vendredi 21 mars 2014

Nouvelle expo au Musée Verhaeren de Sint-Amands

Exposition "Une passion pour Verhaeren : Acquisitions marquantes 2006-2013"
Depuis l'Année Verhaeren en 2005, tout a été mis en œuvre pour enrichir et compléter la collection du Musée Verhaeren de Sint-Amands (www.emileverhaeren.be), qui a également acquis quelques donations importantes. La collection comprend des manuscrits, lettres, éditions bibliophiles, photos originales et œuvres d'art (peintures de Georges Tribout, dessins de Constant Montald, gravures de Henri Ramah, James Ensor et Charles Bernier, lithographies de Théo Van Rysselberghe, Odilon Redon, Dario de Regoyos et Fernand Khnopff). Le tout forme un ensemble d'un haut niveau qui illustre le poète et son œuvre. A voir les week-ends et jours fériés jusqu'au 25 mai 2014.

Qui était Emile Verhaeren ?
Né en 1855, Emile Verhaeren effectue des études de droit, mais une carrière d'avocat ne l'intéresse pas. "Les Flamandes", son premier recueil de poésies, est publié en 1883. Sa bibliographie contient une longue liste de critiques d'art, d'essais, de poèmes et de pièces de théâtre rédigés pendant 33 ans. Sur le plan personnel, après une série de deuils successifs qui ébranlent sa santé mentale, il rencontre sa future épouse Marthe qui lui apporte bonheur et sérénité. Ami personnel du roi Albert Ier et de la reine Elisabeth, Emile Verhaeren côtoie au cours de sa vie de nombreux écrivains (Rodenbach, Mallarmé, Maeterlinck, Verlaine, Gevers,...), artistes (Ensor, Van Rysselberghe, Khnopff, Rodin,...) et leaders socialistes (Vandervelde, Destrée,...). Lors de la première guerre mondiale, il est trop âgé pour se battre, mais il défend et glorifie la Belgique et ses souverains à travers ses poèmes, articles de journaux et conférences. Ce grand poète belge décède accidentellement en 1916 à la gare de Rouen. Ses derniers mots seront "Je meurs...ma femme...ma patrie".

Les deux musées Verhaeren
Il existe deux musées en Belgique consacrés au poète Emile Verhaeren, tous deux situés dans des endroits bucoliques propices à de belles promenades :  à Sint-Amands (province d'Anvers) où il a passé son enfance et où il a été inhumé, et sur le site du "Caillou-qui-bique" à Roisin (province de Hainaut) où il passait l'été avec son épouse. Partons à la découverte de ces deux musées grâce à notre amie Tania :

Sint-Amands : http://textespretextes.blogs.lalibre.be/archive/2012/07/31/balade-a-saint-amand.html

Roisin :  http://textespretextes.blogs.lalibre.be/archive/2013/08/16/au-caillou-qui-bique-1115446.html

8 commentaires:

Josiane Paquet a dit…

merci petit belge de ta visite. Si tu regardes mon blog http://josiane60.skynetblogs.be tu y verras le Roi Albert 1er à chamonix. Bon week end à toi.
Josiane de Namur.

Tania a dit…

Une nouvelle exposition, bonne nouvelle. Je me réjouis de voir s'enrichir les collections du musée de St Amands, à visiter absolument si on s'intéresse au grand Verhaeren. Celui de Roisin est plus anecdotique, mais il vaut le voyage pour mettre ses pas dans ceux du poète au Caillou qui bique. (Merci pour les liens.)

Edmée De Xhavée a dit…

Si j'avais une voiture... ha ha! Mais je fais de mon mieux "sans"... Et la pension... c'est merveilleux, qu'on se le dise!

Henri a dit…

Salut l'ami. Alors, comme ça on m'envoie des messages cachés. Philippe m'en a sorti une "brouettée" samedi dernier. T'as vraiment un foutu serveur. Ceci est mon 4e essai d'envoi.
A part ça, j'habite à 100 mètres du "cartable" en face de la place.
Tchao.

ღ ✽ ღ Nancy ღ ✽ ღ a dit…

(^‿^)❀

EXTRA cette expo !!!

Merci pour cette bonne publication Petit Belge !

BISES d'Asie vers la belle Belgique !!!

Philippe a dit…

Bonjour Petit Belge, je connais seulement le Musée de Roisin que j'aperçois souvent mais je dois avouer n'y être jamais entré ! Excellente continuation, à bientôt.

carine-Laure Desguin a dit…

Je connais le musée de Roisin, dans un très bel endroit en effet! Celui de Sint-Amands me parlerait bien aussi mais je dois trancher...

willy a dit…

Verhaeren et l'Escaut...

inséparable

bonne journée