vendredi 22 mai 2009

Coup de gueule contre Olivier Maingain et le FDF

Une fois n'est pas coutume, je vais parler du nouveau problème communautaire créé de toutes pièces cette semaine par Olivier Maingain et le FDF : les communes de Linkebeek, Crainhem et Wezembeek-Oppem ont envoyé des convocations électorales bilingues (grâce à la complicité de la commune de Woluwé-Saint-Lambert dont Olivier Maingain est bourgmestre) alors que la circulaire Peeters exige qu'elles soient envoyées uniquement en néerlandais dans la périphérie.

Je suis contre cette décision pour plusieurs raisons :
1° Qu'on soit d'accord ou non avec le texte, un responsable politique est tenu d'appliquer les lois ou décrets. On ne peut pas critiquer le manque d'éthique de certains élus wallons et cautionner le comportement de ces trois bourgmestres FDF.
2° Il n'est pas normal que l'argent de Woluwé-Saint-Lambert soit utilisé pour d'autres communes sans un débat démocratique au conseil communal.
3° Le ministre flamand Marino Keulen avait annoncé qu'il nommerait peut-être les trois bourgmestres s'ils organisaient correctement élections du 7 juin. Je ne sais pas s'il était sincère, mais je constate que le FDF ne fait rien pour trouver une solution rapide à ce problème (mais les problèmes communautaires ne constituent-ils pas son fonds de commerce électoral?).
4° Olivier Maingain n'ayant pas averti les présidents du PS, d'Ecolo et du CDH de sa décision politique très sensible, il ne fait rien pour fortifier un front francophone nécessaire après le 7 juin face aux revendications flamandes.
5° Enfin, je ne peux m'empêcher de penser que la campagne électorale étant jusqu'à présent très centrée sur la Wallonie, la tête de liste MR étant détenue par le très Belge Armand De Decker et les problèmes communautaires étant relégués à l'arrière-plan depuis quelques mois, le FDF d'Olivier Maingain se sert de cette histoire de convocations pour se faire un gros coup de pub électoral et cherche à se profiler comme le meilleur défenseur des droits des francophones. Rappelons que Olivier Maingain et les trois bourgmestres sont candidats dans deux semaines lors des élections régionales...

Bref, oui, il faut trouver une solution au problème Bruxelles-Hal-Vilvorde lors des prochaines discussions de la réforme de l'Etat (notamment en créant une circonscription électorale nationale) mais pas de cette manière qui pose de sérieuses questions éthiques. Je rappelle le bon exemple de la commune de Drogenbos où il n'y a jamais aucun problème communautaire, mais elle est dirigée par une liste bilingue et un bourgmestre qui n'appartient à aucun parti politique et qui ne se présente à aucune autre élection que les communales.

Entre la démission de Didier Donfut, les phrases assassines entre PS et MR, et maintenant cette polémique lancée par le FDF, je trouve que cette campagne électorale oublie malheureusement les vrais problèmes des Belges. Il ne faut pas se plaindre ensuite que les citoyens ne s'intéressent pas à la politique.

5 commentaires:

Alain a dit…

Bonsoir petit belge, Je vais te livrer mon sentiment, Olivier Maingain est la copie conforme de monsieur Happart, beaucoup de coups "médiatiques" pour faire parler d'eux, coups médiatiques d'ailleurs "criticable" à mon sens.
Quand on les entends parler tous deux ils sont autoritaires et pas du tout "démocratique" dans le sens ou puisqu'ils sonts élus font comme ils veulent sans se soucier du moins du monde des retombées que cela entraîne.
Se servir de sa commune pour déservir une autre, n'est-ce-pas du "détournement d'argent", de "l'abus de biens sociaux" ???
Ici, je ne fais que poser une question, n'ayant pas moi-même la réponse.
Je viens aussi d'entendre le face à face Di Rupo, Milquet sur la RTBF, Cela m'énerve de plus en plus, le cirque continue de plus belle, ils se moquent littéralement des gens.
Toujours des déclarations fracassantes à l'emporte-pièce, nous sommes ceci, nous avons fait cela, etc.
Les gens attendent des réponses concrètes à leurs problèmes, Toutes ces solutions se trouvent notamment dans le programme des petits partis dont le PTB en ai un exemple et quand on leur demande un impôt par exemple sur les grosses fortunes, Daerden répond qu'il n'est pas pour, "il faut créer de la richesse" dit-il !!!
C'est vraiment un discour de la droite ça.
Milquet est contre "les clivages" droite/gauche !!! quel clivages ???
S'il y en avait on pourrait peut être être d'accord, mais dire nous sommes au centre (au centre de quoi d'ailleurs) et tout le monde il est beau, il est gentil, il y as une marche que je ne peut franchir.
Ecolo, êtes-vous pour la baisse de la TVA sur les énergies, réponse NON, si ça coute cher, les gens consomme moins, c'est tout bon ça pour le climat !!!
Et maintenant le FDF qui fait parler de lui de cette manière, le chevalier "blanc".
Le ministre Courard déclare un matin à la radio, "il faut arrêter ce cirque" !!!
Ils prennent même nos affiches comme pub, c'est fou ça.
Beaucoups de personnes déclarent aussi que ce cirque s'arrête, mais le mot "cirque" d'où vient-il et comment se retrouvent-il dans toutes les bouches.
Ce sont les affiches du PTB et tout ceux qui ont pu écouter le débat à la RTBF ou à RTL-TVI on pu constater qu'ils ne sont pas "extrême", qu'ils ont un programme valable pour toute la Belgique, qu'ils se présentent sur tout le territoire, qu'ils sont avec les petits indépendants et les PME, qu'ils sont ... etc.
Le 07 juin chacun voteras en son âme et conscience et du résultat des urnes dépendras peut être de l'avenir de notre pays.
Qui vivras, verras.
Bonne soirée, amitié.

Joris Michel a dit…

A défaut d'un programme de circonstance pour assurer la défense des bruxellois francophones, précisément ou le FDF s'inscrit en situation de carence, car les bruxellois n'étaient pas demandeur d'être bilingue dans le carcan des 19 communes, mais là le FDF n'a rien pu faire et bien que les problèmes des francophones bruxellois sont très éloignés des questions communautaires, mais plutôt proche de la crise économique dont 200.000 chômeurs de plus d'ici 2014, et de ce point de vue Mainain ne peut rien y faire,il préfère jouer son seul joker pour quelques places de députés francophones et à la recherche de voix qu'il n'a plus dans Bruxelles même, alors il est près d'incendier les communes à facilités pour tirer profit de la situation au risque d'embraser une nouvelle fois les questions communautaires.

Daive a dit…

Maingain est vraiment un type bizarre, parfois il est vraiment bon, parfois il est vraiment mauvais.

Cette histoire d'interdiction d'afficher en français est une bêtise mais la réponse du FDF n'est vraiment pas la bonne. Cette périphérie empoisonne le pays il faut vraiment trouver une solution.

Mimi Jolie a dit…

Bonjour, Petit Belge

Et bien voila le week-end est là,mais pas trop
folichon le temps,beaucoup de vent,mais il est
chaud,déja 22° sur la terrasse.
Nous avons passés une bonne soirée,soirée sardinades
mais j'ai attrapé froid lol !! un bon rhume et mal à la
gorge lol !! :-).
Enfin,on va se reposer un peu ces deux jours :-)
Je te souhaite une bonne journée,et un agréable week-end.
Tu sais je ne suis pas trop politique,comme je l'ais dis à Alain et à Michel.
Mimi

marc tiefenthal a dit…

Content d'avoir lu en français un commentaire lardé de bon sens démocratique. A Alain: Happart a été neutralisé suite à un accord entre un ministre en fonction, P. Maystadt et un président de parti, M. G. Spitaels, l'été 1988. Le problème actuel est que le président du parti de Monsieur Mangain ne voit jamais de problème, et donc n'est pas prêt à chercher une solution. Il n'est pas exclu qu'après les élections prochaines, la présidence du MR change de titulaire.