jeudi 20 septembre 2018

Les couques de Dinant

A Dinant, à la joie des touristes, il existe encore trois établissements à produire les célèbres couques :  les maisons Jacobs, Collard et Pirot. Différentes à l'extérieur (elles affichent une vue de la ville ou un simple dessin d'animal), elles sont pourtant semblables à l'intérieur :  elles ne contiennent que du miel et de la farine de froment. Attention, il ne faut pas la croquer à pleines dents (contrairement au speculoos)!  Il faut casser la couque en petits morceaux et les laisser fondre en bouche comme un bonbon. Certains aiment la tremper dans une boisson chaude. D'où vient l'idée de créer un biscuit aussi dur que la couque de Dinant?  Certains prétendent que les boulangers dinantais ont repris une recette des Romains durant l'Antiquité, d'autres pensent que lors du sac de la ville en 1466 par Charles le Téméraire, ce biscuit aurait été créé avec la farine et le miel restants, afin d'éviter la famine.

Cliquez ci-dessous sur "Namur" pour retrouver d'autres articles consacrés à la province de Namur.

2 commentaires:

Célestine ☆ a dit…

Je ne connaissais pas du tout ce biscuit.
Merci d'avoir agrandi ma culture générale, Petit Belge !
 •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

Josiane Paquet a dit…

dommage qu'elles sont aussi dures à manger. Mais telle est la recette des couques de Dinant.