jeudi 12 avril 2007

Le poste-frontière d'Hensies enfin aménagé!

Bonne nouvelle du jour : la Région wallone va débloquer 1.800.000 euros pour réaménager le poste-frontière d'Hensies. Laissé à l'abandon depuis une dizaine d'années suite à la suppression des frontières, cet endroit était dans un état lamentable et donnait de notre pays et de la province du Hainaut une image sale et triste aux touristes étrangers qui pénétraient en Belgique. Maintenant que la décision est prise, j'espère qu'il faudra attendre moins de temps avant le début des travaux...

Cette décision s'ajoute aux autres récentes bonnes nouvelles pour le tourisme hennuyer : la réouverture du Musée des Beaux-Arts de Mons , le sauvetage du bois d'Angre par la région wallone et l'octroi de subsides (après plusieurs années d'attente...) pour la création de la maison du Parc Naturel des Hauts-Pays. Il est même permis d'espérer la réouverture tant attendue à Roisin du Musée Emile Verhaeren pour 2008... Souvent citée pour son taux de chômage, sa pauvreté ou les scandales politiques de Charleroi, la province du Hainaut doit soutenir toutes les démarches en faveur du tourisme et de la culture. Ce sont deux secteurs qui peuvent créer de l'emploi, notamment dans l'horeca. A nous citoyens de visiter avec nos enfants les richesses hennuyères (Tournai, Mons, le Pass, le Macs, Paradisio, le pays des Collines, etc.) et de donner une image propre, fleurie et accueillante aux touristes étrangers.

3 commentaires:

... a dit…

Paradisio oui. Il est autosuffiasant, fait des bénéfices et investissement massivement dans le renouvellement de ses attraction.
Pardisio est une initiative privée.

Le PASS à quelques kilomètres de là ne dégage aucun bénéfice, est budgétivore, quémande sans arrêt moults subsides. Finalement il coute et ne rapporte rien
Le PASS est est une création politicienne

laurent a dit…

Le Pass a été créé par un Ministre PSC qui voulait mettre un musée dans son village lors d'une visite en France,

foutre cela au fin fond de la Wallonie, a été très intelligent,
et de plus le Pass n'a jamais atteint son Brek even point (seuil de rentabilité).

Alicia Vandenabeele a dit…

Cher petit Belge,
Voici quelques réponses à ton commentaire sur le tourisme (cfr message « RÉFLEXION AUTOUR DE LA POMME DE CHINE ». Il faut savoir que le tourisme a beaucoup évolué en Wallonie picarde ces dix dernières années. On le doit au plan stratégique mis en place il y a dix ans par l’équipe d’IDETA. Le but était de valoriser le territoire et le tourisme pour garantir l’essor de la région. Des cœurs historiques ont été réaménagés : Tournai, Ath, … Les Maisons du Parc naturel des Plaines de l’Escaut et du Pays des Collines ont vu le jour, les Routes paysagères sont nées et permettent de découvrir les paysages de la région. L’Hôpital Notre-Dame à la Rose a été restauré, de gros investissements privés ont permis au Parc Paradisio de jouir d’une excellente réputation, le Château de Beloeil a été doté d’un circuit d’interprétation et les audioguides permettent d’effectuer une visite efficiente. Sans parler de l’incroyable travail réalisé par les passionnés de l’Archéosite d’Aubechies. Autour de ces investissements, des actions de promotion ont été menées et les journées dont vous parlez sont organisées. Il est ainsi permis de profiter d’excursions-journée où visites et repas sont compris. Un problème subsiste cependant : il s’agit principalement du tourisme d’un jour… IDETA et la Maison du Tourisme du Tournaisis se sont fixés de nouveaux objectifs : accueillir du tourisme de longue durée… La Wallonie Picarde a choisi d’investir dans le tourisme et elle bénéficie aujourd’hui de belles retombées dans ce domaine. Le chemin est encore long mais quand on veut on peut !
A bientôt,
Alicia