lundi 21 décembre 2009

La communauté germanophone de Belgique

Ces territoires appartenant à l'empire allemand ont été offerts à la Belgique lors du traité de Versailles en 1919. Une consultation de la population a eu lieu mais ses résultats sont contestés. Lors de l'invasion de la Belgique par les Allemands le 10 mai 1940, les Cantons de l'Est réintègrent le Reich par un décret d'Hitler. La bataille des Ardennes fin 1944 entraîne la destruction complète de Saint-Vith, ainsi que de nombreuses localités de l'Eiffel. Les Cantons de l'Est redeviennent belges, et la frontière est définitivement fixée en 1956 par un traité signé entre notre pays et l'Allemagne. Suite à la fédéralisation de la Belgique, ils deviennent une des trois communautés linguistiques, et disposent de leur propre parlement et d'autonomie dans de nombreux domaines (l'enseignement, la culture, p.ex.). En 1991, le texte en langue allemande de la Constitution belge obtient le même caractère officiel et obligatoire que les versions française et néerlandaise. Albert II est, en 1993, le premier roi des Belges à prêter serment en allemand (ses prédécesseurs ne l'avaient fait qu'en français et en néerlandais). Afin de montrer son attachement à la Belgique et à la dynastie, la communauté germanophone a choisi le 15 novembre (jour de la fête du Roi) pour sa propre fête. Albert et Paola y ont assisté à deux reprises (en 1994 et 2005).

La communauté germanophone de Belgique a une superficie d'environ 854 km2 et se compose de neuf communes (La Calamine, Lontzen, Raeren, Eupen, Butgenbach, Bullange, Amblève, Saint-Vith et Burg-Reuland). Elle compte environ 74.500 habitants dont la plupart ont l'allemand comme langue maternelle. L'allemand est utilisé dans l'administration, l'enseignement et la justice. Des facilités linguistiques sont accordées aux francophones pour leurs contacts avec l'administration. La communauté germanophone dispose de sa propre station de radio publique (BRF) et d'un quotidien belge de langue allemande (Grenz-Echo). Elle est connue notamment pour la Chocolaterie Jacques et ses nombreuses forêts. Parmi les personnalités issues de cette communauté, citons Serge Brammertz (né à Eupen), procureur au Tribunal Pénal International pour l'ex-Yougoslavie.

9 commentaires:

fabienne a dit…

Bonsoir cher vincent et merci pour cet article très intéressant sur la comunauté germanophone de Belgique.
Un énorme merci pour ton livre reçu ce jour, que j'ai feulleté et que je lirai très bientôt durant ma convalescence.
Peux-tu m'envoyer ton adresse par mail car j'aurais voulu te remercier à ma manière mais tu n'as pas laissé tes coordonnées.
Ce soir, temps stable mais je pense qu'on devrait retrouver de la neige très vite!
Bonne soirée et amicales pensées de Normandie.

Pierre-Jean a dit…

Une communauté qui a l'air paisible et qui ne fait pas parler beaucoup d'elle, d'ailleurs j'ai l'impression que les médias belges, du moins francophones, s'y intéressent assez peu, et c'est bien dommage...

Merci pour cet article.

Edmée De Xhavée a dit…

La chocolaterie Jacques, c'était le cousin de ma grand-mère Edmée! Et je trouve qu'il est devenu meilleur que dans mon souvenir...

Verviers, c'est le seuil de la communauté germanophone. Le carnaval de Malmédy, ou l'hôtel Bosten à Eupen où la carnaval était aussi une énorme festivité! On s'amuse bien par là, et je me souviens de bals populaires dans des salles d'école tout à fait inoubliables!

Louis a dit…

Un petit coin méconnu de notre pays.

Evidemment, c'est parfois loin (pour les hennuyers) mais les habitants y sont toujours accueillants.

Cristina a dit…

Une communauté bien discrète et une très belle région!
Merci.

Anonyme a dit…

La Flandre ne dit pas quel avenir elle imagine pour nos cousins "germains" d'ici peu .....

voir par exemple:

http://www.claude-thayse.net/article-une-vision-premonitoire--41620506.html

Youri a dit…

Une erreur de manipulation m'a fait "cocher" anonyme pour le message précédent.

Persiste et signe donc...
Youri.

Mimi Jolie a dit…

Bonjour Petit Belge,

Je ne connaissais pas cette
communauté germanophone de la Belgique,
jamais attendu parlé,voila
tu m'auras appris encore quelque
de votre beau pays..
Je te souhaite une bonne aprem
bisous bien pluvieux de Mimi.

Sébastien Strazzer a dit…

Excellent petit article sur cette communauté assez discrète.