samedi 5 janvier 2013

Actualité de l'auteur-compositeur-interprète Saule

Je vous en parlais il y a déjà six ans au début de ce blog...et depuis lors, Saule continue son petit bout de chemin. De son vrai nom Baptiste Lalieu, c'est un jeune Bruxellois originaire de Mons qui a commencé par un album intitulé "Saule" composé de quatre titres. C'est la révélation : ses titres sont parfois mélancoliques, parfois très amusants. Avec ses musiciens appelés les Pleureurs, il commence ses premiers concerts et est aussi à l'aise sur la scène d'un café-théâtre qu'au Dour Festival. En 2006, son premier album ressort sous le titre "Vous êtes ici" avec 12 titres et Franco Dragone lui propose de collaborer avec lui pour la scénographie de sa tournée.

A l'occasion de la sortie de son troisième album (qui contient un duo avec Charlie Winston) et de sa nouvelle tournée, Saule a répondu aux questions du journal "La Province" :

"Enchaîner quelques dates dans votre province de Hainaut, c'est quelque chose de particulier?
- Je serai au festival de Dour, mais aussi le 22 février à Mouscron, le 28 février à Mons et le 16 mars à Soignies. C'est un moment émouvant de revenir dans sa ville, de retrouver le public de ses débuts. Cela nous donnera du peps pour entamer une tournée qui devrait durer près de deux ans. En mars, mon album sort en France et nous avons prévu quelques dates là-bas.

- Racontez-nous votre rencontre avec Charlie Winston.
- C'était lors d'une émission sur France Inter. Charlie était là pour "Hobo" et moi pour mon second album. Il y a une partie de discussion et une partie musicale où les artistes invités jouent leurs morceaux. C'est comme cela que Charlie m'a découvert et a dit qu'il aimait ce que je faisais. On s'est échangés nos numéros et quand j'ai fait quelques concerts à Paris, je l'ai invité et il est venu. Je suis aussi allé le voir lors de ses concerts en Belgique et ensuite, il m'a proposé de faire sa première partie à la Cigale à Paris. Une amitié est née.

- Et comment est née votre collaboration professionnelle?
- Quand j'ai eu l'envie de faire un troisième album, je suis allé le voir pour lui en parler et aussi lui proposer un duo. Je voulais vraiment marquer le côté anglo-saxon et travailler avec un réalisateur anglais, mais je pensais qu'il était trop occupé. Mais il m'a dit oui ; je n'en revenais pas. Nous avons beaucoup travaillé en amont en s'envoyant des démos sur MP3 et dès qu'on pouvait, on se voyait. Son manager, qui est depuis le mien, trouve le morceau terrible et on décide d'en faire le premier single. Aujourd'hui, il passe sur toutes les radios, même en France et il a bénéficié de plus de 30.000 vues sur Youtube en moins de 15 jours. C'est drôle de se dire que le morceau que tous les chanteurs et producteurs rêvent d'écrire arrive au moment où on se prend moins la tête.

- Vous avez prévu de retravailler ensemble ensuite?
- A la fin du studio, c'était une ambiance de fin de colonie de vacances où on n'avait pas vraiment envie de se quitter. C'est sûr, on va se revoir. Charlie travaille sur un opéra et moi, sur un conte musical pour Mons, capitale culturelle européenne en 2015. On a ouvert une brèche.

- De manière générale, vous avez la chance de travailler avec des grands noms comme Franco Dragone, Bénabar et Charlie Winston. Comment l'expliquez-vous?
- Je n'ai pas vraiment de réponse, à part peut-être mon caractère. Je suis quelqu'un de naturel qui ne se prend pas la tête. J'ai beaucoup d'admiration pour toutes ces personnalités mais je ne suis pas protocolaire, je suis vite à l'aise avec les gens.

- Parlez-nous de votre nouvel album "Géant".
- C'est le grand frère du premier album, "Vous êtes ici", dans le sens où j'ai renoué avec mon côté autodérision et humour qui avait été gommé lors du deuxième album. Cette fois, je voulais être fidèle à moi-même tout en développant l'assise musicale. La présence de Charlie Winston a vraiment fait évoluer ma musicalité. Je suis aussi devenu papa de deux enfants ; mon angle de vue est forcément différent".

Vous pouvez retrouver Saule et les Pleureurs sur Youtube :  www.youtube.com/watch?v=XcMxLP_ax5c

7 commentaires:

Youri a dit…

Moi je préfère la Sôle Meunière...

Plus sérieusement, voici encore un "petit belge" (plus exactement Wallon) qui a besoin de la France et de monter à Paris pour réussir pleinement ......

marie-madeleine a dit…

Merci pour tes remerciements et bon week-end. Moi je saute en voiture et file à l'aéroport chercher ma fille qui revient de vacances à Oman

Philippe D a dit…

Je ne le connais pas beaucoup mais j'adore son dernier single.
Bon dimanche et bonne reprise.

.•♫•. Nancy .•♫•. a dit…

✿ ❊ ✿ ❊ ✿ ❊ ✿
Un petit coucou chez toi Petit Belge

Merci de nous parler de cet auteur-compositeur-interprête
... c'est chouette ce qu'il fait !!!

GROS BISOUS et bon dimanche !!!!! :o)
✿ ❊ ✿ ❊ ✿ ❊ ✿

Edmée a dit…

Je viens d'écouter, beaucoup de joie et de légèreté, vraiment sympa!
Merci de le présenter!

Serge l'Optimiste a dit…

Merci pour ton message Petit Belge. Demain on parlera du "Lundi perdu" sur mon blog "Visite Virtuelle de Tournai"

carine-Laure Desguin a dit…

J'ai entendu Saule plusieurs fois, je n'accroche pas vraiment mais il est belge et son travail m'intéresse. Et puis c'est un artiste... J'espère que son dernier album aura du succès.