lundi 2 mars 2020

Raoul Hedebouw (PTB) et la Belgique

Je vous avais parlé des déclarations du jeune président du MR Georges-Louis Bouchez en faveur d'une Belgique plus unitaire :   http://journalpetitbelge.blogspot.com/2020/01/un-retour-de-letat-belge-unitaire.html

Même constat à gauche pour Raoul Hedebouw, député du PTB qui est le seul parti national et bilingue à la Chambre. Il a déclaré en février aux quotidiens du groupe Sud Presse :

"Le gros problème en Belgique, on s'est planté avec les réformes de l'Etat :  on a créé le bordel en coupant les compétences en deux et puis, on a dû inventer des réunions de coopération!  Je ne comprends pas que la gauche ait pu voter ça. Les députés devraient être élus par tous les Belges. Moi, j'ai des comptes à rendre à ma base en Flandre, en Wallonie et à Bruxelles. Je suis un vrai député du peuple belge. Je veux une Belgique de la solidarité, de la sécurité sociale. J'en veux beaucoup aux partis traditionnels de s'être divisés entre néerlandophones et francophones. Nos problèmes viennent de là :  la division des partis a créé la division du pays, pas le contraire!  C'est à ce moment-là qu'il y a eu une erreur du système. 

Quand je prends un malin plaisir à interpeller les ministres francophones en néerlandais, et inversement, ce n'est pas pour m'amuser :  cela incarne cette identité nationale. Je reçois beaucoup de témoignages positifs à ce sujet. Les gens (surtout les jeunes qui manifestent) voient que l'on a quatre ministres de la Mobilité et du Climat,  et pas de politique de la mobilité, ni du climat!  Que l'on a neuf ministres de la santé….du n'importe quoi!  Là, je sens un réveil chez les citoyens. Le point faible des nationalistes est que 80% des Flamands ne veulent pas la scission du pays. La NVA doit cacher son agenda en parlant de confédéralisme, une notion que les gens ne comprennent pas. C'est sur ce point faible qu'il faut taper".

Qu'on partage les idées de droite de Georges-Louis Bouchez ou de gauche de Raoul Hedebouw, leurs constats se rejoignent. Oui, il faut refédéraliser certaines compétences (avec en priorité l'environnement et la mobilité afin d'avoir un seul ministre responsable pour tout le pays). Oui, avoir une circonscription nationale à la Chambre (où un Flamand pourrait voter pour un Wallon, et inversement) serait une bonne chose. Et petite suggestion à Georges-Louis Bouchez :  même si je suis d'accord avec ses propos, apprendre le néerlandais les renforcerait et lui permettrait d'expliquer son point de vue dans les débats télévisés au nord du pays.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

YaKa
YfoKon