mercredi 14 février 2007

Pour ou contre une circonscription nationale?

Le groupe bilingue Pavia a présenté à la presse ce 14 février son projet de circonscription nationale ou fédérale, dont plusieurs hommes politiques ont parlé ces dernières semaines. Pour Pavia, la création d'une circonscription nationale s'impose d'urgence. Elle assurerait que chaque membre du gouvernement fédéral doive rendre des comptes à l'ensemble de la population belge . Elle permettrait d'éviter que la surenchère communautaire ne crée constamment des blocages. Elle renforcerait le dialogue entre Wallons et Flamands. Le groupe Pavia propose une circonscription nationale de 15 sièges à la Chambre avec la possibilité de listes unilingues ou bilingues (Plus d'informations sur le site www.paviagroup.be ).

Et vous, êtes-vous pour ou contre une circonscription nationale?

3 commentaires:

MonHom a dit…

Il me semble que le fait de na pas avoir de circonscription nationale dénote une volonté (même inconsciente) de vouloir la fin de la Belgique. Si tel n'avait pas été le cas, chaque parti aurait gardé une instance bi-communautaire dans ses structures.
Je crois bien que la Belgique est le seul état fédéral dans lequel il n'y a pas d'élection au niveau d'une circonscription nationale.
Maintenant en faut-il une ou pas, je n'en sais rien...

mehmet a dit…

Rik Van Cauwelaert (Knack) n'aime visiblement pas trop le groupe Pavia qu'il qualifie de néobelgicain.

Pour ma part, je suis favorable à l'idée d'une telle circonscription pour autant qu'elle ne soit pas squatté en permanence par les mêmes barons politiques et que cela ne modifie en rien les prérogatives des députés afin d'éviter la confrontation entre les "super-députés bilingues" et les "mini-députés unilingues".

Un petit Belge a dit…

Suite à la conférence de presse du groupe Pavia, un sondage mené par Knack Webpoll a montré que 62% des personnes interrogées étaient favorables à une circonscription nationale.

Une conférence sur la circonscription nationale aura lieu le 27 février 2007 à 20h à l'ULB (avenue Héger, bâtiment H, salle H1309) avec Charles Picqué (PS), Isabelle Durant (Ecolo), Sven Gatz (VLD), Steve Vanackere (CD&V), Philippe Van Parijs (Pavia) et Gilles Vanden Burre (BPlus).