dimanche 15 juin 2008

L'écrivain-journaliste belge Pascal Vrébos

Voici un article du dernier numéro de la revue "Le Carnet et les Instants" du Service de Promotion des Lettres en communauté française :

Animateur de télévision et de radio, connu pour le ton direct qu'il adopte dans la présentation du débat dominical "Controverses" et dans ses interviews de personnalités politiques sur RTL-TVI, Pascal Vrébos est à la fois professeur, essayiste et romancier, mais c'est avant tout un homme de théâtre fécond dont l'oeuvre compte à ce jour vingt-cinq titres. C'est d'ailleurs par le théâtre que débuta sa carrière littéraire : "J'ai écrit ma première pièce de théâtre à dix-sept ans et j'en suis à ma vingt-cinquième, dont dix-sept ont été publiées. Le Cri va ré-éditer l'ensemble de mes pièces en 2008. A côté de cela, j'ai écrit un peu moins d'une vingtaine de livres, dont deux essais sur la Russie juste avant la chute du Mur, un livre de conversation avec Henry Miller et un certain nombre de romans. Mais ce qui est constant chez moi, c'est l'écriture de théâtre. C'est celle à laquelle je tiens le plus".

Pourquoi cette passion pour le théâtre? "Peut-être le fait d'avoir vu tout Molière au palais des Beaux-Arts, étant petit, m'a-t-il laissé ce sentiment qu'au théâtre, tout est possible, que c'est du direct. Pour moi, l'écriture de théâtre est à la fois politique et mythologique, temporelle et intemporelle. C'est cela qui me plaît".

Très présent en télévision et en radio sur la chaîne privée, Pascal Vrébos ne se considère cependant pas comme un professionnel des médias : "Je ne suis pas journaliste à proprement parler. Je n'ai pas de carte de presse, car les médias ne constituent pas mon occupation principale. J'ai fait les romanes, puis la sémiologie à Paris et, en fait, je suis chargé de cours à temps plein dans l'enseignement supérieur".

Et voit-il un lien entre les deux versants de son activité débordante? "Aucun, si ce n'est qu'être en contact avec toutes les strates de la population, depuis le haut jusqu'aux citoyens lambda, c'est un poste d'observation très balzacien : on voit défiler la comédie humaine. Et puis, dans un débat télévisé, il y a une dramaturgie, quelque chose de théâtral. Sinon c'est très différent : avec les médias, on est dans le domaine de l'éphémère, ce qui n'est en principe pas le cas de l'écriture littéraire, sauf pour le théâtre qui est également un art de l'éphémère, mais dont l'écriture est bien là".
Entretien réalisé par René Begon pour la revue "Le Carnet et les Instants".

1 commentaire:

El Mehdi a dit…

Bonjour,

Media Consulta est une agence de communication allemande, qui gère actuellement la communication de la Commission européenne pour plusieurs projets, dont celui du concours du meilleur jeune journaliste européen.

Je me permets de vous écrire, pour savoir si vous avez au sein de votre organisation des personnes de moins de 35 ans, qui peuvent être intéressées par ce genre de concours. La thématique choisie pour cette compétition est l’élargissement de l’Union européenne. Il est de plus important de préciser que ce concours n’est pas ouvert aux seuls journalistes, mais aussi à toutes les personnes, qui de façon amateur écrives sur ce sujet, sur leurs blog par exemple.

Si vous avez la moindre question surtout n’hésitez pas à me contacter.

Par avance mes plus sincères remercîments

Cordialement


MEDIA CONSULTA International Holding AG
El Mehdi JADOUAL
Wassergasse 3
10179 Berlin

Tel.: +49-(0)30-65 000-335
Fax: +49-(0)30-65 000-460
e.jadoual@media-consulta.com
www.media-consulta.com

Amtsgericht Charlottenburg (Berlin) HRB 83891
Managing Director: Ute Gunsenheimer
Vorstand: Dipl.-Kfm. Harald Zulauf
Aufsichtsratsvorsitzender: Dipl.-Fw. Frank Ginster
Sitz der Gesellschaft: Berlin, Deutschland