mardi 16 février 2010

Agenda des prochains mois

17 février 2010 à 16h : Commémoration des défunts de la dynastie à l'hôtel de ville de Mons (la cloche du campanile retentira à cette occasion à 16h15).

20 février 2010 à 11h30 : Commémoration devant la statue du roi Albert Ier à Tournai, suivie du banquet annuel de la section Ath-Tournai-Mouscron du Mouvement Dynastique.

20 février 2010 à 15h : Réunion d'information du B.U.B. (Belgische Unie/Union Belge) ouverte à tous (6, place Saint-Lambert à 1020 Bruxelles).

22 février 2010 à 20h : Présentation du livre "Oui, une autre Belgique est possible" (éditions Luc Pire) de Gilles Vanden Burre à la bibliothèque "Le cercle des voyageurs" (18, rue des Carmes) à Bruxelles.

23 février 2010 à 11h : Messe à la mémoire des défunts de la dynastie en l'église Notre-Dame de Laeken en présence de la famille royale belge.

27 février 2010 à 18h30 : 19ème Fromage Party des Volontaires de Bruxelles 1830 à Etterbeek (réservation obligatoire).

4 mars 2010 de 18h à 19h : Foire du Livre de Bruxelles : séance de dédicaces de Christian Laporte et Charles-Ferdinand Nothomb pour leur livre "Un plan de paix pour la Belgique" (éditions Racine).

6 mars 2010 de 15h à 16h : Foire du Livre de Bruxelles : séance de dédicaces de Gilles Vanden Burre pour son livre "Oui, une autre Belgique est possible" (éditions Luc Pire).

18 avril 2010 : Fête annuelle de la section de Renaix/Ronse de la Ligue Royale des Vétérans du roi Léopold III.

30 mai 2010 : Nationale Leiedag/Journée Nationale de la Lys à Courtrai/Kortrijk (org: Ligue Royale des Vétérans du roi Léopold III).

6 juin 2010 : 2ème balade cycliste "De rivier die ons samenbrengt/Ce fleuve qui nous unit" le long de l'Escaut entre Tournai, Audenarde et Gand (org: asbl BPlus).

12 juin 2010 : Commémoration du Drapeau Eternel et en mémoire des fusillés d'Orroir (province du Hainaut).

27 juin 2010 : Fête annuelle de la section de Gent/Gand de la Ligue Royale des Vétérans du roi Léopold III.

21 juillet 2010 : Stands de l'asbl Pro Belgica et de l'asbl BPlus dans la rue de la Régence à Bruxelles.

1er août 2010 : Commémoration annuelle des héros de l'Yser au Monument du roi Albert Ier à Nieuport.

4 septembre 2010 : Commémoration de la libération de Ronse/Renaix.

5 septembre 2010 : Commémoration en mémoire des fusillés de Wodecq et Ellezelles (province du Hainaut).

18 septembre 2010 : Fête annuelle de la section de Gavere de la Ligue Royale des Vétérans du roi Léopold III.

25 septembre 2010 : Fête annuelle de la section de Leuze-en-Hainaut de la Ligue Royale des Vétérans du roi Léopold III.

26 septembre 2010 : Fête wallonne à Saint-Trond (org: asbl BPlus et Ville de Saint-Trond).

9 octobre 2010 : Fête annuelle de la section de Dendermonde de la Ligue Royale des Vétérans du roi Léopold III.

17 commentaires:

Pierre-Jean a dit…

"Fromage party", c'est amusant, mais qu'est ce donc?

Un petit Belge a dit…

Pierre-Jean, je n'y ai jamais assisté mais je suppose que c'est un buffet de fromages...

Pierre-Jean a dit…

Merci petit Belge, alors il doit exister des fromages belges je suppose, pour moi c'est une curiosité.

♠ ♠ ♠ Nancy ♠ ♠ ♠ a dit…

*** Un agenda bien fourni ! Merci Vincent ! :o) Bonne soirée et bises amicales ! :o) ***

Philippe D a dit…

Voilà un agenda bien chargé. Mais comment es-tu au courant de tout ça?

Un petit Belge a dit…

Pierre-Jean, oui, il existe de nombreux fromages belges... A goûter si tu viens un jour en Belgique.

Philippe, je découvre certaines infos sur Internet et plusieurs responsables d'associations ont pris l'habitude de m'informer par mail de leurs activités. Je suis ravi de mettre mon blog à leur disposition et de leur faire un peu de publicité.

☼ FRANCE ☼ a dit…

Et bien oui l'agenda est complet
Bonne soirée

Michel a dit…

Voilà un programme consistant!!!

Bonsoir Petit Belge !

Youri a dit…

@ Pierre-Jean,

Je vous conseille la lecture de l'article http://www.leguidedesconnaisseurs.be/article1591.html

La gamme des fromages wallons est vaste.
Si un jour la Wallonie devient 23° Région de France, elle amènera avec elle ses dizaines de fromages (et bien d'autres choses) qui viendront enrichir la gastronomie française.

Pierre-Jean a dit…

Merci Youri, je compte consulter le lien que vous m'avez aimablement communiqué.
Pour la Wallonie comme région française, ne comptez que sur les Français du Nord pour être d'accord, le reste de la population n'en voudra pas, nous avons assez de problèmes chez nous, pas la peine d'en rajouter, mais on peut faire moins contraignant en partageant nos fromages...

Anonyme a dit…

Bonjour Petit Belge
Mais oui il y a des fromages belges ! Il me semble que partout ou il y a des femelles laitières et des hommes, il y a du fromage ?
N’est ce pas ici que j’ai lu un article au sujet de fromage belge ?
Florence

youri a dit…

@ pierre-jean

Pour avoir sillonné la France de Lille à Toulon et de Strasbourg à Brest, je n'ai pas la même version que la vôtre de la part de vos compatriotes.
Par ailleurs, connaissez-vous beaucoup de pays qui refuseraient de s'agrandir pacifiquement ?
D'autant que la Wallonie serait dans le premier tiers des Régions françaises en terme de richesse et sans doute encore plus haut quand on l'aura retirée du carcan économique paralysant que lui a façonnné la Flandre.

Mais la plupart des gens qui interviennent sur ce blogue sont persuadés que la Belgïe-que est une valeur en soi pour les Francophones qui la peuplent.
Je reçois donc votre contradiction sans évidemment partager votre avis.

Pierre-Jean a dit…

Et pourtant Youri, je n'ai aucun lien avec la Belgique, je suis Français et j'ai toujours habité en France; nous ne voudrons pas accueillir, même pacifiquement, des indépendantistes alors que nous en avons déjà chez nous,en France, on trouve assez bizarre vos revendications et assez triste, voir dangereuse, votre vision de l'avenir, c'est un fait, et c'est un Français qui vous l'écrit en toute sincérité et objectivité puisque la Belgique n'est pas son pays.
Au fait, j'ai consulté le lien sur les fromages qui est très intéressant, encore merci.

youri a dit…

@ Pierre-Jean

Il y a un point qui me chagrine dans votre réflexion.
Vous nous "traitez" d'indépendantiste: vous faites évidemment erreur.
reprenons car il semble qu'il y ait des zones obscures à éclaircir.

La Belgique est un état composé à des fins géostratégiques afin de s'opposer à d'éventuelles velléités guerrières de la France. Nous sommes en 1815 (après Waterloo où on érige un fier lion, dirigé férocement vers la France)et la construction des Pays-Bas est l'oeuvre de la Prusse et de l'Angleterre (ennemis de Napoléon).
A cette occasion, on réunit des Néerlandophones et des Francophones (c'est moins simple que cela car tous les villages ont leur patois) ainsi que des régions protestantes ("hollande") et des régions catholiques ("belgique").
Melting pot indigeste et 15 ans plus tard, révolution belge (catho) contre les Orangistes (protestants) d'où indépendance belge. Voici un pays qui a balayé ses différences religieuses mais qui a conservé ses différences linguistiques donc pour une bonne part culturelles.

Ce "belgium" survit bien pendant 125 ans. Survient alors une grave crise économique dont les Francophones (Wallons) font les frais.
Dès cette époque, le Néerlandophone (Flamand) auréolé lui de sa superbe conversion d'une économie agricole vers une économie industrielle n'a de cesse de rafler le magot belge en dépit de toute solidarité nationale et en maintenant la Wallonie la tête sous l'eau (enfin, on n'est pas encore morts).
Petit à petit s'érige en Flandre le sentiment de supériorité face aux Wallons et donc l'envie de plus en plus lancinante de nous larguer tout-à-fait et de prendre son indépendance: un peu le même cas que les Catalans que vous connaissez peut-être mieux.

Nous en sommes là.
Le pays est devenu petit à petit INGOUVERNABLE et tout porte à croire que le printemps nous ramènera, outre les jonquilles, de beaux problèmes communautaires supplémentaires.

La Wallonie (et Bruxelles ????) va donc tôt ou tard se retrouver veuve.
Les INDEPENDANTISTES auront quitté le navire nommé "belgium" et il va falloir décider ce que la partie francophone devient.

C'est là qu'intervient la volonté de certains (j'en suis) de se rapprocher de la France. Unis avec Marianne (d'une façon ou d'une autre à définir et on y réfléchit déjà, croyez-moi, au sein de ceratins de vos bureaux ministériels) nous serons donc tout le contraire de ce que vous craignez.

On peut aussi dire qu'en terme de richesses, la Wallonie se classerait dans le 1° tiers des Régions de France avant même d'avoir retrouvé sa splendeur économique aidée en cela par l'Etat français pour qui le mot "solidarité veut encore dire quelque chose.
La Wallonie apporterait donc une plus-value à votre pays.
C'est cela que vos dirigeants devront vous expliquer le jour où, libérés du devoir de non-ingérence envers un pays étranger (vu que le belgium n'existera plus), il nous faudra vous et moi faire un choix.

Bon appétit avec les fromages.
Cordialement.

Anonyme a dit…

Monsieur Youri, tu oublies que Hitler fut, sans doute, le premier à vouloir séparer les Flammands et les Wallons.
Aujourd'hui, même si les Flammands et les Wallons se séparent, ils resteront cependant unis dans cette Europe qui est pratiquement celle que Messieurs Laval et Hitler avaient imaginée.
Restez unis pour construire autre chose !
Pol.

Pierre-Jean a dit…

Si vous préférez Youri, on peut utiliser le terme de scissionniste, c'est vrai d'un côté comme de l'autre, mais le mieux, c'est de se référer à votre belle devise "L'union fait la force", c'est plus facile à réaliser que "Liberté, Égalité, Fraternité".
C'est vrai qu'il faut prendre en compte l'Europe, mais je crois surtout en la volonté du peuple français auquel j'appartiens et qui serait consulté: de toute évidence, je ne nous vois pas vous accueillir, et d'ailleurs au moment où nous nous interrogeons sur notre identité, il est évident que nous ne considérons pas les Wallons de Belgique comme Français, la langue ne suffit pas, tout comme les tractations politiciennes en France comme en Belgique.
Toutefois, j'ai apprécié votre argumentation tout en considérant que l'Histoire peut s'interpréter de mauvaise manière dans un but bien déterminé, en ne retenant que ce qui nous arrange, souvent les peines passées, et ainsi le risque est de constituer une vision du présent et de l'avenir basée teintée d'erreur et d'un rejet de l'autre, et vous savez ce que cela peut entrainer, nous autres Français ne pourrions tolérer (à part en ce qui nous concerne) une telle attitude et d'integrer un peuple qui la fait sienne.
Bonne soirée, et que deviendrait notre Hexagone si la Wallonie s'invitait?

Youri a dit…

Pierre-Jean,

Notre discussion est intéressante.
Je prends le temps de répondre à votre dernière intervention.

1/ Une fois pour toute, ce ne seront jamais les Francophones de belgique qui feront scission. Si une ethnie doit partir pour prendre seule son envol, c'est celle des Flamands. Le terme que vous utilisez n'est donc pas exact. La Wallonie (et Bruxelles sans doute) n'aspire qu'à une chose: la stabilité dans un environnement politico-économique stable.

2/ Notre devise ne signifie pas que les ethnies belges unifiées font une force.
Cette devise a été choisie en 1830 quand il s'est agit d'allier les deux tendances politiques du moment: les chrétiens et les libéraux. Eh oui, il n'y avait pas encore de socialistes à l'époque: juste des cathos et des libre-penseurs.
Quant à votre devise: voila bien une façon de s'autoflageller !!! Pas de liberté ? Pas d'égalité ? Pas de fraternité ? Vous vivez où ? En Chine ?

3/Ne projetez pas autour de vous votre désir de ne pas modifier les structures en présence ; ne prenez pas vos rêves pour des réalités
La Constitution Française permet à votre Nation d'accueillir de nouveaux territoires après referendum auprès de la population. Que vous voteriez négativement: je l'ai compris.
Laissez donc le reste de vos compatriotes se faire une idée sur base du débat qui aurait lieu.
Et quand on voit l'intérêt que porte maintenant la France aux gens du Nord (pas seulement à ceux de Bergue) je suis moins affirmatif que vous.

4/ Je ne comprends pas bien où vous voulez en venir et pourquoi vous dites que je traduis l'histoire.
Tout d'abord, il s'agit d'un vécu actuel que la grande majorité des Francophones ne peut nier (sauf à être de mauvaise foi ou de pratiquer la méthode Coué tellment rassurante il est vrai).
Vous savez, depuis juin 2007, le pays connaît une crise sans précédent pourtant annoncée par certains. Il n'est plus guère gouverné. Le gouvernement fédéral (central, national) s'occupe des affaires courantes et ne décide plus grand chose d'autre. Les décisions qui ne plaisent pas aux Flamands sont immédiatement portées par eux devant la cour d'arbitrage voire le conseil d'état pour être cassées.
Le Petit Belge qui doit nous lire est tellement érudit en matière de son pays qu'il va certainement nous dire combien de lois importantes (pour la gestion du pays) ont été votées depuis 3 ans.
Pas certain qu'on les compte sur les doigts de deux voire une main.

5/ Ah oui, vous avez raison et c'est un grand problème.
Si la Wallonie devient (d'une manière comme d'une autre)la 23° Région de France , votre pays (pas encore le mien) ne sera plus un Hexagone.
Problème .
Horreur, malheur.

Très amicalement.