mardi 12 février 2013

Les remparts de Binche

La ville de Binche est actuellement à la fête avec son célèbre carnaval, inscrit au patrimoine immatériel de l'Unesco. Pour plus d'infos à son sujet, je vous propose de (re)lire mon article de l'an passé sur les carnavals belges :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2012/02/nos-carnavals-belges.html

Autre curiosité touristique de la cité : ses remparts. C'est au 12ème siècle que Binche se dote d'une enceinte fortifiée en pierre érigée sur un éperon rocheux ceinturé par la rivière appelé Samme. Elle occupe aussi une place importante dans le système défensif du comté de Hainaut. Au cours du 14ème siècle, on repense le tracé primitif et on agrandit l'enceinte vers le nord, tout en la surhaussant. Elle se développe alors sur près de deux kilomètres. Ces fortifications nous sont parvenues presque entièrement  : seuls les tour-portes, cinq tours et quelques 300m de tracé ont disparu. On peut ainsi y découvrir des aménagements et réaménagements militaires très variés réalisés du 12ème au 17ème siècle. Les siècles suivants mettent un terme au rôle de place forte de Binche. Au 19ème siècle, les autorités communales permettent à des particuliers d'enclaver la majeure partie des remparts, ce qui permet de pérenniser son caractère médiéval. Au 20ème siècle, les remparts sont classés par un arrêté royal du prince-régent Charles en 1947, et restaurés dans les années 90 après une campagne de fouilles d'envergure. Ces travaux ont été inscrits dans le cadre de l'Objectif 1 de l'Union Européenne. Les fouilles intensives du parc communal permirent notamment la découverte, sous le palais de Marie de Hongrie (soeur de Charles-Quint et régente des Pays-Bas espagnols au 16ème siècle), de vestiges d'un château médiéval insoupçonné, remontant aux environs du 12ème siècle et relié au tracé primitif du rempart.

A noter que Binche accueillera une fête médiévale le samedi 21 et le dimanche 22 avril 2013 : combats en armure, tir à l'arc, lancer de haches, fauconnerie, artillerie, marché artisanal, forge en action, etc. (entrée gratuite)

15 commentaires:

Célestine a dit…

Quelles impressionnantes murailles...je suis toujours étonnée par la richesse architecturale des villes dont tu parles.
Toujours autant de belles choses à découvrir sur ton blog. Je commente souvent sur tes liens, et j'oublie que c'est toi qui m'a menée jusqu'à eux...
Bonne journée cher Petit Belge.

.•♫•. Nancy .•♫•. a dit…

•✰ •✰ •✰ •✰ •✰ •✰
Coucou et merci Petit Belge
Le carnaval de Binche doit être génial !!!!!
GROS BISOUS
et bonne continuation !!! :)
•✰ •✰ •✰ •✰ •✰ •✰

Josiane a dit…

bonjour petit belge. Très bonne explication sur lesremparts de Binche que l'on connaît moins.
Car le carnaval, c'est une autre affaire ! Bon amusement à tous.
Josiane de Namur

Youri a dit…

Tout arrive !!!!!
Tout vient à point qui peut attendre !!!!!
Voici que petit Belge nous parle en bien des remparts de Binche et de l'utilité historique qu'il y avait de les restaurer évidemment.
MERCI petit Belge !!!!
Merci.

Philippe a dit…

Bonjour Petit Belge, Binche est une ville qui mériterait davantage connue et pas que pour son folklore, en effet... merci pour ta visite sur mon blog. Amitiés

Un petit Belge a dit…

Youri, je n'ai jamais douté de l'utilité historique, mais de l'utilité économique. Les fonds européens n'ont jamais eu un rôle historique, mais un rôle économique pour créer des emplois. Or, près de 20 ans après les premiers fonds européens des années 90, la restauration des remparts de Binche n'a pas créé de dynamique économique. On pourrait dire la même chose de la création du P.A.S.S. à Frameries...où la Région Wallonne ne cesse de renflouer les caisses pour qu'il ne soit pas en faillite. Je reste persuadé qu'on a voulu avant tout faire plaisir au bourgmestre ou ministre du coin sans réfléchir au long terme.

Bref Youri, je ne doute pas de l'utilité historique de rénover les remparts ou de l'utilité scientifique de créer le P.A.S.S, mais je reste convaincu qu'on a mal géré cet argent venu de l'Europe et qu'on n'a pas réussi à créer une dynamique économique autour des remparts de Binche et du P.A.S.S. à Frameries (alors que c'était quand même l'objectif au départ...). Deux occasions ratées selon moi...

Youri a dit…

Ben, Petit Belge, bien d'accord qu'il ait fallu des subsides pour la restauration de ces remparts que vous-mêmes vous jugez d'une incontestable utilité historique donc publique au point que vous y consacrez un article élogieux.
Maintenant, il n'y a plus d'argent en Wallonie (par la faute d'une gestion belgo-flamande entre autre) donc il a fallu attendre que les fonds européens se présentent.
Cette restauration a fait vivre une entreprise et donc des ouvriers. C'est toujours ça; quant au PASS, c'est en effet un rien scandaleux de s'accrocher. Notez en passant que "La cité des sciences" à Paris est bien plus attractive et d'ailleurs se suffit financièrement à elle-même.

Un petit Belge a dit…

Youri, on va arriver à être d'accord! En effet, d'autres centres de ce genre en Belgique (comme la Maison de la Science à Liège et le centre Technopolis à Malines) fonctionnent bien, mais pas le P.A.S.S à Frameries. Pire, la Région Wallonne (qui n'a pas d'argent comme vous le dites vous-mêmes) renfloue les caisses depuis des années pour empêcher le P.A.S.S. d'être en faillite. Cet aveuglement peut s'expliquer par la présence pendant longtemps d'un ministre régional wallon habitant la commune de Frameries (Albert Liénard, Didier Donfut et Catherine Fonck), mais ce n'est désormais plus le cas. Il est temps de se poser des questions et de changer les choses (voire le fermer si ce n'est vraiment pas rentable).

Quant aux remparts, le projet de restauration était de favoriser le développement économique de Binche à long terme (notamment le tourisme). Or, Binche est connu pour son carnaval et la Ville (toute majorité confondue) axe sa communication sur cet aspect, sans plus perdre de l'argent et de l'énergie pour ses remparts, méconnus de tous.

Lorsqu'on parle des fonds européens attribués par l'Union Européenne à la province de Hainaut pour redynamiser son économie, j'ai un sentiment de grand gâchis... Et quand je vois les millions d'euros qui vont être consacrés à la nouvelle gare (pas nécessaire) de Mons alors que toutes les petites gares du Borinage ont besoin d'une urgente restauration, je me dis que la province de Hainaut n'est pas prête de se relever sur le plan économique...

Restaurer des remparts, créer un centre scientifique, construire une nouvelle gare pas nécessaire : c'est bien quand on a de l'argent. Mais il y a tellement d'autres priorités à traiter dans la province de Hainaut...

Youri a dit…

Ah oui, on finira par s'entendre.

Le Hainaut s'inscrit au sein d'une "entité" nommée Wallonie où tout le monde se connaît et par ailleurs où tout le monde joue au petit seigneur dans son coin.
Comme tous se cotoient (tous partis confondus), personne ne moufte lorsqu'une erreur est commise. Quel homme ou femme politique wallon va dénoncer la connerie nommée PASS ???
Il n'y a guère de comptes à rendre.

Je suis persuadé que si la Wallonie s'inscrivait au sein d'une GRANDE nation qui accorde les subsides au conditionnel, ce serait bénéfique pour toute notre Région. Basta alors des petits potentats .....Car tout le monde devrait alors se soumettre à la surveillance d'une Autorité nationale .....

Vous finirez comme moi à être persuadé que la Wallonie s'inscrirait profitablement mieux ailleurs que dans le belgium qui plus est castrateur.
Maintenant, Vlaanderen n'a pas trop à se moquer des Francophones: les scandsales sont légions chez eux !!!

Un petit Belge a dit…

Youri, quand j'ai mis mon article, je n'ai volontairement parlé que de l'aspect historique des remparts de Binche (et non de l'aspect économique). Comme vous en avez l'habitude, vous déviez très vite vers la politique, ce qui n'est pas la vocation première de ce blog. Même si j'ai mis un article sur les remparts de Binche, mon avis sur l'utilisation des fonds européens par le Hainaut n'a pas changé. Je n'ai plus rien à ajouter sur le sujet, et votre dernier commentaire montre que vous partagez la même opinion que moi sur la "pertinence" des trois projets hennuyers cités et défendus par des responsables politiques hennuyers (l'Etat fédéral et les Flamands n'ont rien à voir dans cette histoire). Fin de la discussion.

Revenons-en au sujet de cet article : chers amis de ce blog, je vous invite à vous rendre à Binche pour visiter le Musée du Masque, découvrir ses remparts, et boire une Bonne-Espérance à la santé de Youri et moi. Ainsi, tout le monde sera content!

thierry a dit…

bonjour,

tres interessant, je ne connaissais pas ces remparts

Youri a dit…

Bonne Espérance ....

Comme cela vous va bien Petit Belge !!!!

Tania a dit…

Les gilles de Binche ont vraiment fière allure, quels costumes, quels chapeaux ! Mais je ne savais rien de ces remparts.

carine-Laure Desguin a dit…

Ah merci Petit Belge! Binche et ses remparts! Une ville attachante et pas uniquement à cause de son carnaval. Binche, la ville où je suis née!

Philippe D a dit…

Une des rares villes belges qui a gardé ses remparts!
Nous avons beaucoup trop démoli les vestiges de notre passé.
Que reste-t-il à Mons? Vraiment peu de choses!
Bonne soirée.