mardi 18 décembre 2012

Expo des tenues d'Axelle Red à Hasselt

Née en 1968 à Hasselt, Axelle Red effectue des études de droit à la VUB (Vrij Universiteit Brussel) avant de se lancer dans la chanson française. A la fin des années 80, elle se fait remarquer avec le titre "Kennedy Boulevard" dans l'émission "Dix qu'on aime" (RTL-TVI) où elle est une invitée régulière. Son premier album, "Sans plus attendre", sort en 1993 et connaît un gros succès grâce aux chansons "Elle danse seule" et "Je t'attends". Cet auteur-compositeur-interprète est aussi une femme engagée, notamment dans la lutte contre les mines antipersonnels et les projets d'Unicef-Belgique. Elle a déjà vendu plus de 5 millions d'exemplaires à travers le monde et reçu de nombreuses récompenses, dont Commandeur de l'Ordre de la Couronne par le roi Albert II en personne. Vous pouvez l'écouter sur Youtube :  www.youtube.com/watch?v=RY3IAMWLkfM@feature=related .

Du 26 janvier au 2 juin 2013, le Musée de la Mode d'Hasselt en province de Limbourg (www.modemuseumhasselt.be) présentera 100 tenues d'Axelle Red. Cette dernière a fait la promotion de l'exposition dans la presse :

"Que ressentez-vous à l'idée de rentrer au musée?
- D'un côté, je suis soulagée, ma maison est plus légère. C'est un stress finalement d'avoir tous ces vêtements stockés dans mes armoires. En plus, apparemment, je ne les ai pas bien conservés. Même si j'ai fait un effort dingue et que je les connais tous par coeur, il aurait fallu les conserver à une certaine température et j'ai des vêtements qui ont carrément fondu! Le côté musée me fait un peu peur, je ne me considère pas comme une oeuvre d'art. Mais au fond, porter des créations à sa façon, faire des combinaisons, aller à la recherche de nouveaux styles, c'est une forme de création.

- Comment arrive-t-on à constituer une collection comme celle-là?
- J'ai commencé à garder mes vêtements dès l'âge de 16 ans. Tout le reste, ma maman a jeté ou a donné. De temps en temps, quand même, je fais un tri et je ne garde que les pièces de créateurs. J'ai préféré dépenser mon argent là-dedans, j'aurais peut-être dû m'acheter une maison. Parfois, pour une saison, j'avais une jupe pour six tops et je tournais. Je ne sais pas comment on va faire avec les mannequins au musée... Je combinais, je trouvais du plaisir là-dedans, mêler Helmut Lang à Martin Margiela ou à Véronique Leroy. Ce n'est pas un fétichisme absolu. J'ai un respect énorme pour les créateurs mais j'ose demander à Elvis Pompilio de faire un chapeau un peu plus petit de ce côté-là. Et je me rends compte qu'ils sont contents d'avoir affaire à quelqu'un qui a sa propre personnalité.

- Votre style a évolué en même temps que ces créateurs?
- Tout à fait. Mes deux albums précédents étaient très réalistes, très engagés. Mes vêtements suivaient, je portais beaucoup de Haider Ackerman et sur scène, un peu moins de couleurs. Ou bien je combinais les choses différemment comme un pantalon de Véronique Leroy porté sous un simple pull. L'Américana a été présent chez moi à partir de 1995, quand j'ai enregistré pour la première fois à Nashville. Il y avait ces influences soul dans mon disque et ce n'est pas un hasard si j'ai demandé à Elvis de créer ce chapeau de cow-boy. Ensuite, il en a fait plein, plein, plein. Puis, je suis passée par une période plus bio, quand je me suis installée à la ferme. Je faisais du "home made", j'ai réalisé trois de mes clips moi-même. Du coup, je portais plus de vintage, beaucoup de Christian Wijnants à cette époque. Oui, mes vêtements suivent aussi bien ma musique que ma vie, que mon personnage.

- Vous mélangez les genres et vous vous intéressez aux jeunes créateurs?
- Oui, j'adore çà. Je vais voir les défilés de La Cambre et des Beaux-Arts d'Anvers et la dernière créatrice sur laquelle j'ai flashé, c'est Olivia Hainaut. La mode, pour moi, c'est de l'art. Un créateur, c'est la même chose qu'un artiste qui réalise une oeuvre d'art ou de la musique. Quand on se croise, avec les amis que je me suis faits maintenant dans la mode, on partage toutes nos démarches, nos craintes et nos angoisses.

- Entre Véronique Leroy et vous, justement, c'est une histoire qui dure : elle a créé votre robe de mariée, vous défilez pour elle, elle vous habille tout le temps, même pour la Coupe du Monde?
- J'ai aimé Véronique Leroy pour la même raison que Margiela. Porter un vêtement qui va à l'encontre de ce que tout le monde porte, c'est un statement. Je n'étais pas à 100% grunge, mais je me suis approprié une certaine dose de cet état d'esprit. Véronique est la plus française des Belges, l'humour en plus. Elle maîtrise parfaitement la couture. Ses coupes sont irréprochables. Elle a quelque chose de classique comme dans la grande tradition de la couture. Quand j'ai vu ses vêtements, je me suis dit : "Ha çà, c'est moi!". C'est pas honnête : en fait, on s'approprie quelqu'un comme si c'était nous".

Retrouvez une autre interview d'Axelle Red il y a deux mois à son retour du Burundi :  http://journalpetitbelge.blogspot.be/2012/10/interview-daxelle-red.html

7 commentaires:

jacques robert a dit…

J'adore Axelle Red, vraiment je la trouve très créative et passionnée ! Une excellente idée de ta part de la mettre en évidence !

Youri a dit…

Et elle doit son énorme succès à la langue française dont elle a fait son choix.
Très belle, douée et intelligente dans ses choix.

Philippe a dit…

Bonjour, merci pour la visite sur mon blog... toujours des informations intéréssantes ici; j'aime cet artiste néerlandophone qui chante en "français" et qui a un grand coeur !! Belle journée

Mimi a dit…

Kikou Petit Belge,

C'est une femme superbe,une
belle voix,et,elle a de la classe :)
je l'aime beaucoup,j'ai son album
"un coeur comme le mien" du country et du folk rythmé :-)
je te souhaite une bonne fin de
journée,gros bisous,et passe de
bonnes fêtes en famille....

fred a dit…

Ah Axelle, combien en as tu rendu Raides.....

Florence a dit…

Coucou mon cher Petit Belge par cette matinée pluvieuse que je réserve à la blogosphère puisque les après-midi et soirées internet fonctionne mal !
Je viens de tourner les pages de ton journal pour savoir un peu se qu’il se passe en Belgique ! Mes cousins sont en vacances en Alsace et je ne peux pas avoir de nouvelles fraîches par eux !
Pour le 6 : Elles sont belles les marches militaires et c’est bien que l’Unesco s’en soit souvenu !!!
Pour le 8 : Encore un Italien qui offre sa voix à la Belgique ! mais il ne faut pas qu’il chante en anglais, cela gâcherait tout !
Pour le 10 : Beau succès ! Dommage que la fabrication ne soit pas belge, elle aurait créé des emplois, mais les montres auraient été très chères vu le coût de la main-d’œuvre !
Pour le 12 : La Belgique se prépare pour le centenaire de la Grande Guerre ?
Cela doit-être long à organiser tout cela !
Pour le 14 : La retraite bien méritée de cette championne ! Je l’ai vue entourée des princes héritiers ! Belle récompense, mais c’est normal ! Qui prendra la relève ?
Pour le 16 : Des mémoires qui peuvent être intéressantes, car effectivement il a été ministre à des moments forts !
Pour le 16 : Axelle Red ! très bon choix de ta part à la veille des fêtes de fin d’année de nous la remettre en mémoire ! certains en profiterons peut-être pour acheter un album ?
Et bien mon cher Petit Belge, je vais te quitter en te laissant de bons bisous d’amitiés ! Passes de bonnes vacances de Noël !
Florence

Josiane a dit…

bonjour petit belge. Je te souhaite un très joyeux Noël ainsi qu'une bonne et heureuse année pour 2013 et de nombreux articles encore très intéressants. Avec mes bisous.