samedi 24 mars 2007

Le bois d'Angre est sauvé

Bonne nouvelle pour les amoureux de la nature : après plusieurs mois d'incertitude, le bois d'Angre est enfin sauvé!

Ce jeudi 22 mars 2007, le gouvernement wallon a décidé de poursuivre la procédure d'acquisition du bois d'Angre par la région wallone, en indivision avec la province du Hainaut, la commune des Honnelles et Natagora. Le bois d'Angre est une propriété privée de 107ha située dans la commune des Honnelles (Hainaut) près de la frontière française. Elle a été rendue célèbre au début du 20ème siècle par le grand poète belge Emile Verhaeren qui y séjournait chaque année jusqu'à la première guerre mondiale. Le bois d'Angre jouxte la forêt domaniale du Caillou-qui-bique et est située dans le Parc Naturel des Hauts-Pays qui connaît un bel essor touristique. La totalité du bois se trouve dans un site Natura 2000. Poumon vert situé non loin du Borinage, le site est fort fréquenté par la population locale et par les jeunes qui y viennent en classe de forêt au Centre Provincial "Le Caillou-qui-bique".

Bravo aux citoyens, aux médias régionaux et aux hommes politiques (toutes couleurs confondues) qui se sont battus pour sauver le bois d'Angre.

2 commentaires:

kooolman a dit…

très bonne chose en effet. Mes promenades en devenaient amères en pensant que les arbres pourraient disparaître.

kooolman a dit…

tiens, à propos, je ne suis même pas dans ta blogroll... tssss :)