lundi 19 janvier 2015

Le combat d'un Belge pour sauver les 600 derniers gorilles du parc des Virunga

                      


Je voudrais tirer mon coup de chapeau à ce Belge :  le prince Emmanuel de Merode, 44 ans, marié, père de deux filles, est issu d'une des familles nobles les plus prestigieuses du pays (plus d'infos sur les Merode :  www.noblesseetroyautes.com/2011/05/la-famille-des-princes-de-merode). Ses parents sont les propriétaires du château de Serrant près d'Angers en France. Au lieu d'une vie confortable, il a choisi de se battre pour sauver les derniers gorilles du parc des Virunga.


A l'époque où le Congo était encore une colonie belge, notre roi Albert Ier crée, dans les années 20, le parc des Virunga qui est aujourd'hui le plus ancien parc naturel d'Afrique. Ses 790.000 hectares de lacs, savanes, marécages et forêts se sont malheureusement transformés en zone de guerre  :  non seulement les anciens groupes armés des conflits du Nord-Kivu continuent de s'y affronter, mais les trafiquants en tout genre se bousculent aux portes d'une réserve naturelle riche en or, bois précieux et même pétrole. Victimes collatérales (et aussi désignées) :  les gorilles dont il ne reste guère plus de 600 spécimens de cette espèce menacée.


En 2008, l'anthropologue Emmanuel de Merode a accepté de devenir directeur du parc des Virunga. Il s'efforce de préserver les espèces menacées, tout en améliorant les conditions de vie des 4 millions de personnes qui vivent à moins d'un jour de marche du parc, en développant notamment l'écotourisme. Le prince est aidé de 600 gardes en uniformes vert olive. Mais leur combat dérange, et on s'attaque tant aux gorilles qu'à ceux qui les protègent. En 20 ans,  140 gardes du parc ont été tués par des braconniers ou des groupes armés du Nord Kivu. En avril 2014, Emmanuel de Merode est tombé dans une embuscade sur la route de Goma, et sa voiture a été criblée de balles. Atteint au poumon et au foie, il est parvenu à se traîner dans un sous-bois où il a été laissé pour mort. Retrouvé, il a été transféré au Kenya où résident son épouse et ses filles par mesure de sécurité. Après des heures d'opération et deux jours de réanimation, il a été sauvé.


Depuis la fin de sa convalescence, Emmanuel de Merode a décidé de reprendre ses fonctions malgré les risques, et a confié à la presse :   "Trop de gardes ont donné leur vie en défendant l'idéal de ce parc pour que je me débine au premier problème. Si l'on cède sur le pétrole, c'est le principe du parc qui s'effondre. On ne peut pas imposer de gros efforts de conservation naturelle à des dizaines de milliers de familles congolaises et laisser une multinationale contourner la loi. Ce qu'il y a de merveilleux avec les gorilles des montagnes, c'est leur gentillesse. Quand on pénètre dans la jungle pour les rencontrer, on se sent accueilli comme dans une famille d'humains. Nos espèces se sont séparées à l'époque de l'australopithèque : quand on les observe, c'est comme regarder dans un miroir qui nous renverrait l'image de ce que nous étions il y a des millions d'années".

8 commentaires:

Tania a dit…

J'avais lu dans La Libre Belgique le récit de l'agression dont il a été victime. Son travail est formidable, chapeau.

Florence a dit…

Coucou Petit belge !
J'avais lu son combat qui est un bon combat et aussi tous ses problèmes et ses agressions. C'est bien de continuer, mais il a des enfants... peut-être de futurs orphelins ! Mais bon... J'espère que lui et sa femme gagneront la lutte sans y laisser la peau.
Bonne semaine, je t'embrasse !
Florence

Philippe D a dit…

Il y a tant de combats possibles. La bêtise des hommes est grande. Heureusement qu'il y en a pour réparer la bêtise des premiers.
Bravo à lui.

ツ ✽ ღ Nancy ღ ✽ ツ a dit…

[-ิ‿•ิ]❀
Bonjour cher Petit Belge et merci de nous faire découvrir le Prince Emmanuel de Merode et toutes les bonnes actions qu'il fait pour sauver des gorilles. C'est un beau combat.

Je t'envoie de gros bisous d'Asie

Bon mardi !

Anonyme a dit…

Je viens de voir le reportage sur les gorilles et le combat d'Emmanuel de Merode.
merci pour le beau travail que vous accomplissez, c'était très émouvant
les gorilles sont des êtres tellement beaux

vous êtes formidable, que tous les anges vous protègent.

Ismail a dit…

Bonjour,
Si un poste venait à se libérer auprès de vous pour soutenir cette cause et votre action, je suis près à vous rejoindre sur le terrain pour y apporter ma contribution. Mes respects. Ismail I. - gerer@hotmail.com

Martine Libouton a dit…

Wouhaaaa superbe article, j'ignorais tout à fait cela . Ce qui est plus frappant c'est que j'à ai habite Goma penéant 1 an et demi et que je ne le savais ps. Ton article m'à touche ... Merci de ton passage sur mon blog et ton super commentaire.

Arlette a dit…

Bravo et Merci pour cette Belle quête,
Que vous soyez protégé, ainsi que vos protégés
et que toute cette belle énergie du coeur que vous rayonnez si généreusement vous revienne au centuple ainsi qu'à ceux et ce qui vous tiennent à coeur