mercredi 4 janvier 2012

Les bonnes nouvelles belges de 2012

La presse et les responsables politiques nous ont suffisamment avertis ces derniers jours : l'année 2012 sera difficile sur le plan économique dans toute l'Europe. Mais comme le soulignaient hier les quotidiens du groupe Sud Presse, pensons aussi aux bonnes nouvelles belges de 2012 :

1° Les salaires vont augmenter. Dans de très nombreuses commissions paritaires du privé, les salaires vont augmenter dès ce mois de janvier. La CP 218, la plus répandue (400.000 personnes) verra, par exemple, une augmentation de 3,17 %. D'autres secteurs devront attendre juin. Pour les fonctionnaires, une augmentation devrait avoir lieu en avril.

2° Nos aéroports se portent bien et affichent un bilan 2011 plutôt bon. Et pour 2012? La prudence est de mise, mais du côté de l'aéroport de Charleroi, on table sur une augmentation de 10 à 15% du nombre de passagers durant les trois années qui viennent. Avec de l'emploi à la clé.

3° L'hiver est très doux. C'est vrai, il fait moche mais les températures exceptionnellement douces de cet hiver nous feront faire de belles économies de mazout ou de gaz. Si çà continue comme çà, on peut tabler sur une diminution de la consommation de 20 %, voire plus. Voilà qui va contrebalancer l'augmentation des prix du gaz et du mazout. Globalement, la facture énergétique de cet hiver sera moins lourde qu'en 2010.

4° Préavis allongé pour les ouvriers. Jusqu'au 31 décembre, les ouvriers avaient droit à un préavis d'une semaine par année d'ancienneté (trois mois de préavis par cinq ans de travail pour les employés). Depuis le 1er janvier, cette durée a été allongée. Dans le cas d'un ouvrier avec quatre ans d'ancienneté, çà fait 4,5 jours de plus.

5° Plus de travail pour les étudiants. Jusque fin 2011, les étudiants jobistes avaient le droit de travailler deux fois 23 jours avec un taux de cotisation réduit. Désormais, ils pourront travailler un maximum de 50 jours à ces conditions. Même si certains auraient souhaité que l'on calcule non pas en jours mais en heures de travail autorisées, il s'agit d'une avancée.

(infos extraites des quotidiens du groupe Sud Presse du 03/01/2012).

11 commentaires:

Youri a dit…

Les primes énergétiques sont rabotées....
Les ecobonus sur les voitures moins polluantes sont supprimés....
Le carburant n'a jamais été si cher .....
La bourse stagne .....
L'âge de la pré-retraite est repoussé ......
Les pensions sont toujours parmi les plus basses d'Europe .......
Les taxes sont parmi les plus hautes du monde ......
etc....
etc....

A part tout cela, tout baigne en effet mais on ne dit pas dans quoi.

Un petit Belge a dit…

Youri, ce n'est pas parce qu'on cite 5 bonnes nouvelles pour 2012 que "tout baigne" (pour reprendre votre expression)... Mais ce n'est pas parce que 2012 sera difficile sur le plan économique, qu'il ne faut pas non plus parler des choses positives.

Claudine a dit…

Coucou , avec un petit retard je passe te souhaiter une très bonne année 2012
bonne continuation à toi

Bises

christina a dit…

"012 ne semble pas ëtre une année d´facile,mais vivons au jour le jour!!!
Bonne soirée sous la douche et le vent!!!Bisous.

Delphine a dit…

Youri et toi avez raison, l'année sera difficile et je te remercie d'en relever les points positif qui nous mettent un peu de baume au moral. Merci PB et bonne rentrée!

thierry a dit…

une visite tres tardive ce jour, bonne nuit

tanette2 a dit…

Tout le monde devrait faire comme toi : parler du positif, car il y en a, au lieu de nous "seriner" les mauvaises nouvelles pour abaisser notre moral et nous faire vivre dans la peur....
Bravo à toi.

Serge a dit…

Ils sont rares les gens qui, comme toi, positivent, pourtant, je reste persuadé qu'à toute chose malheur est bon. On va peut-être revoir notre façon d'agir, lutter contre nos gaspillages, faire un peu plus attention aux autres, n'oublions pas que c'est pendant les guerres qu'ont été fait les plus grands progrès.

Je souhaite, bien entendu,la paix à tout le monde mais aussi une adaptation de notre train de vie à une époque de vaches maigres après avoir cru à l'Eldorado éternel induit par la relance des années soixante (les golden sixties).

Quand j'ai commencé à travailler, je gagnais peu, les étudiants qui terminaient leurs études n'étaient pas rémunérés quand ils ne trouvaient pas d'emploi et ils avaient à coeur à ne pas rester aux crochets de leurs parents, avec notre argent de poche, on allait au ciné, on sortait entre copains, on buvait un verre, mais on été pas des consommateurs de drogues, ni des afters de week-end.

A 19 ans, j'étais persuadé de devoir travailler jusqu'à 65 ans et je suis parti avant. Quand je me suis marié, je n'avais pas de voiture, pas de maison, nous avons acheté progressivement les meubles, la télé, la voiture, la maison, en économisant et nous n'avons pas été malheureux, au contraire, nous connaissions la valeur de ce que nous avions acquis. On ne partait en vacances qu'une année sur deux parce que nos finances ne permettient pas de partir deux ou trois fois par ans, et nous n'avons pas été malheureux.

Pourquoi tout vouloir, tout de suite, une vie se construit lentement quand on a tout tout de suite, on est blasé et on n'a plus aucun plaisir ! Le spleen est l'apange de ceux qui n'ont plus aucun but dans la vie.

La société des loisirs a induit un bonheur factice, retrouvons le vrai bonheur ! C'est tout ce que je vous souahite pour cette année 2012.

Delphine a dit…

J'ai une bonne nouvelle: le 2 c'était ton anniversaire! Happy Birthday cher PB et que cette année te soit douce.

marie-madeleine a dit…

Je crois les nouvelles françaises sont beaucoup moins bonnes!

carine-LAure Desguin a dit…

Mettons les bonnes nouvelles en avant en effet ! On devrait éditer le journal des bonnes nouvelles, tiens, ça nous changerait !