mardi 27 novembre 2012

Album-photos "Ceci n'est pas België"

"Ceci n'est pas België", un album-photos de 192 pages sur notre pays, vient de sortir (19,99 euros). Vous pouvez le commander par mail (nathaliev@mac.com) à la photographe Nathalie Van Eygen qui dispose aussi d'un site Internet (www.vaneygen.be).

A l'occasion de sa sortie, Nathalie Van Eygen a confié à la presse :

"Je suis née à Ypres. Ma mère est française, originaire d'Hondschoote, situé à la frontière belge. Mon père, aujourd'hui décédé, était belge, flamand, originaire de Furnes. Je n'ai pas une mais deux langues maternelles : le ouest-flamand et le français. J'ai appris le néerlandais à l'école, ainsi que l'anglais et l'allemand. Pour réaliser mes études universitaires d'avocate, je me suis installée à Bruxelles. J'y ai rencontré mon mari, bruxellois et (plutôt) francophone. J'ai d'abord opté pour un mi-temps, puis j'ai renoncé à mon métier d'avocate. J'étais confrontée aux problèmes de toutes les femmes modernes qui se demandent si elles éduquent bien leurs enfants. J'ai cependant repris des études de photographie à l'Académie des Arts et des Métiers d'Anderlecht. En septembre 2007, j'entame ma deuxième année. On y aborde le thème "documentaire". A ce moment précis, l'école de mes enfants me demande de remplir un questionnaire émanant du ministère flamand de l'Enseignement dans lequel on nous demande de cocher la langue que l'enfant parle le plus souvent avec la mère, le père, les soeurs ou frères, les amis. Je ne peux cocher qu'une seule langue et le document est nominatif. J'ai le choix entre le néerlandais, le français ou une autre langue. Je considère ce formulaire comme une atteinte à la vie privée. Le fait qu'on essaie de nous classer dans une case communautaire bien spécifique me heurte. Etes-vous néerlandophone (sous-entendu flamand) ou francophone (sous-entendu wallon)? Et les Bruxellois bilingues? Il n'existe pas de case pour ces citoyens-là. Les questions communautaires sont parvenues à se frayer un chemin jusque dans notre salon via le cartable de ma fille. Elles s'invitent à moi, citoyenne à cheval sur nos deux principales cultures. Au même moment, en 2007, informateurs, médiateurs, clarificateurs, explorateurs, formateurs et conciliateurs se suivent... Le sujet de mon "documentaire" apparaît comme une évidence. Il traitera de ce monstre communautaire croisé tout au long de ma vie aux moments les plus inattendus, m'obligeant à m'interroger sur mon identité multiple. Je voulais aller au plus profond de cette histoire. Alors, j'ai cherché d'autres expressions. Le plus dur, c'est de photographier des sentiments. C'est peut-être facile de prendre des images d'extrémistes flamands, ce l'est déjà moins de représenter l'arrogance francophone. C'est pour cela qu'il y a aussi des clichés reprenant des extraits de presse, d'Internet, de reportages télévisés. Il me faudra cinq ans pour trouver une fin (relativement et provisoirement) heureuse à mon sujet : la formation d'un gouvernement le 5 décembre 2011. Mon travail est devenu un livre, intitulé "Ceci n'est pas België". Je l'ai d'abord tiré à 300 exemplaires pour mes amis et pour chercher un éditeur. J'ai reçu des propositions mais à l'horizon 2014, cela me semblait trop éloigné. J'ai donc décidé d'en faire un nouveau tirage à 1.000 exemplaires".

6 commentaires:

.•♫•. Nancy .•♫•. a dit…

★ ☺ ★ ☺ ★
Bonjour Petit Belge ☺
Merci pour ces infos
Très intéressant !!!
Meilleures pensées de Thaïlande
GROSSES BISES ☺ !!!!
★ ☺ ★ ☺ ★

Youri a dit…

Ceux qui comparent Olivier Maingain à B. Dewever n'ont vraiment RIEN compris.
Ou alors ils simplifient, ce qui est encore pire !!!

Florence a dit…

Eh oui, il y avait un autre article !
Très intéressant ce que dit cette personne et son album photos ne doit pas être mal !
Bien là, je te dis vraiment au revoir mon cher Petit Belge !
Bonne fin de novembre avec mes meilleurs bisous !
Florence

Mimi a dit…

Kikou Petit Belge

Bien intéresssant reportage sur Nathalie Van Eygen,superbe photographe,je viens d'aller voir son diaporama,et j'aime beaucoup ses photographies en N&B.
Je te souhaite une bien agréable
soirée,bisous venteux de Mimi ..

Tania a dit…

Témoignage intéressant à plus d'un titre. Combien sommes-nous de Belges à mêler nos racines flamandes, wallonnes, bruxelloises et autres, et à ne pas nous retrouver dans la Belgique "communautaire" ?

Henri Desterbecq a dit…

On n'en sortira jamais avec ces problèmes communautaires. La dame a raison avec l'atteinte à la vie privée. Amitiés. dinosaure80.