michel, Louis, et pardon pour ceux que j'ai oubliés), rejoints ces dernières semaines par trois nouveaux bien sympathiques (Mimi du Sud, Delphine et Amaury). Cela me fait plaisir que des amitiés naissent sur ce blog et se prolongent ensuite d'une autre façon. Lors de son récent séjour en Belgique, Edmée m'a gentiment téléphoné et nous n'avons eu aucun mal à trouver des sujets de discussion...alors qu'on ne s'est jamais rencontrés.
Merci à tous les responsables de blogs qui ont mis le mien parmi leur liste de liens.
Merci aux personnes de l'ombre qui me découpent des articles de presse et me suggèrent certaines idées.

Enfin, sachez que je vais lancer, la semaine prochaine, une nouvelle série d'articles sur les Flamands allant au-delà des stupides clichés.

mercredi 10 juin 2009

L'utilité d'un roi

Après vous avoir expliqué samedi pourquoi j'appréciais le roi Albert, voici l'éditorial de ce mardi des quotidiens du groupe Sud Presse ("La Province, "La Meuse", "La Nouvelle Gazette", etc) qui montre l'utilité du rôle pacificateur du souverain sur le plan politique :

"Avoir un roi, çà sert à quoi? Chez les opposants à notre monarchie, la question est devenue un grand classique. Je vous rassure, on ne va pas énumérer ici les nombreuses compétences et prérogatives qui rendent notre souverain incontournable. Mais hier, en découvrant le manège des partis politiques francophones, on s'est dit que la vie politique régionale ferait bien, elle aussi, d'avoir recours aux services d'Albert. On s'explique. Hier, le MR et Ecolo ont fait la course pour savoir qui serait le premier à lancer ses propres négociations. Ecolo a coiffé le MR bruxellois sur le fil, de quelques minutes. Les Verts, grands gagnants de ce scrutin, ont la légitimité pour avoir la main comme on dit. Même chose pour les libéraux, premier parti dans la capitale. Ce qui pose problème, et donne une image assez confuse de nos partis, c'est la superposition des négociations. A ce petit jeu, tout le monde ou presque peut trouver une raison de mener sa propre négociation, le PS comme le CDH. Et, en poussant le bouchon un peu plus loin, on pourrait se retrouver avec quatre négociations parallèles et...aucune solution partagée par une future majorité. Ce qui manque pour l'instant, c'est un arbitre impartial, au-dessus de la mêlée, qui désigne un parti, voire un élu pour constituer un accord et une majorité. Ca vous dit quelque chose? Evidemment, on n'a rien inventé. Il s'agit de notre bon vieux modèle du fédéral où, sur base des résultats et des consultations, le Roi nomme un informateur ou/et un formateur. Ce n'est pas toujours la garantie d'avoir rapidement un gouvernement stable, comme on l'a vu sous l'orange bleue, mais cela limite considérablement les risques d'impartialité et de cacophonie. Alors si une réforme de l'Etat est inévitable, que nos partis pensent à y glisser un arbitre neutre pour les régions". (09/06/2009)

Par ailleurs, dans un tout autre domaine, notre amie Edmée De Xhavée m'a fait découvrir une artiste belge (sculpteur, écrivain, poète et comédienne) que je ne connaissais pas : Marianne Doucet. Vous pouvez la découvrir, ainsi que d'autres artistes verviétois, sur www.verviers-art.net/Doucet.htm ou sur www.bestofverviers.be (cliquer sur Les Gens puis sur Nos Gens). Au sein de sa famille très artistique, Edmée nous avait déjà parlé de feu le peintre Charles Houben. Sachez aussi que ses cousines Véronique (www.veroniquevaneetvelde.com) et Valériane (www.valerianevaneetvelde.be) sont respectivement peintre et styliste, et que sa famille compte également le paysagiste Gonzague van Eetvelde (www.gonzaguevaneetvelde.be) . Et oui, notre chère Belgique compte de très nombreux talents qu'on ne connaît pas assez!

mardi 9 juin 2009

Agenda des prochains mois

Samedi 27 juin 2009 : Jumelage à Ostende entre les sections d'Ostende et du Hainaut occidental du Mouvement Dynastique.

Dimanche 28 juin 2009 : Réunion de la section de Gand de la Ligue Royale des Vétérans du roi Léopold III.

Juillet-août 2009 : Chaque jeudi, diffusion d'un film en français (16h-18h-20h) au cinéma Rialto d'Ostende.

Samedi 11 juillet 2009 : Festival d'humour belge (Bert Kruismans, Wim Helsen, Gili et Richard Ruben) à l'Acinapolis de Jambes (org: asbl BPlus).

20 et 21 juillet 2009 : Festivités de la fête nationale à Liège (org: asbl BPlus).

21 juillet 2009 : Stands de l'asbl Pro Belgica et de l'asbl BPlus dans la rue de la Régence à Bruxelles.

21 juillet 2009 : Sortie en français et en néerlandais du dessin animé belge "Bob et Bobette : les diables du Texas".

Vendredi 31 juillet 2009 : Messe à l'église Notre-Dame de Laeken pour le 16ème anniversaire du décès du roi Baudouin.

Dimanche 2 août 2009 : Journée Nationale Albert Ier et des Héros de l'Yser à Nieuport.

Samedi 26 septembre 2009 : 179ème anniversaire des combats de septembre 1830 et de l'indépendance de la Belgique (org: asbl Pro Belgica et Ville de Bruxelles).

lundi 8 juin 2009

Première réaction après les élections

Ces élections régionales et européennes étaient spéciales pour moi car j'étais, pour la première fois, assesseur dans un bureau de vote électronique. J'étais dans une équipe bien sympathique qui a fait son travail sérieusement mais dans la bonne humeur permanente. J'ai été surpris de l'aspect social de ces jours d'élections : beaucoup de citoyens se retrouvaient avec plaisir après plusieurs années sans nouvelles et entamaient la conversation. Les personnes âgées éprouvent des difficultés avec le vote électronique. Petit conseil pour les prochaines élections : la tranche 9h-10h30 est celle où il y a le moins de monde. Les lève-tôt sont déjà là avant l'ouverture du bureau à 8h. Les parents viennent avec leurs enfants à partir de 10h30. Beaucoup de personnes se pressent sur l'heure de midi pour ne pas avoir de file d'attente ; aussi c'est le contraire qui se passe. Après-midi (le vote électronique dure jusque 15h), c'est le défilé des jeunes qui ont fait la fête la veille.

Je suis vraiment très content de constater la baisse non négligeable de l'extrême-droite dans les trois régions :

1° Le Front National avait 4 sièges au Parlement wallon et 4 sièges au Parlement bruxellois. Il n'a désormais plus aucun élu dans ces deux hémicycles.

2° Le Vlaams Belang a perdu 3 sièges au Parlement wallon et 11 sièges au Parlement flamand. C'est la première fois depuis 1991 que ce parti connaît une telle défaite.

samedi 6 juin 2009

Bon anniversaire Sire!

Je souhaite un très joyeux anniversaire à notre roi Albert II qui fête aujourd'hui ses 75 ans dans l'intimité (il fêtera aussi ses noces d'or le 2 juillet prochain). Le groupe Sud Presse a sorti à cette occasion un hors-série spécial (5 euros). Si vous souhaitez vous souvenir des différentes étapes de sa vie, il vous suffit de consulter le site officiel du Palais (www.monarchie.be).

Mais, moi, j'aimerais me détacher de ces biographies classiques pour expliquer pourquoi j'apprécie mon roi :

1° Il est sympathique, modeste, accessible, et il a de l'humour. Ces traits de caractère sont confirmés par les personnes qui le rencontrent en privé et qui soulignent qu'il met très vite ses interlocuteurs à l'aise et en confiance. Il donne une bonne image de la Belgique à l'étranger et a modernisé le style de la monarchie.
2° Depuis le début de son règne, il n'a jamais reçu au palais royal aucun représentant de l'extrême-droite (Vlaams Belang et Front National) et a prononcé des discours musclés contre le racisme et la xénophobie.
3° Il n'a commis aucun faux pas politique depuis 1993 et a de bonnes relations avec le monde politique.
4° Contrairement à son frère Baudouin, il a relégué la religion au domaine privé. Oui, Albert II est croyant et pratiquant, mais cela ne l'influence pas dans ses fonctions de chef d'Etat : il a signé les lois sur l'euthanasie et le mariage homosexuel, il invite au palais le président du Centre d'Action Laïque, p.ex.
5° Au cours des deux dernières années, le Roi a bien joué son rôle : il a respecté les choix démocratiques des électeurs (en donnant plusieurs chances à Yves Leterme, gagnant des élections) et il n'a pas pris position en faveur d'une communauté au détriment d'une autre. Yves Leterme confiait hier aux journaux du Sud Presse les bonnes relations qu'il a entretenues avec le Roi malgré le contexte politique difficile. C'est Albert II qui a convaincu Guy Verhofstadt d'encore rester premier ministre fin 2007 (personne n'avait imaginé un tel scénario) et Herman Van Rompuy d'accepter ce poste fin 2008 suite à la dernière démission d'Yves Leterme. On sait aussi que lors de ses consultations, le Roi a plaidé auprès de nombreux responsables politiques pour créer une circonscription électorale nationale (et il a raison car c'est une bonne idée).
6° Rappelons aussi que pour la première fois depuis le début de la dynastie, le couple royal, ses enfants, beaux-enfants et petits-enfants parlent le néerlandais. Albert II a une majorité de Flamands parmi ses proches collaborateurs. La famille paternelle de la princesse Mathilde est originaire de Flandre occidentale ; ses grands-parents reposent à Poperinge et ses deux oncles vivent en Flandre. Les enfants de la princesse Astrid et du prince Philippe ont débuté leur scolarité en néerlandais au collège Sint-Jan Berchmans de Bruxelles. Ce sont des réalités qu'on ne rappelle pas assez souvent dans les médias flamands...
7° On pourrait aussi ajouter le soutien apporté par le Roi en 1996 aux parents d'enfants disparus qu'il a reçus, avec la Reine, pendant plus d'une semaine au palais royal. Ils ont ensuite commencé leur combat sur le long terme contre l'exploitation sexuelle des enfants et la pédopornographie, et leur soutien au centre Child Focus.

Bon anniversaire Sire!

mercredi 3 juin 2009

Nicolas Parent (candidat Ecolo à Huy-Waremme)

1° Nicolas, peux-tu te présenter pour les personnes qui ne te connaissent pas?

Bien sûr! Nicolas Parent, j'ai 26 ans, j'habite à Wanze. Je suis professeur d'histoire, même si je donne pour le moment cours de morale, et je suis vice-président de l'asbl BPlus, association qui milite pour le rapprochement des communautés en Belgique et l'amélioration de l'Etat fédéral. J'ai également été journaliste à la Meuse Huy-Waremme et à la Libre Belgique, en décrochage sur la région hutoise, durant 5 ans.

2° Pourquoi t'es-tu lancé en politique et pourquoi avoir choisi Ecolo?

L'envie de changer les choses et d'apporter toute mon énergie au débat politique. Ma découverte du monde politique via BPlus et la presse ont provoqué cette prise de conscience chez moi. L'étincelle a été ma rencontre avec Jean-Michel Javaux lors d'un débat sur l'avenir de la Belgique. Les propositions d'Ecolo sur l'institutionnel, et notamment sur la circonscription fédérale qui permettrait d'avoir des députés élus sur l'ensemble de la Belgique, m'avaient séduit. J'ai voulu en savoir plus sur leur programme en participant à des congrès, à des rencontres... Le projet de société d'Ecolo est le seul qui répond à la fois aux crises du moment et qui tient compte des grands défis climatiques à long terme. C'est le projet pour lequel je veux me battre, pour les citoyens et les générations à venir.

3° Quelles idées défends-tu en priorité dans le domaine socio-économique?

La transition écologique de l'économie dans les secteurs verts, de développement durable, comme en Allemagne où des centaines de milliers d'emplois ont été créés dans ces secteurs. On a de gros efforts à faire en matière de réduction de la consommation d'énergie mais aussi d'isolation des maisons wallonnes. Nous sommes en retard en la matière mais c'est justement une opportunité pour développer ces filières chez nous en partenariat avec le monde des entreprises, les écoles,... Cela dit, cette reconversion n'est pas tout. Dans les prochaines années, la Wallonie aura besoin de milliers de nouveaux indépendants et entrepreneurs pour faire tourner son économie. Il faut les soutenir en améliorant le statut social des indépendants et en baissant la fiscalité sur les PME...tout en défendant une grande solidarité entre ces indépendants. Le goût d'entreprendre doit être également stimulé dès l'école.

4° Vu que tu es enseignant, que ferais-tu si tu devenais le futur ministre de ce département en communauté française?

Réinstaurer un dialogue continu avec les acteurs de l'enseignement, les profs en tête. Faire face aux nombreux départs des jeunes profs dans les trois premières années de leur carrière en développant un système de tutorat avec les profs plus expérimentés. Investir dans les filières techniques et professionnelles en les insérant beaucoup dans la société pour faire face aux différents défis auxquels la Wallonie est et sera confrontée aujourd'hui et demain... Notamment en orientant les formations vers les secteurs porteurs dont le développement durable et les économies d'énergie.

5° Quelles sont les propositions d'Ecolo sur le plan institutionnel? Faut-il, par exemple, fusionner les gouvernements wallon et communauté française?

Nous souhaitons renforcer les synergies entre la Wallonie et Bruxelles, c'est clair. La communauté française doit devenir la Fédération Wallonie-Bruxelles au projet de société décloisonné. Nous voulons aussi plus de cohésion et un Etat fédéral plus démocratique en instaurant une circonscription fédérale lors des élections fédérales et européennes. Cette dynamique peut également être introduite aux niveaux des élections régionales wallonnes. Avoir des élus choisis par l'ensemble des citoyens, c'est un excellent frein au sous-régionalisme et à l'esprit de clocher.

6° On a beaucoup parlé la semaine passée des futures coalitions : es-tu plutôt favorable à Ecolo-CDH-MR ou à Ecolo-CDH-PS?

On trouve des convergences avec chaque parti mais il y a tellement de choses dans les programmes que le contraire serait étonnant. Reste à voir les priorités de chacun en dehors de la campagne. On connaît l'écologie de plateau télé des trois partis traditionnels, on verra ce que cela donne autour d'une table de négociation, si nous sommes conviés bien entendu.

7° L'arrondissement de Huy-Waremme où tu te présentes a été très médiatisé ces derniers mois suite à la démission d'Anne-Marie Lizin. Comment penses-tu que les électeurs vont réagir et quelles sont tes espérances pour le parti Ecolo?

Beaucoup de citoyens sont écoeurés par ce genre de comportement politique. Le temps des barons qui se croient tout permis arrive à sa fin. Notre présence sur la scène politique permet peu à peu à certains de s'émanciper, de dire enfin ce qu'ils pensent, et ce n'est qu'un début. J'espère un parti Ecolo fort évidemment pour pouvoir imposer nos priorités si nous sommes appelés à prendre le pouvoir en Wallonie. A Huy-Waremme, il se pourrait qu'on prenne le leadership. C'est un espoir de changement énorme.

8° Quelles sont tes déceptions et tes surprises durant ta première campagne électorale? Est-ce plus facile ou plus difficile que ce que tu croyais?

La déception, c'est l'agressivité de certains militants et mandataires PS. L'amertume est assez mauvaise conseillère. Du côté positif, l'esprit de corps de la liste Ecolo Huy-Waremme, la bonne entente avec les autres jeunes candidats du MR, du PS et du CDH, et les discussions passionnantes avec les citoyens. Pour le reste, c'est assez long et fatiguant une campagne, mais on l'a voulue, on l'a eue.

9° Quelle question aurais-tu aimé que je te pose et qu'aurais-tu répondu?

S'il y a une initiative de campagne que je souhaiterais mettre en évidence. Je répondrais oui, ma campagne en duo avec Olivier Biérin, un Liégeois de 23 ans, qui est deuxième suppléant sur la liste Europe. Un grand espoir d'Ecolo et une campagne en duo pour faire le lien entre les enjeux régionaux et européens (voir blog de campagne : http://bierinparent.wordpress.com ).

mardi 2 juin 2009

Lorenzo Gatto, 2ème du Concours Reine Elisabeth

Ce premier semestre 2009 est décidément très riche sur le plan culturel pour notre pays. Alors qu'on vient d'inaugurer les Musées Hergé et Magritte, notre compatriote Lorenzo Gatto (22 ans) a été proclamé ce samedi deuxième du prestigieux Concours Musical International Reine Elisabeth de violon. Ce jeune homme posé et sympathique a notemment fréquenté le Conservatoire Royal de Bruxelles et la Chapelle Musicale Reine Elisabeth, et se perfectionne actuellement à Vienne auprès de Boris Kuschnir.

Voici l'interview accordée par Lorenzo au journal "La Dernière Heure/Les Sports" :
"Dans la finale, j'ai vraiment tout donné. J'étais vidé en raison de la fatigue nerveuse d'un concours très long, de cette expérience vraiment unique pour moi. Lors de la proclamation, je ne me suis pas bien rendu compte de ce qui se passait. Ce n'est que le lendemain que j'ai réalisé. J'étais si surpris que j'ai peut-être donné l'impression d'être froid. Alors que j'étais très content, complètement submergé par les émotions.
- Comment avez-vous fêté cette double consécration (2ème du concours et Prix du Public)?
- Je ne sais pas si je dois le dire! Je suis sorti avec quelques copains et on a passé une nuit blanche, ce qui ne nous était plus arrivé depuis longtemps. Quand on a quitté la discothèque, il faisait déjà jour. A 8h du matin...
- Comment appréhendez-vous la renommée?
- Cela ne va strictement rien changer dans ma vie. La musique classique, ce n'est pas la musique la plus populaire. Même si les audiences sont exceptionnelles, je sais que ma popularité et ma notoriété seront courtes.
- Au service de quoi aimeriez-vous les mettre?
- Via l'asbl Cl4ssik (prononcez classica), on organise des concerts classiques moins guindés, plus pétillants, pour toucher les jeunes. Voilà ce que je veux promouvoir. Le classique, ce n'est pas le musée!
- Comment se fait-il que vous soyez quadrilingue?
- Mes parents sont francophones, ils ont voulu que j'aille à l'école en néerlandais, l'anglais est indispensable pour un musicien et comme je vis à Vienne depuis quatre ans, j'ai appris l'allemand".

Plus d'infos sur l'asbl bilingue créée en 2007 par Lorenzo et ses amis : www.cl4ssik.be