vendredi 15 février 2013

Le centenaire du père de Bob et Bobette

Il y a tout juste 100 ans naissait Willy Vandersteen le 15 février 1913 à Anvers. Le centenaire du père de la collection de bandes dessinées "Bob et Bobette" sera commémoré par une grande exposition au Centre Belge de la Bande Dessinée à partir du 12 mars. Ses bandes dessinées continuent d'avoir beaucoup de succès :  on vend chaque année un million d'exemplaires au sein du Benelux (Belgique, Pays-Bas et grand-duché de Luxembourg), et la Chine vient de racheter les droits pour dix anciens albums imprimés chacun à 5.000 exemplaires. Comme Willy Vandersteen avait donné son accord pour que la série continue après sa mort (mais en respectant les impératifs de son testament, comme ne pas changer le caractère de chaque personnage), il y aura quatre nouveaux albums de "Bob et Bobette" en 2013.

Sa fille Hélène Vandersteen a accepté de répondre aux questions de "La Dernière Heure" :
"Vous avez été nourrie au biberon de Bob et Bobette?
- Oui, bien que mon père ne mélangeait pas trop la famille et le travail. Il ne nous parlait jamais de son travail, il ne nous racontait pas les aventures de Bob et Bobette. Mais comme il a toujours travaillé à la maison, nous pouvions regarder ce qu'il faisait. Ses histoires étaient publiées dans un journal flamand, à raison d'une page par jour. Alors, à l'école, les copines me demandaient toutes de leur raconter la suite... C'était un père assez sévère et certainement conservateur. Jusqu'à mes 18 ans, je n'ai eu le droit de sortir qu'accompagnée de mes parents. Par contre, dès mes 16 ans, j'avais l'occasion de le suivre lorsqu'il sortait avec ses amis. C'était alors un autre homme : là, il faisait le Lambique! Avec parfois des répliques qu'il n'aurait pas mises dans ses livres. Pour nous, c'était incroyable. A la maison, mon père était très différent : il observait beaucoup son petit monde, mais il parlait très peu de lui. Ce n'était pas un homme très communicatif.

- Et votre mère?
- Elle avait un mari qui travaillait à la maison mais qui n'était pas un mari très présent. Il ne s'occupait pas beaucoup de nous. Par contre, il avait besoin de sa famille autour de lui. Je me souviens que nous prenions nos vacances à la mer, avec notre maman, et après trois jours, notre père arrivait avec ses dessins sous le bras. Parce que la famille et tout notre bruit lui manquaient.

- Ses enfants étaient-ils ses premiers lecteurs?
- Oui mais il ne nous demandait jamais notre avis. L'enfant qui devait donner son avis sur les albums, c'était lui. A l'intérieur de lui-même, il l'était resté et je ne crois pas qu'il travaillait pour les enfants. Simplement, il racontait ses histoires et ses fantaisies pour tous ceux qui pouvaient se retrouver dans ses aventures. Ils ont été nombreux, d'où le succès! Moi, vers mes 14 ans, j'ai cessé de lire les "Bob et Bobette". J'aimais mieux les "Corentin" ou les "Blake&Mortimer". Ca ne dérangeait pas du tout mon père.

- Dans les premières histoires, votre père dessinait beaucoup des lieux de la Belgique?
- Le week-end, on montait dans la voiture et on partait en famille. Et mon père prenait pas mal de photos. Il aimait la Belgique. C'était un vrai Anversois et il n'aimait sortir qu'à Anvers. Par contre, il était très fier de parler le français sans jamais l'avoir appris".

7 commentaires:

Edmée a dit…

J'adorais les Bob et Bobette! Et mine de rien on s'y familiarisait avec des légendes et concepts intéressants. Une fois qu'il y a eu un gros changement dans les dessins - Petit Jérôme coiffé comme Elvis et avec des jambes de libellules - j'ai cessé de les acheter. J'aimais "les vieux Lambique"...

Patrick a dit…

Merci pour ton commentaire encourageant sur ma page. Tu dois savoir que j'apprécie bcp ton travail de journaliste, qui me fais découvrir mon pays. Quelques destinations sont déjà notées pour 2013 - grâce à toi! Merci et bon weekend!

Youri a dit…

Soyons vraiment complets:

Ce que personne ne veut dire, c'est que durant la dernière guerre, ce Monsieur réalisait des dessins antisémites sous le pseudonyme de Caproen.

"Nazis durant les guerres et catholiques entre elles ...." (Jacques Brel)

thierry a dit…

que de souvenir, Bob et Bobette ont fatigués mes yeux pendant de longues heures , lors de mon enfance

carine-Laure Desguin a dit…

J'ai lu quelques Bob et Bobette qui appartenaient à mon père mais je ne suis pas très BD. Cependant j'ai apprécié. Aujourd'hui il me semble que j'apprécierais encore plus car je saluerais toutes ces heures de travail...

.•♫•. Nancy .•♫•. a dit…

•✰ •✰ •✰ •✰ •✰ •✰
MERCI à toi Petit Belge pour cette publication ! j'aimais bien Bob et Bobette ! :o)
GROS BISOUS ensoleillés de l'Asie
Bon week-end !!!!
•✰ •✰ •✰ •✰ •✰ •✰

jacques robert a dit…

Comme tous les enfants, j'en ai pas mal lu !