lundi 28 novembre 2022

Le saucisson d'Ardenne

Ingrédients :  400g de hachis de porc, 300g de hachis de boeuf maigre, 350g de mie de pain trempée dans du lait, 2 oeufs, 100g d'oignons hachés, 200g de champignons hachés, une cuillère à soupe de persil haché, noix de muscade, sel, poivre, boyaux de porc, eau.

Déroulement :

1. Cuisez à moitié les oignons hachés et les champignons.

2. Mélangez soigneusement la viande, la mie de pain, les oeufs et les légumes, et assaissonnez le mélange.

3. Remplissez alors les boyaux.

4. Piquez les boyaux remplis avec une aiguille et cuisez-les pendant une heure dans de l'eau dans un four chauffé à environ 200 degrés.

Le véritable saucisson d'Ardenne ne contient donc aucun conservateur. On peut le consommer soit cru avec une tranche de pain et une bonne bière (Orval par exemple), soit rissolé à la poêle ou encore cuit avec du chou. Bon appétit ! 


lundi 14 novembre 2022

Deuxième film pour le réalisateur belge Lukas Dhont

                                 


Né en 1981 à Gand, le réalisateur belge Lukas Dhont a répondu aux questions des journaux du groupe "L'Avenir" à l'occasion de la sortie de son deuxième film (Grand Prix du Festival de Cannes 2022) :

"Quelle est la part autobiographique dans "Close" ?
- J'étais un ado très solitaire. J'avais le sentiment de n'appartenir nulle part, ni dans les groupes de filles, ni chez les garçons. Pourtant, à certains moments, certaines personnes ont essayé d'être proches de moi. Mais j'avais peur du regard des autres, du jugement. Alors je suis resté distant, je me suis éloigné. C'est encore une blessure aujourd'hui. Ce film, c'est un hommage aux amis que j'ai perdus.

- C'était important pour vous de parler d'amitié ?
- Oui, j'avais envie de montrer une amitié fusionnelle entre deux garçons, notamment parce qu'en art, le thème du coeur brisé est souvent lié à l'amour romantique, et peu à l'amitié. Pourtant dans ma vie, j'ai perdu des amis, et ça m'a brisé le coeur aussi. Et je pense ne pas être le seul. Je voulais aussi parler de ça parce que nous sommes davantage habitués à voir une intimité amicale entre filles. Pour des garçons, des hommes, c'est différent. J'avais envie de montrer la beauté de deux garçons allongés côte à côte dans un lit. Mais aussi la fragilité de cette image, le risque de casser cette pureté à force de vouloir tout mettre dans des cases. J'avais envie de créer une expérience de cinéma qui puisse traduire tout ça.

- Quels films vous ont inspirés pour "Close" ?
- En amont, j'ai regardé beaucoup de films racontés du point de vue de l'enfance :  "Les 400 coups" de Truffaut, "The Tree of Life" de Terrence Malick, "Ratcatcher" de Lynne Ramsay... Je voulais être en dialogue avec l'histoire du cinéma, pour m'aider à trouver mon point de vue. Ca m'a aussi fait remarquer que c'était rare de voir des images d'intimité entre deux garçons. Dans tous ces films, j'ai vu des combats, des disputes, mais pas tellement cette fragilité, ou alors justement dans des relations amoureuses ou sexuelles. Ca m'a fait me dire que c'est important de montrer aussi la fragilité dans des perspectives masculines". 

lundi 31 octobre 2022

La truite ardennaise

Ingrédients pour 4 personnes :   4 truites, 3dl de vin blanc, 3dl de bouillon ou d'eau, 100g de carottes coupées finement, 100g d'oignon émincé, un bouquet garni (persil, thym et laurier), une gousse d'ail, quelques grains de poivre, 50g de beurre, un peu de fécule de maïs, deux cuillères à soupe de persil haché, du sel.

1. Videz les truites et lavez-les à l'eau courante.

2. Mettez-les sur une assiette et salez-les.

3. Versez 3dl de vin et autant de bouillon ou d'eau dans une cocotte allant au four.

4. Ajoutez l'oignon émincé, les carottes, le bouquet garni, la gousse d'ail et les grains de poivre.

5. Portez le tout à ébullition avant de le laisser frémir à feu doux pendant une demi-heure.

6. Pochez les truites pendant 10 minutes en ayant soin de couvrir la cocotte. 

7. Enlevez les truites du liquide de cuisson et gardez-les au chaud sur un plat de service (préchauffez le plat et couvrez les truites de papier aluminium).

8. Filtrez le liquide de cuisson et faites-le réduire de moitié. 

9. Liez la sauce à votre goût avec un peu de fécule de maïs diluée dans de l'eau et ajoutez-y le beurre en noisettes.

10. Nappez les truites de sauce et saupoudrez-les de persil haché.  

lundi 17 octobre 2022

Les 100 ans de la princesse Maria de Ligne La Trémoïlle

                           


Voilà l'une des doyennes de la noblesse belge :  la princesse Maria de Ligne La Trémoïlle a fêté ses 100 ans en famille lors d'une réception au château d'Antoing dans la province du Hainaut. 

Maria del Rosario de Lambertye-Gerbéviller est née le 14 octobre 1922 à Paris. Son père le marquis de Lambertye-Gerbéviller appartient à la noblesse de Lorraine, et a entrepris de sauver le château de Gerbéviller qui a été incendié par les troupes bavaroises en 1914. Il décide d'amputer le bâtiment de ses étages. La mère du marquis, Maria de las Virtudes Martinez de Irujo des ducs de Sotomayor, appartient à la haute noblesse espagnole. C'est ce qui explique pourquoi sa petite-fille reçoit le prénom de Maria del Rosario (surnommée aussi "Yayo"). Elle a deux soeurs Gabrielle (future princesse d'Arenberg) et Léontine (qui épousera le prince Albert-Edouard de Ligne). 

A l'âge de 20 ans, Maria épouse à Paris le prince Jean-Charles Lamoral de Ligne-La Trémoïlle. Elle entre dans la branche cadette de la Maison de Ligne qui se partage Paris et ses châteaux d'Antoing et Serrant. Par décision du Conseil d'Etat français, il a pu ajouter à son titre le beau nom maternel de "la Trémoïlle". En effet, sa mère la princesse Charlotte de La Trémoïlle était la soeur du dernier duc de ce nom, mort accidentellement en 1933 dans un incendie en Angleterre. 

Au début des années 1950, Jean-Charles et Maria sont un jeune couple en vue de la capitale française. Trois enfants naissent de cet union :  Hedwige en 1943, Charles-Antoine en 1946 et Nathalie en 1948. Ils auront l'honneur de recevoir dans leur château de Serrant Queen Mum lors de son séjour en Anjou en 1980. Le prince Jean-Charles décède en 2005.

Que sont devenus les enfants de cette discrète princesse centenaire ?   Hedwige a épousé le prince Charles-Guillaume de Merode et vit au château de Serrant en France. Charles-Antoine est devenu le nouveau chef de famille de la Maison de Ligne La Trémoïlle. Nathalie était mariée au prince Alain de Polignac, mais est malheureusement décédée en 1992.

Parmi ses six petits-enfants, la princesse Maria est la grand-mère notamment du prince Emmanuel de Merode (connu pour son travail au sein du parc national des Virunga au Congo), de Diane de Polignac (qui dirige une galerie d'art à Paris) et du prince Edouard de Ligne La Trémoïlle (qui a lancé le concept "Your Nature" à Antoing qui vient d'être inauguré en 2022). Elle est plusieurs fois arrière-grand-mère. 

La princesse Maria se partage désormais entre Paris et le château d'Antoing, où elle a fêté son 100ème anniversaire. On l'a encore vue en 2019 aux funérailles de la princesse Alix de Ligne à Beloeil. Depuis plusieurs années, elle est aussi présente sur les réseaux sociaux grâce à la princesse Isabella de Ligne La Trémoïlle (épouse de son petit-fils Edouard) qui donne régulièrement de ses nouvelles et publie des photos. C'est avec eux qu'elle a passé le confinement à Antoing au printemps 2020. 

Bon anniversaire Madame !  

Photo :  page Facebook de Samuel Vincent-Martinez

lundi 3 octobre 2022

Remco Evenepoel, champion du monde 2022

                             


Après avoir remporté la classique Liège-Bastogne-Liège et le Tour d'Espagne (Vuelta), le coureur cycliste Remco Evenepoel (22 ans) est devenu champion du monde à Wollongong ce 25 septembre. Il devient le 19ème coureur belge à gagner le maillot arc-en-ciel, dont Eddy Merckx, Tom Boonen et Philippe Gilbert. Avec Wout Van Aert et lui, le cyclisme belge devrait connaître encore bien des satisfactions dans les prochaines années....  Bravo les Belges !

lundi 26 septembre 2022

Le Maitrank d'Arlon

Les fêtes du Maitrank ont lieu fin mai à Arlon, chef-lieu de la province du Luxembourg ("Maitrank" signifie d'ailleurs boisson de mai). Il est souvent servi en apéritif.

Ingrédients :  1 bouteille de vin de Moselle, 10 morceaux de sucre, un verre de cognac, un filet de Curaçao, une orange divisée en quartiers, un peu de zeste d'orange, 8 à 10 pousses d'aspérule odorante

Recette :

1. Versez le vin dans un récipient.

2. Ajoutez les morceaux de sucre, le cognac, le Curaçao, les quartiers d'orange et le zeste d'orange.

3. Ecrasez les quartiers d'orange avec une fourchette.

4. Nettoyez et lavez les pousses d'aspérule odorante. Séchez-les sur du papier absorbant et ajoutez-les aux autres ingrédients.

5. Laissez macérer pendant 24 heures, de préférence dans le réfrigérateur.

6. Enlevez alors les pousses d'aspérule et laissez encore macérer le Maitrank pendant 48 heures également dans le réfrigérateur. 

7. Filtrez le liquide dans un filtre doublé d'un linge, car il doit être parfaitement limpide.

8. Servez cette boisson froide dans des verres givrés et décorés d'une rondelle d'orange. Elle ne peut se conserver que 3-4 jours, au maximum un mois dans le réfrigérateur. 

Cliquez ci-dessous sur "Luxembourg" pour retrouver mes autres articles consacrés à la province du Luxembourg.

jeudi 15 septembre 2022

Conner Rousseau, personnalité politique préférée des Flamands

                          


C'est la surprise du dernier baromètre politique :  Conner Rousseau (30 ans) est la personnalité politique préférée des Flamands, devant Bart De Wever et Alexander De Croo. Fils de l'ancienne bourgmestre socialiste de Saint-Nicolas (province de Flandre Orientale), Conner est juriste de formation. Il commence par travailler dans des cabinets ministériels et s'occupe à partir de 2017 de la communication du parti socialiste flamand, en particulier sur les réseaux sociaux où il est très présent. En 2019, c'est le début de sa carrière politique fulgurante :  Conner est élu député régional flamand, puis président du parti socialiste flamand (SPA devenu désormais Vooruit).  C'est lui qui a rappelé Frank Vandenbroucke pour occuper le poste de ministre fédéral de la Santé en pleine pandémie Covid. Il y a quelques mois, ses propos sur Molenbeek-Saint-Jean avaient suscité la polémique. Mais visiblement, les Flamands apprécient ce nouveau jeune président de parti et sa communication moderne. La hausse des prix de l'énergie et du coût de la vie lui permet aussi d'être bien présent dans les médias pour commenter l'actualité sociale. 

lundi 5 septembre 2022

Les 25 ans de l'omelette géante de Malmedy

                   


Malmedy est une ville de la province de Liège, non loin de la frontière allemande. Cette année, ils ont fêté les 25 ans de la Confrérie de l'omelette géante. Cette tradition est donc assez récente et a lieu le 15 août. Elle est née par hasard suite à une rencontre entre un habitant de Malmedy et les organisateurs de l'omelette géante française de Bessières. Les autorités de la ville ont été intéréssées par le concept unique en Belgique, et ont décidé d'organiser l'événement. 10.000 oeufs sont nécessaires. 

Cliquez ci-dessous sur "Liège" pour retrouver d'autres articles sur la province de Liège.

lundi 15 août 2022

Vincent Van Quickenborne, ministre fédéral de la Mer du Nord

                              


Début août, le ministre fédéral de la Mer du Nord Vincent Van Quickenborne a répondu aux questions des journaux du groupe Sud Presse :

"Quel est l'état de santé de notre mer du Nord ?
- Il y a de bonnes et de moins bonnes choses. A cause du réchauffement climatique, la température de l'eau augmente (20°-21°, soit 2° de plus qu'en 2012). Cela a pour effet de diminuer l'oxygène dans l'eau, ce qui nuit à la faune et la flore. L'autre gros problème, ce sont les déchets flottants (plastiques et microplastiques, canettes, ....). On en a beaucoup trop :  7 fois plus que la moyenne européenne. Il y a un gros travail à faire en amont : il faut interdire les plastiques à usage unique (comme le prévoit la directive européenne) et éduquer les gens. Quand vous jetez votre mégot en rue, il finit dans l'égout puis dans la mer. A Courtrai, Bruxelles et Ostende, c'est 50 euros si on jette son mégot par terre. Hélàs, on ne fait pas assez de contrôles.

- Et dans les bonnes nouvelles ?
- On n'a constaté aucun déversement d'hydrocarbure en 2021 dans notre mer ! C'est sans doute l'effet de l'augmentation des contrôles, avec notre avion renifleur notamment qui traque les rejets d'hydrocarbure des navires (et qui détecte aussi les émissions de soufre et d'azote). La situation environnementale s'améliore donc. La preuve en est que l'on observe de plus en plus de phoques et de marsouins. Au printemps dernier, on a même trouvé un premier spécimen vivant d'huître plate européenne, une espèce disparue depuis la fin du 19ème siècle. On compte encore 2.100 espèces animales et végétales dans notre mer du Nord.

- Mais de nombreuses espèces ont disparu...
- Oui comme l'oursin, la raie, le hareng, le sprat, la grande alose, la morue, l'esturgeon, le grand dauphin, la méduse à crinière de lion. A l'inverse, de nouvelles espèces sont apparues avec le réchauffement :  le rouget-barbet, le bar, l'araignée de mer.

- Que fait-on pour soigner la mer ?
- Pour réparer les dommages de l'activité humaine (pêche, pollution p.ex.) et du réchauffement climatique, on va restaurer des écosystèmes. Les scientifiques ont sélectionné trois habitats propices au développement d'espèces animales et végétales : les lits de gravier, les bancs d'huîtres et les agrégations de vers tubicoles.

- Que voulez-vous faire de notre mer du Nord :   une autoroute maritime, une zone de loisirs, un parc éolien géant ?
- La mer du Nord appartient à tout le monde. Elle comporte le plus grand parc naturel de Belgique (37% des 3.454 km2 de mer belge), la plus grande route de transport maritime (50.000 passages de navires par an) et nous avons été les premiers à nous lancer dans l'éolien offshore en 2009. Il faut que tous les usagers profitent de la mer en en prenant soin. Il faut une vision et un plan spatial.

- Où en sont les projets éoliens offshore ?
- Notre mer va devenir la première centrale énergétique du pays. Nous avons actuellement, sur une première zone, 399 éoliennes qui développent une puissance de 2,2 GW.  Une deuxième zone est prévue. Dénommée Princesse Elisabeth, elle développera au final entre 3,15 et 3,5 GW, et les travaux s'étaleront de 2026 à 2030. Et à l'horizon 2040, on voudrait atteindre les 8 GW avec une troisième zone d'éoliennes. 8 GW, c'est énorme, ça correspond à 8 réacteurs nucléaires, de quoi alimenter tous les ménages belges si le vent soufflait en permanence. 

- Cela va faire combien d'éoliennes en mer ?
- C'est impossible à répondre car la technologie évolue. On verra ce que proposent les firmes. Une partie des éoliennes du Parc Princesse Elisabeth seront implantées dans la zone Natura 2000 Vlaamse Banken. Il faudra un permis environnemental et une admission Natura 2000 avec 29 études d'impact sur l'environnement ! Il y a aussi, pour ce parc, toute la question des pilônes et lignes à haute tension qui vont traverser le Hainaut et la Flandre Occidentale. Il y a beaucoup d'opposants...mais il faut quand même de l'électricité. Tout le monde est contre tout ! C'est comme pour les maisons de détention...  Pour la boucle du Hainaut, c'est le ministre wallon Willy Borsus qui gère ce dossier.

- Pourquoi n'exploite-t-on pas les marées pour produire de l'électricité ?
- Le projet a été abandonné. Je vais vous surprendre mais la mer du Nord est trop calme. En Ecosse par contre, cela fonctionne. Cela dit, il ne faut jamais dire jamais. Par contre, nous voulons être le premier pays du monde à installer des panneaux solaires flottants sur la mer. Cela existe déjà sur des lacs mais pas en mer. Il faut trouver les bons matériaux qui résistent à la force des vagues et à la corrosion du sel. On veut être les pionniers comme on l'a été pour les éoliennes. L'idée serait de les installer entre les éoliennes. On a débloqué 2 millions d'euros le mois passé pour lancer l'étude. Si elle est concluante, on dégagera 10 millions d'euros supplémentaires pour construire un prototype l'an prochain.

- Le réchauffement climatique entraînera une montée des eaux. Des stations balnéaires belges sont-elles menacées ?
- Ce sujet est de la compétence de la Région Flamande, qui a commandé une étude sur base d'une montée de trois mètres. Ca ne veut pas dire que cela arrivera, c'est le scénario pour l'étude. Des constructions de digues et d'îles sont prévues. Mais non, les stations ne sont pas menacées. Mais ne me demandez pas ce qui arrivera dans 200 ans !

- Pourquoi est-ce vous, ministre de la Justice qui êtes aussi le ministre de la mer du Nord ?
- Ce poste existe depuis la fin des années 1990. Il a presque toujours été confié à un Flamand occidental. J'habite Courtrai et je connais tous les bourgmestres de la côte belge. La mer du Nord, c'est super-intéressant, c'est la 11ème province de la Belgique". 

lundi 8 août 2022

La tarte au riz de Verviers

Ingrédients :  4l de lait, 500g de riz, 600g de sucre cristallisé, 4 oeufs, du sucre cristallisé très fin, un peu d'eau

1. Faites bouillir le lait au bain-marie.

2. Ajoutez-y le riz et faites-le cuire pendant 30 à 35 minutes. Pendant la cuisson, remuez souvent le riz avec une cuillère en bois.

3. Ajoutez alors le sucre et laissez cuire pendant une vingtaine de minutes.

4. Laissez refroidir le récipient pendant une nuit.

5. Battez 3 oeufs et ajoutez-les au riz.

6. Garnissez de cette composition une ou plusieurs tourtières foncées d'une mince couche de sucre fin cristallisé.

7. Battez le dernier oeuf avec un peu d'eau et badigeonnez la surface des tartes.

8. Cuisez les tartes durant quelques minutes dans un four chauffé à environ 230 degrés.

Bon appétit !