jeudi 20 janvier 2011

Communiqué de l'asbl Pro Belgica

La présidente et le conseil d'administration de Pro Belgica (www.probelgica.be) sont très préoccupés par la situation dans laquelle se trouve notre Belgique bien aimée. Voilà plus de six mois qu'ont eu lieu les élections. Depuis lors, le pays est géré par un gouvernement sans pouvoir. Les hommes politiques sont d'accord pour proclamer que les problèmes économiques doivent trouver d'urgence des solutions mais ils butent sur des problèmes de répartitions communautaires qui pourraient être résolus si tous les candidats au pouvoir y mettaient du bon sens et de la bonne volonté. Mais hélàs, ils sont sans cesse conditionnés par les prochaines élections, ils agissent en fonction de leur reconduction suivante et cela compte énormément pour chacun d'eux.

Le manque manifeste de sens de l'Etat, l'égoïsme et la frilosité de différentes prises de position par les politiciens, les querelles incompréhensibles pour les étrangers, tout cela ne favorise pas le rayonnement de notre pays. Le conseil d'administration est bien résolu à poursuivre son combat pour que le pays demeure et que les Belges ne soient pas contaminés par la maladie de la peste politique. Il veut, sans relâche, que notre devise nationale, "L'union fait la force", soit une réalité, vécue par tous les Belges. Ils soutiennent le Roi qui, bien que sans pouvoir de décision, recherche avec ténacité, une possibilité d'entente entre les hommes politiques. Encourageons-le.

Pro Belgica a décidé de soutenir la manifestation du 23 janvier prochain, organisée par des étudiants de la Vrije Universiteit Brussel (VUB). Il invite ses membres à venir très nombreux et à se retrouver entre 13h et 13h30 à la fontaine située au coin des avenues Bolivar et Albert II (ex-boulevard E. Jacqmain). Détails sur le site www.230111.be . Nous vous invitons à diffuser ce message à vos amis et connaissances.

Le conseil d'administration de Pro Belgica

11 commentaires:

Youri a dit…

Ce genre de manifestation relève de la bêtise.
Un gouvernement à tout prix mais il me semble que des négociations sont en cours et que ce n'est pas par fainéantise que les négociateurs ne parviennent pas à conclure.
Il faudrait en effet que les marcheurs de dimanche prochain se rendent compte que c'est la "logique" même de ce pays qui l'empêche d'être encore gouvernable sauf si les Francophones acceptent tout et n'importe quel diktat flamand.
Et là, cela devient dangereux de manifester. La cheffe du CDH essaie déjà de récupérer ce bazar à son profit en insistant pour qu'une conclusion intervienne. A quel prix pour les Francophones ?

JE conseille l'excellente analyse de Jean Quatremer sur son site http://bruxelles.blogs.liberation.fr/coulisses/2011/01/belgique-le-degr%C3%A9-z%C3%A9ro-de-la-politique.html

Philippe D a dit…

Bon sens et bonne volonté! Voilà exactement ce qui manque!
Bonne nuit.

""°o.O Nancy O.o°"" a dit…

Juste un petit bonjour au passage ! Bises ! :o)

Josiane a dit…

je souhaite bon vent à cette manifestation de dimanche. Peut être apportera-t-elle un peu d'eau au moulin de nos politiciens ...
Josiane de Namur

delphi64 a dit…

J'apporte mon soutien à de telle initiative !!
En espérant que cela montre la bonne voix.
Amicalement.

phil a dit…

bonjour à toi
un peu absent des blogs mais je ne perds pas de vue tes articles
comme tu le dis, la situation est grave, mais pour le nord comme pour le sud, car tous ne sont pas des moutons qui suivent...
la santé va comme elle peut, celle de ma moitié évolue bien, un plus de soelil serait bénéfique aux 2
bon week-end et les amitiés de l'Irlandais

Anonyme a dit…

C'est une très belle initiative!
Je vous soutiens!
Vive la Belgique!

Charlotte

Tania a dit…

Le peuple est bête, c'est bien connu. Des mois sans conclure, c'est autrement intelligent.

Florence a dit…

Beaucoup de monde dans les rues hier !!!
Bonne semaine cher Petit Belge !
Florence qui t'envoie de bons bisous.

Youri a dit…

Beaucoup de monde ??
Tout est relatif.

40 000 personnes pour sauver le "pays": beaucoup de monde ???
Dont à peine 20% de Flamands alors qu'ils sont 1 000 000 à avoir voté NVA et étaient 80 000 à faire le Gordel en 2010.
Les Belges étaient 350 000 lors de la marche blanche de 1996.
Les Français étaient près d'1 000 000 à se mobiliser dans les rues contre l'allongement de l'âge de la retraite soit 1.5% de la population ... A titre de comparaison: 0.35% mobilisés hier en Belgium.
En dix jours, 450 000 visiteurs au salon de l'auto...

Josiane Leveque a dit…

Je vois que tu as vraiment bien analysé le problème dont souffre actuellement notre Belgique !
Ah, s'ils pouvaient la gérer en bon père de famille....!
Cela faisait longtemps que je n'étais plus présente sur les blogs, je rattrape mon retard comme tu vois.
Je n'ai pas toujours le temps de m'y consacrer vois-tu...
Amitiés, Josiane de Ghlin