samedi 6 septembre 2014

La Belgique sous le régime autrichien au 18ème siècle

Figurez-vous qu'au 18ème siècle, nous avons été successivement Espagnols, Autrichiens et Français!  A la fin de la guerre de succession d'Espagne en 1714, les Pays-Bas espagnols (dont la Belgique actuelle faisait partie) sont dévolus à l'Autriche. L'impératrice Marie-Thérèse fit gouverner les Pays-Bas devenus autrichiens par son beau-frère Charles de Lorraine pendant 36 ans, puis par sa fille l'archiduchesse Marie-Christine. Tout se passa bien jusqu'à la mort de l'impératrice Marie-Thérèse et l'avènement de son successeur l'empereur Joseph II. Celui-ci décida en 1787 de réformer toute notre vieille organisation administrative et judiciaire, ce qui fit de nombreux mécontents. L'opposition, menée par les avocats Van der Noot et Vonck, devait déboucher sur la Révolution Brabançonne en 1787-1789 (où on vit, pour la première fois, apparaître nos couleurs tricolores le noir, le jaune et le rouge) et la création des très brefs Etats-Belgiques Unis en 1790. Mais les troupes autrichiennes reprennent le pouvoir et, suite à la victoire française de Jemappes en novembre 1792, nous terminons le 18ème siècle sous régime français jusqu'à la chute de Napoléon en 1815. Bref, ces quelques lignes résument un siècle de l'histoire mouvementée de la Belgique actuelle, qui passe d'un pays étranger à un autre jusqu'à notre vraie indépendance en 1830.


Que reste-t-il du régime autrichien du 18ème siècle?  Les principales traces visibles sont à Bruxelles qui doit beaucoup à Charles de Lorraine, gouverneur des Pays-Bas autrichiens sous le règne de l'impératrice Marie-Thérèse. En voici deux exemples. Suite à l'incendie du palais du Coudenberg, il redessina toute la place Royale comme on peut la voir toujours actuellement. On construisit notamment la nouvelle église Saint-Jacques du Coudenberg :  http://probelgicahainaut.blogspot.be/2012/08/leglise-saint-jacques-sur-coudenberg.html . Et l'Académie impériale et royale des sciences et des lettres est créée, et existe toujours actuellement.

5 commentaires:

ツ ✽ ღ Nancy ღ ✽ ツ a dit…

«´¨`·..¤: Un petit coucou ! :¤..·´¨`»

Merci cher Petit Belge pour ces infos intéressantes concernant l'Histoire de la Belgique !!!

Je te souhaite un bon dimanche !!!

GROS BISOUS et belles pensées amicales d'Asie ✿ ✿ ✿

youri a dit…

Belgium, mélange de tout et ersatz....
De ces changements, il nous reste le français et un art flamand-italo-espagnol.
Si Napoléon n' avait pas été battu à Waterloo, nous serions demeurés français, ça aurait simplifié bien des choses et nous ne devrions plus composer avec une Flandre qui n' a jamais aimé les francophones car elle le serait devenue.

Edmée De Xhavée a dit…

Mais Youri, si ce que vous dites est vrai, on peut aussi en vouloir aux romains de ne pas avoir conquis la Flandre :) Les choses sont rarement comme nous les voudrions, d'autant que nous sommes des milliers à vouloir autre chose...

J'avoue ne pas bien connaître notre histoire, malgré toute ma collection de "Nos gloires"... :)

youri a dit…

Chère Edmée, on peut aussi remonter au néolithique.
je me bornais quant à moi à faire état d' une époque relatée par le petit belge.

Josiane Paquet a dit…

C'est toujours bon de revoir notre cours d'histoire et d'apprendre encore beaucoup de choses ! Merci Petit Belge.