lundi 6 février 2017

Création de l'asbl CittàSlow Belgium

Créé  en Italie en 1999, le réseau international CittàSlow ("ville lente") compte aujourd'hui 228 villes réparties en 18 réseaux au sein de 30 pays des cinq continents. Tous les cinq ans, ces villes sont évaluées selon des critères très précis, comme la mise en valeur du patrimoine historique à travers des zones piétonnes, des lieux et du mobilier qui favorisent les échanges, via le développement de commerces accueillants de proximité et de leurs produits de terroir, par la promotion d'échanges intergénérationnels et des coutumes locales, et dans un souci d'ouverture à la mobilité.

Et en Belgique?  Quatre communes hennuyères proches l'une de l'autre (Silly, Enghien, Lens et Estinnes) sont les premières à se lancer dans l'aventure, suivies ensuite par une commune de la province de Liège (Chaudfontaine) et une commune de la province du Limbourg (Maaseik). En 2016, ils décident ensemble de promouvoir les critères de qualité du réseau international en créant l'asbl CittàSlow Belgium (composée notamment du bourgmestre de Silly Christian Leclercq, du bourgmestre de Maaseik Jan Creemers, de la bourgmestre d'Estinnes Aurore Tourneur, du bourgmestre f.f. de Chaudfontaine Laurent Burton, de l'échevin d'Enghien Jean-Yves Sturbois, de l'échevin de Lens Bruno Beltrame).

Jan Creemers, bourgmestre de Maaseik, a confié à la presse :   "Situés à l'extrémité du Limbourg, à la frontière des Pays-Bas, nous participons naturellement à une eurozone avec nos voisins hollandais. C'est donc mon collègue et voisin d'Echt-Susteren, membre du CittàSlow batave, qui m'a vanté les mérites du réseau. C'est ainsi que j'ai contacté Christian Leclercq. Les pratiques citoyennes et l'environnement de notre belle commune se prêtent à l'esprit du réseau international. Nous allons maintenant essayer de convaincre d'autres communes flamandes".

Christian Leclercq, bourgmestre de Silly :  "CittàSlow, c'est un cadre et un cahier des charges précis à respecter. Chacune de nos communes les a intégrés dans sa gestion quotidienne et à long terme. Ce qui est passionnant, c'est que nous nous nourrissons tous des déclinaisons particulières mises en place chez nos partenaires en fonction de leurs spécificités locales. C'est un formidable lieu d'échanges et de convivialité, dans lequel les couleurs politiques n'ont pas leur place".

5 commentaires:

edmeedexhavee a dit…

Quelle belle initiative!

Île de Françoise a dit…

Bonsoir mon cher petit Belge
J'en apprends énormément sur ton beau pays et je félicite cette belle initiative, un plaisir de te lire.
Merci beaucoup pour ton gentil passage.
Que de tempêtes en métropole, j'espère qu'en Belgique tout va bien. Nous ici la tempête a ramené ce jour beaucoup de pluie mais il en fallait et demain les écoles sont toutes fermées par précaution, mais tout va bien chez moi pour le moment.
Douce soirée et gros bisous d’amitié de mon ti rocher.

Tania a dit…

Bruxelles se veut une "Smart City" dont on nous rebat les oreilles, je ne connaissais pas le réseau CittàSlow, une initiative qui me réjouit. Bravo à ces communes.

Célestine ☆ a dit…

C'est vrai qu'en France on n'en a pas du tout entendu parler...
Cela vaut le coup de diffuser l'info.
Merci petit Belge pour cet article.
¸¸.•*¨*• ☆

Florence a dit…

Merci Petit Belge pour ta visite chez moi où il y a un petit mieux pour Paul!
Je n'avais jamais entendu parler de ça ! Tu nous renseignes toujours dans ton journal, bravo !
Bises bretonnes et à bientôt !
Florence