jeudi 17 novembre 2011

1000ème de "Les hommes viennent de Mars et les femmes de Vénus"

Rien ne prédestinait notre compatriote Paul Dewandre à un tel succès : son spectacle "Les hommes viennent de Mars et les femmes de Vénus" va bientôt fêter sa 1.000ème représentation après avoir été déjà vu par 800.000 spectacteurs en cinq ans! Il a raconté cette aventure au journaliste Frédéric Seront (infos pratiques sur www.dewandre.fr) :

"En fait, tout est parti d'une conférence de John Gray à laquelle j'ai assisté. Ce n'était pas a priori un thème qui me passionnait, mais en l'écoutant, j'ai adoré. J'ai eu des réponses concrètes à toutes ces petites questions qu'on se pose sur sa femme. Je me suis retrouvé dans ce qu'il disait. J'ai vraiment compris que les hommes et les femmes ont leur logique propre et qu'il fallait respecter cette différence. Avant, j'estimais que c'est moi qui avais raison. J'ai d'abord animé pendant 10 ans des séminaires sur ce thème, en m'inspirant du livre de John Gray. Et puis, j'ai créé le spectacle en 2006 qui s'inspire non seulement du livre mais aussi de ma propre expérience et des milliers de couples que j'ai rencontrés. Le spectacle, c'était une façon de toucher un public de manière drôle, tout en restant pédagogique. Je n'étais jamais monté sur scène avant. Ce n'était pas du tout mon métier : j'ai fait des études d'ingénieur commercial à Louvain-la-Neuve! Les gens sont très en demande d'informations qui permettent de mieux vivre ensemble. C'est un spectacle où on rit, mais qui est aussi utile. La plupart des spectateurs viennent en couple. Maintenant, ce n'est pas une thèse non plus ; il est évident que c'est caricatural. Mais je pense qu'une des plus grosses différences, c'est que les femmes ont besoin de parler de leurs problèmes tandis que l'homme a plutôt tendance à résoudre ses problèmes dans son coin. Du coup, lorsqu'une femme parle de ses soucis, l'homme se sent très vite attaqué, tandis que la femme a l'impression d'être incomprise. De même, comme l'homme ne parle pas de ses problèmes, la femme se sent mise à l'écart, rejetée. Pour moi, c'est une des différences qui crée le plus de problèmes au sein d'un couple".

7 commentaires:

Célestine a dit…

Il paraît...que les hommes et les femmes ne sont pas faits pour vivre ensemble, et pourtant, ils passent leur vie à se chercher...
j'avais bien aimé le livre, mais je ne savais pas que c'était un Belge qui l'avait écrit...

tanette2 a dit…

Excellente pièce où chacun se retrouve et se sent "moins seul" face aux difficultés rencontrées lors de la vie à deux.

Tania a dit…

Pas vu le spectacle, mais j'ai lu le bouquin de John Gray et j'y ai appris beaucoup de choses qu'on devrait savoir avant de vivre en couple. Même si c'est écrit de façon souvent irritante, il y a là de quoi aider et je le conseille à toutes et à tous.

thierry a dit…

je ne connais pas du tout, mais merci pour cet article

Delphine a dit…

Les exemples illustrant Mars et Vénus sont parlant et me font souvent sourire...

Philippe D a dit…

Je n'ai pas lu le livre et je n'ai pas vu la pièce. Un jour peut-être...ça a tellement de succès!
Tournai la Page a été plutôt décevant : peu de monde. J'ai vendu un et un seul livre. Il faisait sans doute trop bon.
Passe un bon weekend.

Anonyme a dit…

What's up, I log on to your blogs on a regular basis. Your humoristic style is awesome, keep up the good work!

My web-site ... blogspot.com