jeudi 15 novembre 2012

15 novembre : fête du Roi et fête de la communauté germanophone

1° Fête du Roi :

La fête du Roi a été instaurée en 1866 et a lieu le 15 novembre, jour de la fête de Léopold (dans le calendrier germanique) et d'Albert (dans le calendrier général). Le roi Baudouin n'a pas voulu changer cette tradition sous son règne. Certains l'appelent parfois "fête de la Dynastie" mais ce terme n'a été utilisé officiellement que sous la Régence de 1944 à 1950 afin de fêter à la fois le roi Léopold III et le prince-régent Charles.

Le gouvernement Verhofstadt Ier décide de marquer nettement la séparation entre l'Eglise et l'Etat à partir de la fête du Roi 2001. Premier changement :  le Te Deum perd son caractère officiel. Ce n'est plus le ministère de l'Intérieur mais les autorités religieuses qui invitent à la célébration. Des détachements militaires ne sont plus présents à la cathédrale Saints-Michel-et-Gudule. Les enfants du Roi y assistent en civil et plus en uniforme militaire. Seconde modification : en fin d'après-midi, une réception officielle est organisée au Parlement en présence de la famille royale, des autorités politiques, judiciaires et militaires du pays, ainsi que des citoyens choisis par les gouverneurs de province. Comme le veut la tradition, le Roi et la Reine ne participent pas à la fête du Roi.

2° Fête de la communauté germanophone :

Ces territoires appartenant à l'empire allemand depuis le Congrès de Vienne en 1815, ont été offerts à la Belgique lors du traité de Versailles en 1919. Une consultation populaire a eu lieu, mais ses résultats sont contestés. Lors de l'invasion de la Belgique par les Allemands le 10 mai 1940, les Cantons de l'Est réintègrent le Reich par un décret d'Hitler. La bataille des Ardennes fin 1944 entraîne la destruction complète de Saint-Vith, ainsi que de nombreuses localités de l'Eifel. Les Cantons de l'Est redeviennent belges, et la frontière est définitivement fixée en 1956 par un traité signé entre notre pays et l'Allemagne. Suite à la fédéralisation de la Belgique, ils deviennent une des trois communautés linguistiques, et disposent de leur propre parlement et d'autonomie dans de nombreux domaines (l'enseignement, la culture, p.ex.). En 1991, le texte en langue allemande de la Constitution belge obtient le même caractère officiel et obligatoire que les versions française et néerlandaise. Albert II est, en 1993, le premier roi des Belges à prêter serment en allemand (ses prédécesseurs ne l'avaient fait qu'en français et en néerlandais). Afin de montrer son attachement à la Belgique et à la dynastie, la communauté germanophone a choisi le 15 novembre (jour de la fête du Roi) pour sa propre fête. Albert et Paola y ont assisté à deux reprises (en 1994 et 2005).

La communauté germanophone de Belgique a une superficie d'environ 854 km2 et se compose de neuf communes (La Calamine, Lontzen, Raeren, Eupen, Butgenbach, Bullange, Amblève, Saint-Vith et Burg-Reuland). Elle compte environ 74.500 habitants dont la plupart ont l'allemand comme langue maternelle. L'allemand est utilisé dans l'administration, l'enseignement et la justice. Des facilités linguistiques sont accordées aux francophones pour leurs contacts avec l'administration. La communauté germanophone dispose de sa propre station de radio publique (BRF) et d'un quotidien belge de langue allemande ("Grenz-Echo"). Elle est connue notamment pour la Chocolaterie Jacques et ses nombreuses forêts. Parmi les personnalités issues de cette communauté, citons Serge Brammertz (né à Eupen), procureur au Tribunal Pénal International pour l'ex-Yougoslavie.

Bonne fête Sire! Bonne fête à tous les germanophones de Belgique!

9 commentaires:

Florence a dit…

Coucou mon cher petit Belge par cette matinée bien froide mais ensoleillée !
Oui, j'ai vu les enfants du Roi et de la Reine au Te deum ! La princesse Mathilde était bien élégante avec sa jolie tenue rouge ! L'absence de la Reine Fabiola m'atriste, mais à son âge et vu son état de santé, il faut s'attendre à la voir de moins en moins !
Bon bisous pour cette fin de semaine mon cher Petit Belge !
Florence

.•♫•. Nancy .•♫•. a dit…

*** Coucou Cher Petit Belge ! :o)

Je me joins à tes souhaits :
"Bonne fête Sire ! Bonne fête à tous les germanophones de Belgique !"

GROS BISOUS !!!!!!!!!!!!!!!!!! :o) :o) :o) ***

youri a dit…

Vu le concept archaïque de la monarchie, il conviendrait de plutôt écrire ROY .

Josiane a dit…

je viens de regarder "Place Royale" concernant la commémoration du 11 novembre.
Vive le Roi et vive la Belgique !
Josiane de Namur

jacques robert a dit…

Un très beau dimanche à toi !

henri Desterbecq a dit…

Bonne leçon d'histoire et évolution de la célébration. Veroofstad a eu raison. La communauté germanophone est plus belge que la néerlandophone.
Amitiés. dinosaure80.

Anonyme a dit…

Hello, I think your site might be having browser compatibility issues.
When I look at your blog site in Safari, it looks fine but when opening in
Internet Explorer, it has some overlapping. I just wanted to give you a quick heads up!
Other then that, excellent blog!

my web blog :: oprema
My web site :: http://www.halbmarathonguerbetal.ch/gaestebuch/index.php

Anonyme a dit…

Hello there just happened upon your blog from Google after I typed in,
"Blogger: Journal d'un petit Belge" or perhaps something similar (can't quite remember exactly). Anyways, I'm
glad I found it because your subject material is exactly what
I'm looking for (writing a university paper) and I hope you don't mind if I
gather some information from here and I will of course credit you as the source.
Thanks for your time.

Feel free to surf to my blog; strec

Anonyme a dit…

Hey! It looks as though we both have a interest for the same thing.
Your blog, "Blogger: Journal d'un petit Belge" and mine are very similar.

Have you ever thought about authoring a guest post for a similar blog?
It will surely help gain publicity to your website (my site recieves a lot of targeted traffic).
If you are interested, contact me at: theo_bussey@aol.com.
Thanks for your time

Stop by my page ... weblog
My web site - link